fbpx

Recettes pour ma tribu

On envoie la sauce !

Elles se préparent minute ou à l’avance, pour draper la plus simple des pommes de terre, les crudités de l’apéro ou un plat de légumineuses. Ces trois sauces à tout faire enrobent nos repas d’été !

Sauce frite rouge piquante

Attention, cette petite friture d’ail, sacrément rehaussée de piment va vous faire grimper sur l’échelle de Scoville. Dans un bánh mì, une salade de carottes cuites ou un bol de riz, elle fait monter les températures et ambiance les assiettes. Une sauce-condiment qui met le feu !

Pour 2 petits bocaux, 1 pour la maison et 1 pour des amis qui le valent bien :
5 piments frais
Les gousses de 2 têtes d’ail
½ verre et 1 verre d’huile végétale à frire (pépins de raisin, arachide)
3 c. à s. de flocons de piment séché : chipotle fumé mexicain, flocons de piment du Sichuan
1 c. à c. de sel fin
1 c. à c. de sucre
2 c. à c. de sauce soja légère
½ tasse de concentré de tomate
Et plus si affinités ?
Du tofu émietté

Coupez les piments frais en fines tranches. Placez-les dans un mortier. Pilonnez-les en purée avec la cuillerée à café de sel.
Épluchez les gousses d’ail (gagnez du temps en les écrasant au préalable sous le plat d’un couteau), puis 2 options : soit les passer au presse-ail (il faut un peu d’huile de coude), soit les hacher rapido dans un blender.

Chauffez le demi-verre d’huile dans une petite casserole à feu doux. Ajoutez l’ail haché. Faites frire doucement en remuant jusqu’à ce que le hachis d’ail prenne une couleur jaune doré. Attention ! Il ne s’agit pas de le rendre croustillant mais de le frire modérément pendant au moins 20 minutes.

Ajoutez ensuite les piments au sel. Mélangez et laissez frire doucement pendant encore 5 à 10 minutes, en surveillant de près pour ne pas brûler, ni l’huile, ni le piment.

Allongez maintenant avec le verre d’huile restant pour délayez la friture aromatique. Ajoutez ensuite les flocons de piment séché et le sucre. Mélangez. Enfin, ajoutez la sauce soja légère.

Transférez la sauce brillante, d’un rouge profond, dans un bocal propre. Elle se gardera pendant 2 ou 3 mois au réfrigérateur, à condition de ne pas y introduire de bactéries, et de toujours se servir avec une cuillère propre (de préférence en bois).

Sauce bistroquet

Voilà une vinaigrette ravigotée, entre mayo et gribiche, à qui tout va : œufs durs, petites rattes, poireaux nouveaux, viande blanche froide, haricots verts. Pour contrebalancer le doux duo œuf et huile, les câpres, les cornichons et le vinaigre vont faire monter l’acidité dans les aigus. Sa finition est une affaire de goût : estragon, moutarde sauvage, persil, basilic… À vous de jouer !

Pour 1 grand bol :
2 œufs durs
1 c. à s. de moutarde à l’ancienne
15 cl d’huile de colza ou de tournesol
Sel, poivre
1 c. à s. de vinaigre de vin
5 cl d’eau
2 cornichons hachés
2 oignons nouveaux
2 c. à s. de câpres hachés
Persil, cerfeuil et estragon ciselés
Et plus si affinités ?
Fleurs, herbes du potager ou de la nature : moutarde sauvage, oxalis, cresson, reine des prés...

Écrasez les jaunes d’œuf dans un bol et mélangez avec la moutarde. Montez en vinaigrette onctueuse en ajoutant l’huile au fur et à mesure. Salez, poivrez et ajoutez le vinaigre. Terminez en foisonnant avec un peu d’eau pour alléger cette base. Hachez menu les blancs des deux œufs durs, les cornichons, les oignons nouveaux, les câpres et ajoutez le tout à la vinaigrette. Pour éviter qu’ils ne cuisent sous l’effet du vinaigre et du sel, jetez les herbes ciselées dans la sauce juste au moment de servir.

Sauce chèvre en pommade

Avec cette sauce à tremper, les pâturages viennent à vous en toute simplicité. Pour les apéros d’été, prenez un honnête chèvre frais et faites-en une vedette en lui ajoutant du piquant, de l’acidité et selon vos envies, des herbes. Vos crudités vont adorer.

Pour 2 petits bols à l’apéro :
Nature
150 g de fromage de chèvre frais
1 beau citron à la peau fraîche et rebondie (1 trait du jus et le zeste de sa moitié)
2 c. à s. d’huile d’olive
5 grains de poivre vert frais concassés ou à défaut, de poivre noir
1 c. à s. de crème double ou un trait de lait (optionnel)
Aux herbes
4 c. à s. de fines herbes, branches et feuilles de basilic ou de persil plat
Et plus si affinités ?
Du poivre Timut, cette baie piquante qui anesthésie la pointe de la langue
Des orties fraîches (ne cueillir que les feuilles jeunes sur le haut des branches) pour remplacer les fines herbes

Mixez le chèvre frais avec le citron (zeste et jus), l’huile d’olive et les grains de poivre broyés au préalable. Allongez au besoin avec un peu de crème ou de lait. Pour la version aux herbes, mixez avec les herbes préalablement hachées.

_______________________________________________________________

Merci à Ekobo pour la vaisselle en bambou durable.

Aucun commentaire

Close

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle

Oui ?

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle