Tilleul des Baronnies : sauvetage en vert

Les tilleuls sentent bon dans les bons soirs de juin ! L’air est parfois si doux, qu’on ferme la paupière, écrivait Arthur Rimbaud. Dans les Baronnies, les yeux grands ouverts, quelques amoureux du tilleul tentent de relancer la filière moribonde grâce à la participation des habitants. Reportage à Buis-les-Baronnies, ex-capitale mondiale du tilleul.

Ardelaine ou l’art de se tricoter la vie douce

Glissez-vous dans une couette en laine Ardelaine dans laquelle vous n’aurez plus jamais froid et découvrez une aventure collective initiée par sept amis à la fin des années 1970 dans une ancienne filature à Saint-Pierreville, au fond d’une vallée ardéchoise.

Markal : de l’Arménie au label biologique

Sur la route de Valence à Romans se trouve l’usine Markal, première entreprise biologique de la Drôme. Derrière les céréales, les farines et les graines bien connues aujourd’hui, se cache l’incroyable histoire de la famille Markarian, dont le grand-père, Georges, fut le premier à fabriquer du boulghour en France.

La crème des sauveurs de châtaignes

La saison de la châtaigne est marquée par la sécheresse cette année en Ardèche mais l’arbre a su résister à des millénaires, il résistera encore. Garantie sans gluten, la châtaigne AOP d’Ardèche se déguste fraiche, en farine, en crème de marron, en marrons glacés, en soupe, en biscuit. Reportage à Saint-Etienne-de-Boulogne auprès de castanéiculteurs passionnés.

1336 : Liberthé, j’écris ton nom

1336, derrière ce nom énigmatique se cache une histoire hors du commun. 3 années et 241 jours de lutte contre la fermeture programmée d’une usine, aujourd’hui transformée en Scop.

Cave à fond de cale

Seul 3 % du transport de marchandises se fait par voie fluviale contre 90 % par la route avec la pollution que l’on connaît. Cécile Sauthier, Raphaël Sauzéat et leur péniche Alizarine livrent des vins bio de la vallée du Rhône à Paris et jusqu’à Bruxelles. Et tentent de convaincre qu’il est temps de suivre…

Les Amanins : les racines d’une utopie réalisée

Fruit d’une rencontre entre un entrepreneur, une enseignante et le paysan philosophe Pierre Rabhi, les Amanins sont nés en 2003. C’est aujourd’hui 55 hectares de champs, prairies et forêts, une école, une ferme et un centre d’accueil dans la Drôme.

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle

Oui ?

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle