Recettes en grains

Épi de maïs, mi épi, mi maïs

Non, la forme naturelle du maïs n’est pas la boîte, mais bien l’épi. C’est ainsi : enfants incrédules, mères indignes et pères indolents devront s’y faire.

DEFAUTS DE FABRIQUEAVANTAGES AVANTAGEUX
Saison assez courtePlait aux enfants
Pas toujours donné, donnéPlait aux parents qui ne se coupent plus avec les boites
Attention, peut parfois venir de très, très loinChange, plait toujours
Saveur discrète à souligner ou releverExtrêmement difficile à rater
Pertes importantesPlus versatile qu’on pense

Choix/Retour de courses

Sauf exception, les épis de maïs sont vendus en barquettes, conditionnement empêchant, en principe leur déshydratation. Vérifiez, si possible, les grains bien bombés, jaune clair et les feuilles, bien vertes et vigoureuses.

La santé, c’est le silence des organes

Oui, c’est entendu. Pour autant, l’épi de maïs  n’aura, sans doute, qu’une contribution marginale à ce silence espéré. Mais ses tocophérols, caroténoïdes, ses glucides et ses fibres feront tout ce qu’ils pourront pour vous, ils nous l’ont écrit.

Un peu de culture sur la culture

Nous n’allons pas, ici, retracer la saga du maïs, ni relater la route tortueuse qui le fit cheminer du Nouveau Monde jusqu’à nos riantes contrées où sa Majesté le blé avait déjà bâti son empire. D’autres l’on déjà fait et si bien. Pourquoi ne pas se tourner vers le grand Alexandre Dumas. Dans son génial ouvrage, il lui consacre un paragraphe complet et donne même la recette de la « quiche au maïs pour garnitures », s’il vous plait… Il s’agissait d’une sorte de bouillie de maïs cuite sur une pâte feuilletée, puis découpée et servie en garniture. Nul doute que les convives devaient se sentir nourris après coup.

Mais la définition que Dumas donne est encore plus savoureuse que la recette. « Maïs : sorte de grain autrement appelé Blé en Turquie ; il contient beaucoup d’huile et de sels essentiels ; on en fait du pain, qui se digère difficilement, qui pèse sur l’estomac et qui ne convient qu’aux personnes d’un tempérament fort et robuste ». Ou encore, le portrait parfait des lecteurs du magazine de la Ruche qui dit Oui!

Les conseils synoptiques et avisés

CuissonsDécoupesAffinitésCoup de pouce
A l’eauEntier ou en tronçonsLe beurre, les beurres parfumés, le caramel, les fromages frais aux herbes, le paprikaLa cuisson est bien plus rapide qu’on pense…
VapeurIdemIdem, voir plus.
CocotteIdemLe beurre, la crème fraîche, les herbes, le cumin, le coulis de tomate, le miel, le bouillon…Pensez à huiler un peu les épis.
FourIdemLes oignon, le thym, le miel, le sucre cassonade, le curry, le curcuma, la menthe…Idem

Les préceptes définitifs et incontournables

« Carpe Diem, la saison du maïs est très courte, profites-en » et « Epis de maïs au printemps, voici bien la saison cul par-dessus tête maintenant » Oui, à méditer… Par ailleurs lisez bien les étiquettes. Est-il bien nécessaire de consommer, même en saison, des épis de maïs venus du bout du monde ?

Pas de commentaire

Close

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle

Oui ?

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle