fbpx

Le Potager d’un curieux, cabinet de biodiversité

Dans leur labo à ciel ouvert du Sud de la France, Jean-Luc Danneyrolles et sa fille, Violette, font figure de résistants. Chaque année, ils sauvent des dizaines de variétés de semences différentes et fournissent jour après jour un formidable travail pour le maintien d’une nature libre et variée.

Florvital, l’art de soigner par les plantes

Depuis son petite village d’Auvergne, Sébastien Portal fait la promotion de l’aromathérapie. Il cultive chaque année plusieurs dizaines de plantes qu’il distille avec le plus grand soin. Plongeon dans son univers, ses huiles essentielles et ses hydrolats.

Papilles sauvages, la nature bien dans son pot

Ouvrez grand vos papilles et goûtez à la vie sauvage. Mathieu et Nicolas, l’un des villes, l’autre des champs, réalisent des pestos et confitures emplis de nature drômoise et ardéchoise.

De la tisane dans le Beaujo’

Il y a ceux qui font chabrot et coupent leur soupe avec du vin et Romain des Grottes qui, dans le Beaujolais, dorlote sa vigne à grandes lampées de tisane. On goûte ?

Il faut sauver la vache Villarde

La villarde a longtemps peuplé les pâturages du Vercors. Mais, dans les années 1970, cette vache montagnarde a bien failli disparaître. Aujourd’hui, des éleveurs passionnés relancent cette race mixte, réputée pour son lait et sa viande. Rencontre avec Catherine Duboucher, éleveuse et présidente de l’association de sauvegarde.

Vaches écossaises au paradis

Elles ont fière allure dans leur robe rousse. Au pied du Vercors, dans la réserve naturelle de Boussière, une quarantaine de vaches highland, magnifiques bêtes jamais croisées, originaires d’Écosse, se mettent au pâturage local.

Du blé dans les vignes pour un Beaujolais nouveau

Face à la crise viticole, Ludovic et Marie Gros ont choisi de rompre avec l’héritage du Beaujolais et les pratiques culturales du siècle dernier. Pour survivre, ils ont arraché une partie de leurs vignes, planté du blé et entamé la fabrication de leur propre pain.

Le fabuleux destin du Beaufort, fromage alpin et résilient

Dans les années 60, celui qu’on appelle le Prince des gruyères, a frôlé la disparition. Après une période de vaches maigres, ses producteurs ont su lui faire remonter la pente, sans rien renier des traditions et en affinant la qualité. C’est l’histoire collective d’un fromage, fruit d’un système coopératif. Une belle histoire savoyarde à méditer,…

Laurent Petit, grand chef locavore

Après plus de vingt ans de cuisine gastronomique traditionnelle (comprendre : riche en luxueuses protéines), le chef annécien Laurent Petit du restaurant Le Clos des Sens a chaussé de nouvelles lunettes pour scruter de plus près les ressources qui se trouvaient à ses pieds. Un changement d’approche à 180 degrés qui lui a inspiré une…

Arpin, les toiles du berger

Là-haut sur la montagne savoyarde, on file une bonne laine locale chez Arpin depuis huit générations. Le secret de la filature qui défie l’industrie textile ? 70 bergers partenaires, des machines comme on n’en fait plus, et une bonne dose de transmission.

De la prière aux caves fromagères

Dans la montagne savoyarde, les moines alternent entre le silence ecclésiastique et le brouhaha de la fromagerie. Chaque jour, ils descendent dans les sous-sols de l’abbaye pour façonner le tamié qui rythme leur vie religieuse.

Bruno, apiculteur d’entreprise

Bruno Gerelli installe des ruches sur les pelouses ou les toits des petites et grosses entreprises grenobloises. Tout au long de l’année, il se fait le gardien de ces abeilles citadines et transmet sa passion bourdonnante à des salariés ravis. 

Ferme de Saint-Herem, ô fromage, ô espoir

Au cœur du massif volcanique du Cézallier en Auvergne, Matthieu Gouzel a repris le flambeau de la ferme familiale Saint-Herem. En se lançant il y a quatorze ans dans la production de fromages emblématiques de la région, le passionné a réussi à sauver la ferme.

Les fromages qui poussaient sous la montagne

Patience et longueur de temps font un bon fromage. L’adage détourné aurait pu plaire à Éric Mainbourg, affineur. Il endort les pépites fromagères de la montagne savoyarde au creux de celle-ci, dans un tunnel souterrain où se développe un goût de pays.

Le Salers, 100% ferme sinon rien

À une dizaine de kilomètres du Mont-Dore en Auvergne, le Gaec de l’Estorgue poursuit sa mue. Depuis un an, le lait des 130 vaches laitières est transformé en Cantal et en Salers à la ferme.

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle

Oui ?

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle