fbpx

Croissant au miso !

Partir du bon pied, le petit-déjeuner dans le ventre

Du pain généreusement tartiné de beurre ou de confiture, un café avec un nuage de lait et un jus d’orange pour la dose de vitamines, voilà la combinaison indéboulonnable des français pour rompre le jeûne de la nuit. Évadons-nous vers d’autres contrées pour inspirer nos matins gourmands.

L’institution du petit-déjeuner, selon laquelle il faudrait manger comme un roi, idée amplement relayée par les filières de l’industrie agroalimentaire (céréalière, fruitière et laitière), serait-elle en train de vaciller ? Croissants et tartines arrosés de jus de fruits sont-ils en voie d’extinction ?

– Le naturopathe déplorera la catastrophe pour l’équilibre. Que d’aliments acides sans la moindre contrepartie basique !
– Le diabétologue lancera l’alerte quant à cette bombe glycémique.
– Le diététicien se fera comptable, préoccupé par les vitamines, sels minéraux et fibres.
– Le chrono-nutritionniste cherchera en vain les protéines, tout comme le coach sportif les glucides lents.
– Le praticien ayurvédique s’inquiétera de votre potentiel digestif.
– Et le docteur Seignalet se retournera dans sa tombe face à ce triumvirat de l’alimentation hypotoxique : gluten, lactose et saccharose.

Alors pour tous les déconcertés de la tartine qui ne savent plus à quel pain se vouer, si pour tout simplifier, on le zappait ?

Fourchette matinale au repos

L’idée n’est pas absurde. Parce que la première question que l’on doit se poser dès potron-minet, c’est : ai-je réellement faim ? Non ? Alors tentez ce jeûne intermittent de seize heures au total (depuis le dernier repas et en comptant la nuit passée), qui permettra à la sphère digestive, trop souvent débordée, de finir tranquillement son travail de purge des toxines et de prendre un repos bien mérité. À la clé, un regain d’énergie disponible pour d’autres activités métaboliques. Et on potentialise son effet en buvant la potion magique ayurvédique : le jus d’1/2 citron avec un peu de gingembre frais râpé dans un grand verre d’eau chaude.

Pour tous ceux pour qui le p’tit-déj ne sera jamais une option, il y a de l’inspiration à puiser au-delà de nos frontières. On prend exemple sur les champions de la longévité ? Debout les gars réveillez-vous, on va au bout du monde !

Le secret des centenaires de l’île d’Okinawa

Un petit-déjeuner salé à la japonaise ? Même pas peur ! Soupe avec algues et tofu, bol de riz, le tout arrosé de thé vert et consommé évidement face au soleil levant. Absence de pic d’insuline garanti.

> Du riz que l’on cuit la veille et en quantité suffisante pour plusieurs jours. La bonne option : du riz basmati semi-complet. Indice glycémique bas, fibres, vitamines et minéraux préservés si vous le cuisez à feu doux, dans très peu d’eau (tant-pour-tant) et al dente.

> Une soupe miso se fait en deux temps trois mouvements. De l’eau frémissante et hop, on y plonge quelques essentiels du placard et du panier de la semaine pendant une poignée de minutes, histoire de les réchauffer. Puis hors du feu une cuillère à soupe de pâte de miso (disponible en magasin bio ou auprès de Takayoshi Hirai).

Soupe miso, les ingrédients :
5 dl d’eau
1 c. à c. de pâte de miso
1 c. à c. de dulse en paillettes
20 g de tofu à l’ail des ours émietté
1 oignon tige ciselé
1 c. à s. de graines germées
1 légume qui n’a pas besoin de cuire pour être consommé en cuidité : carotte ou radis râpé, champignon…

Pourquoi c’est bon et sain ? Le miso est une pâte de grains de soja fermentés, très riche en nutriments, acides aminés, vitamines et probiotiques. Les algues sont porteuses de la cinquième saveur, l’umami, qui donne un goût de reviens-y. Cette soupe est l’amie pour la vie du petit-déjeuner.

Le secret des centenaires de Crète

Un petit-déjeuner méditerranéen, excusez du peu, inscrit au Patrimoine culturel immatériel de l’Humanité de l’Unesco ! On supprime : les céréales avec gluten, les produits laitiers de vache, le sucre raffiné et tous les produits industriels. Par Jupiter, mais que reste-t-il ?

> Les fruits frais de saison, les fruits secs, les graines oléagineuses.

> Des œufs, du jambon, des sardines ou du fromage de chèvre.

> Des céréales ou une tartine de pain sans gluten avec de la purée d’amande.

> Si se passer de thé ou de café n’est pas insurmontable, on se réhydrate avec des infusions de plantes. Le bon « plant » ? Le romarin pour ses vertus circulatoires, un vrai coup de pouce à l’oxygénation du cerveau pour avoir les idées claires. Mais aussi le thym et la cannelle pour leur effet stimulant.

Et si la Ruche réinventait notre p’tit-déj ?

Un api-time réconciliant santé et saveurs de saison tout en évitant le pire. Vous dites oui ? Alors sonnez les matines !

> Un jus maison pomme-fenouil avec l’algue championne des bassins : la spiruline en poudre. Le grand bleu, avant de prendre tranquillement votre douche pour laisser opérer son effet diurétique et hépatique, sans le mélanger aux autres aliments à venir.

> L’alpha et l’oméga du régime crétois : des œufs brouillés à la kasha, parsemés de copeaux de féta et de graines germées. On laisse tremper les grains de kasha toute la nuit. Pas besoin de cuisson, il suffira de les ajouter dans les œufs brouillés.

> Bonheur d’une tranche de pain au levain à la farine de châtaigne légèrement toastée pour le rendre plus digeste, tartinée de beurre de pomme, sans glucose ni lactose. On réalise le beurre de pomme le week-end. Il se conservera toute la semaine au réfrigérateur.

> Et pour remplacer le coup de fouet du café, on adopte le maté ? La matéine qu’il contient est plus douce et mieux assimilable par l’organisme. Tout en faisant le plein de vitamines A, C, E et B, de potassium, de magnésium et d’antioxydants.

Beurre de pomme, les ingrédients :
500 g de pommes
60 g d’huile de coco
1 c. à c. de cannelle en poudre

Épluchez, coupez les pommes en petits morceaux. Faites-les cuire dans une petite cocotte en fonte à feu doux et à couvert pendant quinze minutes environ, en prenant soin de remuer régulièrement. L’eau de végétation doit être complètement évaporée. Ajouter l’huile de coco et la cannelle. Mixez finement. Laissez refroidir et placez au frais une heure pour que l’huile de coco se fige.

12 commentaires

Close

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bjr , vous avez la recette pour le pain à la châtaigne svp? Et merci pour ces petits dej sains et sûrement délicieux. Bonne journée

  2. Pourquoi l’huile de coco à la place du beurre? Cette graisse n’est pas réputée pour être très saine, pas mieux pour le cholestérol…

    1. Bonjour Zulna,
      La recette avec du beurre de pomme était une proposition pour rompre avec la traditionnelle tartine pain beurre confiture, et la remplacer par une sans lactose et végan.
      Ne diabolisons pas l’huile de coco, comme toutes les corps gras, ils ont des inconvénients mais aussi des bénéfices. À chacun de les évaluer et de les consommer avec la modération qui s’impose.

  3. bonjour
    Avez-vous un autre ingrédient que l’huile de coco à ajouter (un désastre écologique au même titre que l’huile de palme…) pour que le beurre de pomme fige ?

    Merci

    1. Bonjour Nath,
      Remplacez par 100 g de beurre fondu. Placez au réfrigérateur pour qu’il se fige. Encore meilleur si c’est du beurre salé.

    1. Précisé dans le descriptif : « réalisé le week-end, il se conservera toute la semaine au réfrigérateur » 😉

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle

Oui ?

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle