Épi de maïs, mi épi, mi maïs

Déroutant de maïs en ragoût

Encore, encore une de ces recettes dont on se demande bien d’où elles sortent. Bref. Au moins, le maïs sort-il ainsi de ses préparations habituelles et rebattues.

Ingrédients pour 4 tronçonneurs d’épis
4 épis de maïs
2 gros oignons doux
Quelques champignons de Paris
1 petit verre de vin blanc
1 brin de thym
4 grosses tomates (vous devriez encore en trouver, merci au réchauffement climatique)
1 verre de bouillon, si possible
½ botte de persil
Sel et poivre

1- Attention !

Avec une hache, une tronçonneuse, coupez les épis de maïs en 3 ou 4 tronçons. Si cette découpe vous effraie, laissez-les entiers. Coupez les oignons en gros cubes et les champignons en moitiés. Faites chauffer une cocotte avec un sérieux trait d’huile d’olive.

2 – Là, c’est moins dangereux

Faites cuire et dorer les oignons avec les tronçons d’épis et le thym pendant 10/12 minutes à feu convaincu mais civilisé. Puis ajoutez le vin, laissez-le s’évaporer en  bonne partie puis ajoutez les tomates coupées comme ça vous chante et le bouillon (sinon un peu d’eau). Couvrez et laissez mijoter une belle demi-heure à feu câlin.

3- On y est presque

Ouvrez la cocotte : quelle petite merveille, si vous n’avez pas tout laissé cramer. Salez, poivrez, ajoutez le persil haché. Si la sauce est trop acide, une ou deux belles pincées de sucre devraient faire l’affaire.

Customisations homologuées par la Ruche qui dit Oui ! 

Après réunion du Comité central de la Ruche, aucune customisation n’a été validée. A vous donc de les inventer.

2 commentaires

Close

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. J’adore le maïs, j’en ai souvent mangé l’été au Québec. Traditionnellement on fait simplement bouillir les épis que l’on consomme en les tournant sur une motte de beurre salé au cours de fêtes conviviales appelées  » épluchettes de blé d’Inde ».
    Attention, les recettes se cuisinent uniquement avec du maïs DOUX.Pas toujours facile à trouver en France, souvent vendu en barquette par 2, ils font la plupart du temps pitié: cueillis depuis trop longtemps et TRÈS cher.
    Si quelqu’un sait où en acheter près de chez moi (nord, 59), je suis preneuse .

  2. Je viens de vous découvrir … Enfin, je suivais votre page FB mais en survole (personne n’est parfait ) … J’aime beaucoup votre écriture 🙂 Je viens d’envoyer votre article sur les tisanes en 3 mn à ma fille (qui vit à Montréal) … Continuez à nous faire sourire et à nos regaler les yeux de vos magnifiques photos. Je vais de se pas acheter un peu de maïs pour tester votre ragoût et son parfum d’automne… Voilà mon petit bout de vie partagé…Vive internet et sa convivialité !

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle

Oui ?

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle