Salade frisée, avec ou sans permanente ?

La frisée de Noël (et du nouvel an)

Anoblir les recettes roturières est un plaisir aristocratique qu’il ne faut jamais bouder : on en ressort avec cette impression irrationnelle mais tenace d’avoir eu une influence sur la marche du monde…

Recette pour 4 fêtards
1 superbe salade frisée
16 écrevisses
1 truffe (eh oui !!)
1 demi-lobe de foie incommensurablement gras
1 sérieuse c. à s. de moutarde ancienne
3 c. à s. de vinaigre
6 à 8 c. à s. d’huile d’olive
Sel et poivre
1 sérieuse c. à s. de moutarde ancienne
3 c. à s. de vinaigre
6 à 8 c. à s. d’huile de noix ou noisettes
Sel et poivre

1- Mhmmm…

Coupez, lavez, essorez la salade frisée. Assemblez la moutarde, le vinaigre, l’huile de noix, sel et poivre. Mélangez, assaisonnez la salade frisée, mélangez un peu et oubliez dans un coin. Faites cuire les écrevisses 7/8 minutes dans de l’eau salée. Laissez refroidir un peu, garez-en 4 entieres, décortiquez les autres.

2- Re-Mhmmm

Détaillez la truffe en lamelles bien fines. Coupez 4 tranches dans le foie démesurément gras. Salez, poivrez et faites poêler à feu moyen. Déposez sur un torchon propre. Assaisonnez les queues d’écrevisses avec un peu de vinaigrette.

3- Et re-re-Mhmmm

Déposez la salade sur les assiettes. Puis, tel Michel-Ange, agrémentez-les de truffe, d’écrevisses et de foie insurmontablement gras et encore chaud, svp. Servez sans traîner cette salade « premium » qui devrait fidéliser les invités présents.

Customisation homologuée par la Ruche qui dit Oui !

Ajoutez deux louches de caviar beluga sur chacune des salades.

___________

Photos et stylisme © E. Fénot / D. Brunet – 180°C

Un commentaire

Close

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle

Oui ?

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle