fbpx

Manger la lune

À Mardi gras, crêpes tu feras

Le mardi le plus gourmand de l’année s’annonce. Les poêles chauffent, mangeons grassement des crêpes à volonté dans une ambiance de carnaval ! On s’est pliés en quatre pour vous proposer des recettes festives. C’est Suzette qui va faire la tête…

Crêpe MissNut est là !

Mission impossible de priver les enfants de pâte à tartiner choco-noisette ? Si, si… Parce que Miss Nut est là avec de délicieux atouts…

Les ingrédients pour 1 douzaine de crêpes
3 œufs
180 g de farine de blé
50 g de farine de noisette
50 g de sucre muscovado
40 g de beurre ½ sel fondu
50 cl de lait végétal aux noisettes
2 c. à c. de poudre de cacao
2 pincées de bicarbonate de soude

Fouettez vivement tous les ingrédients jusqu’à l’obtention d’une pâte bien lisse. Une pause de 30 minutes s’impose après tout ce remue-ménage. Ensuite, pas de mystère dans le mode opératoire, une poêle bien chaude avec la matière grasse de votre choix, du beurre demi sel, c’est encore mieux, avant de verser une louche de pâte. On attend 3 ou 4 minutes avant de la retourner. Tout se passe au feeling, en agitant délicatement la poêle par le manche, lorsque le bord commence à frétiller et que la crêpe glisse comme une patineuse prête pour un demi-lutz. Et hop, passage au verso pour finaliser la cuisson : moelleuse ou croustillante, cela dépend de l’épaisseur, de la puissance du feu et de l’âge du cuisinier.

Et après ? On n’est pas à l’abri que certains la dégustent ostensiblement avec de la pâte à tartiner. Sinon tentez de les convaincre avec un lemon curd, quelques noisettes hachées et un filet de miel.

Tarticrêpe

La soirée crêpes, c’est sympa oui mais… Difficile d’être synchro, entre celui qui cuisine, celui qui mange et les autres qui attendent leur tour. La solution : une tarticrêpe généreuse qui rassemble tout le monde en même temps ! Presque 100 % bretonne avec sa pâte au sarrasin, chou-fleur, lait ribot et d’un peu de comté pour conter fleurette !

Les ingrédients pour 2 tarticrêpes
La pâte :
200 g de farine de sarrasin
50 cl de lait ribot à température ambiante
20 g de levure fraîche de boulanger
1 œuf
40 g de beurre ½ sel fondu
Sel, poivre
La garniture :
1 petit chou-fleur
40 g de beurre ½ sel
120 g de comté râpé
1 c. à c. de graines de kasha
Sel, poivre, fenugrec
1 petit bocal de câpres au vinaigre

Délayez la levure dans le lait ribot, puis rassemblez tous les ingrédients de la pâte dans un bol. Mélangez intimement au fouet puis oubliez-la couverte d’un linge à température ambiante pendant 3 heures. Détaillez les fleurettes de chou-fleur en fines lamelles à la mandoline. Faites chanter le beurre dans une poêle pour les accueillir. Pas plus de trois minutes à feu vif, salées, poivrées comme il se doit et parfumées de fenugrec à votre guise.

Dans deux plats à tarte beurrés, répartissez la pâte. Posez en majesté les fleurettes, couvrez-les d’un voile de comté, éparpillez les graines de sarrasin. Enfournez dans un four préchauffé à 180 °C pour 20 minutes de cuisson. Savourez aussitôt avec des câpres et une petite salade verte.

Crêpe chlorophylle

Vous faites grise mine dans le confinement de l’hiver ? Allez pour un bol d’air alimentaire, rien ne vaut une petite synthèse de verdures riches en chlorophylle, et une promenade trois en un en arpentant en même temps les saveurs de la campagne, forêt et bord de mer. Trop forte la crêpe !

Les ingrédients pour 4 crêpes

La pâte :
150 g d’épinards équeutés
160 g de farine de blé
50 g de farine de fécule de maïs
2 œufs
1 c. à s. d’algues en paillettes
25 cl de lait
2 gousses d’ail hachées
3 c. à s. d’huile d’olive
Sel, poivre, noix de muscade
La garniture :
600 g de shiitakés détaillés en lamelles
2 c. à s. d’huile d’olive
2 gousses d’ail hachées
Sel, poivre
1 yaourt à la grecque
4 c. à s. de tartare d’algues

Mixez finement les épinards bien égouttés et séchés dans la cuve d’un robot ou d’un blender. Ajoutez tous les autres ingrédients de la pâte et mixez jusqu’à l’obtention d’une pâte… waouh toute verte ! Laissez reposer à l’air libre le temps de la préparation des champignons : dans une poêle où frissonne l’ail haché dans l’huile d’olive bien chaude, faites-les rissoler à feu vif avec sel et poivre. Maintenez au chaud. Mélangez le yaourt et le tartare d’algues.

On envoie la cuisson de la crêpe : une louche de pâte dans une poêle graissée. Cuisson à feu très doux de quelques minutes et d’un seul côté je vous prie ! Glissez-la dans l’assiette puis anoblissez-la de champignons et d’un splash de yaourt aux algues. Admirez le panorama et savourez aussitôt.

Crumpets cococaline

À mi-chemin entre la crêpe et le muffin, le crumpet prend tout son temps pour vous offrir une texture aussi moelleuse qu’une moquette anglaise. Le secret pour ajouter au flegme britannique la douceur des tropiques ? Un soupçon de noix de coco. Une petite merveille mais un dommage collatéral : vous allez fredonner toute la sainte journée sous la plage cococaline, sous la plage coco…

Les ingrédients pour une douzaine de crumpets
La pâte :
2 œufs
25 cl de lait
10 g de levure de boulanger
150 g de farine de blé
60 g de noix de coco râpée
100 g de sucre
10 cl de lait de coco
500 g de framboises surgelées
La garniture :
2 yaourts à la noix de coco
6 c. à s. de sirop de framboise
1 petit bol de grains de grenade

Délayez la levure dans le lait tiède. Dans un bol, mélangez au fouet les jaunes d’œufs avec le lait, avant d’ajouter la farine, le sucre, la noix et le lait de coco. Laissez reposer tranquillement environ 2 heures dans un four préchauffé à 30 °C pour que les ferments cajolent la pâte jusqu’à ce qu’elle double de volume. Pendant ce temps, on s’occupe des framboises. Mais ce n’est pas la saison ! Justement parce qu’elles sont surgelées, elles vont, en décongelant, exprimer tout leur jus. Juste parfait pour fluidifier, parfumer et colorer la pâte.

Après avoir dégazé la pâte en incorporant les framboises et les blancs en neige, prêts pour la dernière étape ? Autant vous prévenir, il faut s’armer de patience. Dans une poêle bien chaude et graissée selon vos envies avec de l’huile de coco ou du beurre, déposez des cercles de pâtissier puis remplissez-les d’une louche de pâte. Le feu très doux est impératif au risque de brûler la base, car le crumpet n’est pas du genre à se retourner. Combien de temps ? Le temps qu’il faut… Comptez une dizaine de minutes. Il va buller, gonfler. Et lorsque sa surface commence légèrement à croûter, c’est le signe pour les écarter et entamer la deuxième fournée. Autant vous dire, qu’il est préférable de les préparer à l’avance.

Et après ? Dégustez-les recouverts d’un peu de yaourt au sirop de framboise et de graines de grenade. C’est long, mais tellement bon !

4 commentaires

Close

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    1. Crêpes, beignets, gaufres, bugnes, bretzels… À chaque région, à chaque famille, sa tradition culinaire pour Mardi Gras !

Recevoir le magazine

1 newsletter par quinzaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle

Oui ?

Recevoir le magazine

1 newsletter par quinzaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle