fbpx

Recettes pour ma tribu

Une fraîche envie de vert !

Besoin de nature ? Envie de verdure ? Voilà un menu bourré de chlorophylle, au parfum d’herbes printanières, prêt à éclore en cuisine.

Samoussas, farce printanière,
pesto de pissenlit

Le point commun des samoussas et de l’origami ? L’art du pliage ! Pour cette recette, le jeu consistera à préparer une farce de petits pois printaniers et pommes de terre nouvelles, et à l’envelopper de feuilles de brick. Ces petits cadeaux gourmands, une fois frits, se picorent avec les doigts, trempés dans un pesto de pissenlit.

Pour une quinzaine de petites samoussas :
La farce :
250 g de pommes de terre
500 g de petits pois frais, soit 150 à 200 g de petits pois écossés
50 g d’oignons nouveaux
Les feuilles de 10 branches de menthe
1 branche de romarin ou de thym
1 c. à c. de paprika
Sel
L’emballage :
1 sachet de feuilles de brick rondes
Huile de cuisson
Le pesto :
2 poignées de jeunes feuilles dentelées de pissenlit
La partie tendre de 10 branches de menthe
2 anchois à l’huile
Poivre, sel
50 g d’huile d’olive
20 g de fromage de chèvre sec
1 c. à s. de poudre d’amande

Et plus si affinités ?
Pour muscler le pesto, l’ajout d’une gousse d’ail nouveau râpée fera son petit effet.

Voilà une bonne farce

Faites cuire à la vapeur les pommes de terre dans la peau. Épluchez-les et écrasez-les entre les doigts. Réservez dans un saladier. Écossez les petits pois et blanchissez-les à l’eau bouillante, quelques minutes au plus. Ajoutez-les aux pommes de terre. Parfumez avec l’oignon et les branches de menthe, hachés fins, les brins de romarin ou de thym réduits en poudre au mortier. Assaisonnez de paprika et de sel.

Emballez-moi tout ça

Selon votre technique d’origami préférée (zieutez « pliage samoussas» en tuto sur internet si besoin !), déposez une cuillerée de farce et pliez savamment la feuille pour rendre chaque bouchée étanche, afin qu’elle ne se gorge pas d’huile à la cuisson.

Le pesto

Hachez grossièrement les tiges de pissenlit et de menthe. Travaillez-les en pommade texturée avec les anchois, à peine de sel et l’huile, au mortier ou au blender. Ajoutez le fromage râpé finement et la poudre d’amande. Poivrez et mélangez.

Cuisson crousti-craquante

Dans une grande poêle ou une sauteuse, chauffez un bain de friture d’environ 1 centimètre d’huile, à feu vif. Mettez-y quelques samoussas à crépiter en les arrosant constamment d’huile chaude. Retournez-les au bout de quelques minutes et poursuivez la cuisson du verso. Quand les coussinets sont dorés, épongez-les sur un torchon propre ou du papier absorbant. Après quelques tournées de cuisson, servez chaud, avec le pesto de pissenlit, et régalez la tribu !

Petits navets nouveaux farcis,
jus printanier au miso

La nature peut encore nous jouer des farces, des chauds-froids… Les navets ne sont pas les légumes les plus inspirants mais farcis de verdure et baignés dans un jus au miso, voilà qui devrait permettre leur retour en fanfare dans votre cuisine !

Pour 4 à 6 farceurs gourmets :
Les farcis :
2 bouquets de navets nouveaux
2 oignons rouges
4 gousses d’ail nouveau
½ botte d’estragon
½ botte de cerfeuil
Du beurre demi-sel ou de l’huile d’olive
Le jus :
½ l d’eau
250 g de verdure (fanes de navets, céleri branche, blanc de poireau…)
1 c. à s. de pâte de miso blond
Sel, poivre
Et plus si affinités ?
Ail des ours
Chair à saucisse ou veau haché à mélanger à la farce

La farce

Retirez les fanes et brossez les navets nouveaux sous l’eau. Retirez la base et creusez la chair que vous réservez. Nettoyez les oignons rouges, l’ail et les herbes. Émincez et ciselez le tout séparément. Dans une grande poêle, rissolez l’oignon et la chair de navet hachée quelques minutes au beurre salé. Ajoutez les herbes ciselées, mélangez et retirez du feu. Pendant ce temps, faites blanchir les navets une dizaine de minutes à la vapeur.

Le jus

Préchauffez le four à 180 °C. Dans un plat allant au four, mélangez la garniture (salée et poivrée) à un demi litre d’eau. Mettez au four et lorsque ce bouillon est chaud, diluez-y la cuillerée de pâte miso.

Les farcis

Remplissez les navets refroidis de farce et posez-les sur le jus chaud pour une cuisson au four, toujours à 180 °C, disons une petite heure. Une fois le jus réduit et les navets confits, déglacez avec un peu d’huile ou de beurre. Servez en assiette creuse.

Mini cakes avoine, chantilly à la menthe, fraise

Les mini cakes de saison ? Tout à fait ! Ouvrons le bal avec un appareil végétal, foisonné toujours au bon beurre, avec de l’avoine, du yaourt de brebis, et une poignée de cresson pour se mettre au vert. Avec une chantilly infusée d’effluves mentholés et les premières fraises en déco, la tribu devrait aimer, non ?

Pour une dizaine de mini cakes :
Chantilly à la menthe :
25 cl de crème fleurette
2 c. à s. de feuilles de menthe
1 c. à s. de sirop d’agave
Cupcakes :
100 g de feuilles de cresson, de pousses d’épinards ou de salade
100 g de farine
100 g de crème d’avoine
50 g de poudre d’amande
8 g de poudre à lever
170 g de sucre de canne blond
50 g de beurre ou d’huile neutre
2 œufs
1 yaourt
Décoration :
Quelques fraises
Feuilles de menthe ciselées

Et plus si affinités ?
Des bougies pour célébrer

La chantilly à la menthe

Chauffez tout doucement la crème avec les feuilles de menthe froissées. Coupez le feu avant ébullition et laissez refroidir. Filtrez puis sucrez avec le sirop d’agave. Mettez crème, bol et fouet au frais pour mieux monter la chantilly le moment venu.

Les mini cakes

Hachez les feuilles, épinards, cresson ou salade, après les avoir lavées et bien séchées.

L’humide

Dans un grand saladier, fouettez le sucre avec le beurre ou l’huile, les œufs ajoutés un à un et enfin le yaourt.

Le sec

Dans un deuxième saladier, mélangez les matières sèches : farine, crème d’avoine, poudre d’amande et poudre à lever.

L’appareil grand final

Versez le mélange humide sur le mélange sec et incorporez gentiment. Mêlez enfin les feuilles hachées. Répartissez l’appareil dans de petits moules.

La cuisson

Préchauffez le four à 180 °C. Cuisez 25 à 30 minutes. La pointe d’un couteau doit ressortir sèche. Servez les mini cakes avec la chantilly montée et quelques fraises émincées. Avouez enfin qu’il y a du cresson dans le gâteau.

____________________________________________
Merci à Tissage Moutet pour le beau linge basque !

2 commentaires

Close

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour, bonjour ! Chère Anne, les goûts et les couleurs, la subtilité et la puissance, même combat. À chacun de jouer selon sa sensibilité.

  2. Euh, dans la première recette, 10 branches de menthe ? Dix ?
    On ne va plus sentir que ça, la menthe domine très vite, faut toujours y aller avec parcimonie quand elle n’est pas l’ingrédient principal.
    Et si c’est le cas ici, autant ne pas mettre ni petits pois ni pesto 🙃

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle

Oui ?

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle