Recettes de fête

Salade frisée, avec ou sans permanente ?

ouverturesaladefrisee-02
ouverturesaladefrisee-02

C’est fou comme la salade frisée ressemble aux coiffures qu’on voit fleurir le samedi soir, peroxydation et mèches blondes en moins. Mais c’est encore dans l’assiette qu’elle est la plus remarquable : amère et croquante…

DÉFAUTS DE FABRIQUEAVANTAGES AVANTAGEUX
Pas mal de pertes sur un pied, à moins de recycler1 pied de frisée fait plein de salades.
Très amère pour les amerophobesMerveilleusement amère
Très croquante pour les croquophobesSublimement croquante
Saison pas si longue que çaPas chère

Choix/Retour de courses

Une salade frisée de bonne qualité et fraîche tient droite : posée sur une table, ses feuilles dentelées ne ploient pas mais, au contraire, restent droites et stoïques. Elle perd rapidement sa vitamine C, consommez-la sans traîner. Carpe diem… N’oubliez jamais.

La santé, c’est le silence des organes

C’est ce qu’on vous rabâche depuis un moment maintenant. Acide folique, vitamine A, vitamine C, potassium, calcium… La frisée, alias chicorée, n’est pas avare de bienfaits. On dit même, à l’occasion, que cette salade est « reminéralisante »… Incroyable, non ? En revanche, on la décrit aussi légèrement laxative, l’envers de la médaille, sans doute.

Un peu de culture sur la culture

L’histoire de la salade frisée est intimement liée à celle de la chicorée sauvage, de l’endive et de la barbe de capucin… Du Moyen-Âge jusqu’au XVIIe siècle, la chicorée est une plante médicinale avec laquelle on préparait, à l’époque, infusions et décoctions. On la connaissait pour ses propriétés stimulantes, digestives, dépuratives… Puis on découvrit que les pousses de chicorée sauvage cultivées par étiolement (en les protégeant de la lumière) formaient de superbes dentelles blanches et jaunes : la fameuse « barbe de capucin » était née.

On découvrit ensuite que ces mêmes feuilles étiolées exposées à la lumière se coloraient en vert… Après sélection, notre salade frisée apparaissait. On remarqua vite sa saveur assez amère et c’est pour cela qu’on lui applique souvent des assaisonnements « traitement de cheval », avec moult vinaigres, poivres et moutardes !

ouverturesaladefrisee-01

Les conseils synoptiques et avisés

La cuisson ni la découpe ne sont des pratiques dont on peut accabler la pauvre salade frisée… Le lecteur, la mort dans l’âme, va donc devoir, cette fois, se passer de nos essentiels conseils incroyablement synoptiques et avisés.

Les préceptes définitifs et incontournables

« La frisée ou encore salade frisée est une cousine germaine de la scarole. » Oui, bravo, quelle érudition ! Ces deux salades sont des descendantes de la chicorée sauvage et possèdent toutes deux cette amertume caractéristique.

___________

Photos et stylisme © E. Fénot / D. Brunet – 180°C

Pas de commentaire

Close

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de données personnelles

Oui ?

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle