fbpx

Lire à table

Râteaux et fourneaux

Après avoir sillonné les côtes françaises et publié un premier ouvrage intitulé « La cuisine des marins » (Gründ 20014), Camille Labro, journaliste culinaire dont on déguste les écrits sur M le magazine du Monde et le blog Le ventre Libre, s’en est allée, cette fois, battre la campagne et faire bombance de rencontres paysannes. Accompagnée de sa compagne de route, la photographe Juliette Ranck, elle nous livre aujourd’hui un mélange épatant de portraits et de mets !

©Olivier Cochard

« Mon activité de journaliste spécialisée dans le culinaire m’a amenée à rencontrer de très grands chefs cuisiniers et également nombre de maraîchers, éleveurs, boulangers, pêcheurs… Ces rencontres uniques et surprenantes m’ont souvent émue, aussi ai-je eu envie de partager des tranches de vie d’hommes et de femmes qui font notre pain quotidien.  »

L’ouvrage Fourche & Fourchette, paru le 6 octobre dernier, redonne ainsi une place centrale à l’agriculture durable d’aujourd’hui par le biais de portraits de celles et ceux qui ont fait le choix de retrousser, chaque jour, leurs manches et de chausser les bottes pour prendre soin de la terre et des hommes.

©Olivier Cochard

Car comme le disent si justement Denise et Daniel Vuillon, maraîchers pionniers fondateurs du système des Amap, « Le but de l’agriculture paysanne est de nourrir. Et quand on produit de la nourriture, il y a deux choses essentielles à prendre en considération, la santé et le plaisir. Si on ne fait pas ça, on n’est pas paysan, on est industriel.  »

La plupart d’entre eux vivent de peu, voire de très peu, tous chérissent le fruit de leur labeur et trouvent là leur bonheur.

D’étable en table

Du champ à l’assiette, le livre compte 26 portraits de paysans et 50 recettes de leur cru, élaborées, il va sans dire, à partir de leurs produits ! Avec pour point commun, une démarche de profond respect de la nature, qu’ils soient paysans d’héritage ou néo, nous livrent avec sincérité les difficultés rencontrées aux champs et leurs fiertés dans l’intimité de la cuisine.

Camille d’ajouter à propos des recettes :

« Je les voulais authentiques, généreuses et sans chichis, à mille lieues de celles que propose la grande gastronomie. Il s’agissait bel et bien de pénétrer dans le pré, la cuisine, voire l’arrière- cuisine de celles et ceux qui ont fait vœu de culture durable.  »

Armées de leur plume et objectif, Camille et Juliette ont ainsi posé leur regard sur l’agroécologie d’aujourd’hui. Alternant propos journalistiques et témoignages, portraits, paysages et photographies culinaires, le duo brosse une série de tableaux de passionnés dont la volonté farouche n’a d’égale que la générosité des plats mijotés.

©Olivier Cochard

À la question du « casting », Camille répond qu’elle connaissait certaines personnalités de réputation, quand d’autres lui ont été recommandées par des chefs.

Ce que la journaliste retient de ce parcours initiatique haut en labeurs et en saveurs ? Une opiniâtreté et une abnégation à toute épreuve, une vision holistique de l’agriculture (et notamment des bienfaits de la polyculture), une foi en la terre nourricière, une fabuleuse humilité, une fierté de faire bien et bon, une dynamique néorurale palpable, une fougue féminine et surtout un plaisir immense à accomplir une œuvre vitale !

Et, comme le souligne Dries Delanotte, surnommé par Camille le rebelle des Flandres : « La vie est trop courte pour travailler en conventionnel sous perfusion financière et avec des dettes par-dessus la tête : on peut faire tant de choses géniales sans avoir besoin de pourrir la nature et de se pourrir la vie ! »

Un livre de choix, résolument positif, truffé d’alternatives vertueuses et assaisonné de recettes « aux petits oignons », dans la veine de Demain, le film, soit dit en passant préfacé par son réalisateur, Cyril Dion, qui met à l’honneur une jolie kyrielle de champs des possibles.

Pour approfondir

Références

 

Les meilleures recettes de paysans-cuisiniers de Camille Labro.

Un commentaire

Close

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. agreablement surprise , ça vaut le coup de prendre le temps

    de s’intéresser a ce site …..je le recommande ..ça sent bon la nature .

    merci . Nicole

Recevoir le magazine

1 newsletter par quinzaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle

Oui ?

Recevoir le magazine

1 newsletter par quinzaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle