fbpx

Bonnes résolutions

Pique-nique zéro déchet

Organiser un pique-nique sans laisser une montagne de déchets derrière soi, c’est possible. Surtout avec les bonnes idées de ce kit où il n’y a rien à jeter.

Aaaah prolonger le temps des vacances, avec des déjeuners dans l’herbe, sur les quais ou sous le grand chêne du parc d’à côté, on en rêvait! Sauf que cette année, on s’interdit de partir en goguette avec des produits industriels suremballés. Exit les couverts et assiettes jetables, on part équipé de beau, de bon, de durable, le tout dans un joli panier ! Avec ces idées zéro déchet, vous pourrez laisser l’endroit aussi propre que vous l’avez trouvé.

©Olivier Cochard

Bas les pailles !

Fini les pailles en plastique qui atterrissent au fond des océans ou dans le nez des tortues. Comme elles seront définitivement interdites en 2020, autant apprendre à s’en passer tout de suite. Les remplacer par des pailles en papier ? Pas terrible si l’on en croit le dernier scandale de McDo (elles ne sont en fait pas recyclables).

Le mieux si l’on est vraiment addict est de se tourner vers une version durable en inox ou autre solution des plus poétiques, comme utiliser un vrai brin de paille glané sur le lieu même du pique-nique, à condition toutefois que celui-ci soit bucolique !

Le durable, ça m’emballe

Adieu alu, celo et autres emballages non réglo ! À partir d’aujourd’hui (premier jour du reste de notre vie), on n’utilise plus que des emballages réutilisables pour transporter nos mets réalisés à partir de légumes frais. Ah oui, on a omis de vous le dire, rien de tel pour éviter les emballages que de cuisiner des plats faits maison, faciles à transporter et à manger… la preuve en image avec cette tarte au pesto, pignons, courgettes, chèvre et thym, qui repose dans son sac de transport.

©Olivier Cochard
La Commission européenne estime que la production et l’incinération du plastique est responsable de l’émission de 400 millions de tonnes de CO2 dans le monde chaque année, soit l’équivalent des émissions annuelles d’un pays comme la France, tous secteurs confondus.

Et pour le dessert, on privilégie, il va sans dire, les fruits, naturellement sans emballage. Ça paraît évident mais on a vu récemment des melons coupés en deux, vendus sous vide, idem pour des œufs au plat précuits, commercialisés dans des barquettes de plastique ! On croit rêver… À ce propos, connaissez-vous le hastag #plastiquestupide pour dénoncer ces emballages sans queue ni tête ?

Pour les sandwichs ou le fromage, pensez aux fameux bees wrap, cotons enduits de cire d’abeille conservatrice (voir notre tuto ici) ou au saladier recouvert d’une charlotte en tissu (comme les radis sur la photo tout en bas, le tuto est ). Vous trouverez aussi de jolies pochettes à sandwichs en tissus chez Keep Leaf. Autre alternative, presque zéro déchet, le sachet kraft pour imiter nos cousins d’Amérique qui affectionnent particulièrement son côté branché à condition de le réemployer ou de le recycler (plein d’idées récup’ ici).

©Olivier Cochard

Gourde et fière de l’être

Quoi de plus simple que de dégainer une gourde pour transporter ses boissons fraîches ou chaudes (nous, on adore celles de Qwetch ou de Gobilab). Alors à bas le million de bouteilles en plastique achetées chaque minute dans le monde. Certaines villes les ont carrément interdites, n’hésitez pas à les imiter. Vous êtes nombreux ? Prenez des timbales tout terrain, ressortez vos écocups des festivals et des bonnes soirées. Vous êtes plutôt jaja ? Pensez au vin en vrac. Des cavistes proposent désormais de venir se servir directement dans les cuves avec sa propre bouteille ou avec une bouteille consignée que l’on trouve sur place. On s’y retrouve alors entre amis pour faire le plein, avant de prendre la clef des champs.

©Olivier Cochard

Sors tes couverts

Dites une bonne fois pour toutes « non » au jetable ! Oubliez les satanés couverts en plastique et consorts (assiettes, gobelets…). Vous saviez, vous, que chaque Français consommait 40 gobelets de café en plastique par an (soit 2,165 milliards d’unités) ? Et puis franchement, n’est-il pas pire ustensile pour couper une miche de pain qu’un couteau en plastoc ? Non contents de polluer la planète, ces objets d’un autre temps donnent une saveur désagréable aux aliments. Pourquoi alors ne pas profiter de cette belle occasion de déjeuner sur l’herbe, pour manger avec les doigts, avec ce petit goût d’interdit de quand on était petit ?

Les 10 produits en plastique à usage unique les plus répandus sur les plages et les mers d’Europe, constituent, avec les engins de pêche abandonnés, 70 % de tous les déchets marins.

Ronds de serviettes nature

Pensez aux bonnes vieilles serviettes à carreaux de chez mamie pour vous essuyer les mains, pour éviter de transporter du papier essuie-tout qui met tant de temps à se dégrader ! Si vous n’en possédez pas encore, n’hésitez pas à chiner de belles serviettes anciennes brodées. Vous pouvez tout aussi bien recycler un tissu que vous possédez déjà et dont vous ne savez que faire ! Enfin, profitez de ce que vous offre Dame Nature pour libérer votre créativité, en imaginant des ronds de serviettes naturels à partir d’aiguilles de pin, de bruyère…

L’affaire est dans le sac

Et enfin pour transporter vos vivres, fabriquez-vous un sac à tarte (hyper facile, le tuto est ), utilisez des cabas, tote bags ou de jolis paniers !

©Olivier Cochard

Check list de pique-nique, histoire de ne rien oublier !

•Timbales

•Gourdes d’eau

•Couverts de tous les jours ou ses doigts (à condition de pouvoir se laver les mains)

•Serviettes en tissu

•Nappe

•Tire-bouchon / bouteille de jaja consignée

•Thermos pour le café et le thé

•Tupperwares ou bocaux en verre avec fruits, petits légumes découpés, œufs durs, fromages…

•Petit contenant pour la sauce

•Sac à tarte

•Chips réalisées à partir d’épluchures (de pommes de terre, patates douces…)

•Pain tranché

•Sac à dos, panier…

Pour éviter de transporter un couteau, pensez à prédécouper fromages, cakes, tartes et gâteaux. Mieux vaut en effet couper la pastèque ou le melon à la maison que sur la couverture de pique-nique, c’est plus sûr et tellement plus pratique.

13 commentaires

Close

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour, adepte de balade et de pique-nique zéro déchet, je souhaiterais juste savoir où se situe le lieu photographié dans cet article. Merci !

  2. bjr
    C’est l’utilisation du Gobi que je n’ai pas bien compris pfff
    Le produit à boire, il provient bien d’une bouteille (sauf pour ceux qui boivent l’eau du robinet ! boof) par ex l’eau minérale, elle est stockée ds des bouteilles en plastique, pas question d’aller à la source pour s’approvisionner 🙂
    J’habite à 80km d’Evian, c’est chouette on peut remplir ses bouteilles (son Gobi)…. mais bon c’est réservé aux locaux, ou qd on fait du tourisme
    Mais finalement je ne vois surement pas + loin que le bout de mon nez 🙂
    Merci de me dire
    Cordialement Elisabeth S
    PS Pour le reste de votre article, il y a belle lurette (et je n’ai que 70ans) que je pratique le zéro déchets, et on ne se posait pas ces questions, pour nous c’était logique, pratique de mettre nos aliments ds des saladiers recouverts….d’une assiette

    1. Bonjour Elisabeth, tout comme vous, je me rends jusqu’à une source pour remplir mes bidons et quand je n’ai pas le temps, je bois de l’eau du robinet, afin d’éviter les bouteilles en plastique ! Je n’y faisais donc pas allusion dans l’article.. ET je suis bien d’accord avec vous, nos aînés ne se posaient pas toutes ces questions, le BON SENS « coulait de source » ! Aujourd’hui, il semble nécessaire de rafraîchir les mémoires, acheter moins mais acheter durable, privilégier les aliments frais et non emballés, cuisiner des produits biologiques et locaux, autant que faire se peut ! 😉 Merci , Elisabeth, de nous rappeler ce BON SENS d’antan, qui nous fait tant défaut aujourd’hui !

    1. Alors là Guiness book : c’est tellement gonflé de dire : je suis bien éduqué parce que j’utilise la bonne paille… bon sang ! l’éducation c pas utiliser une paille jaune ou rouge… l’éducation c’est un petit peu plus profond que cela.

  3. Si l’on veut manger dans des assiettes, plutôt que faire suivre la vaisselle qui pèse un âne mort, il existe la vaisselle en fibre de bambou … qui passe au lave-vaisselle ! vous pouvez la trouver ici : https://www.greenweez.com/vaisselle-c2153 … je n’ai pas d’intérêt particulier chez eux, mais je leur ai commandé quelques pièces.

  4. Contrairement à ce que dit l’intro, ce n’est pas parce que vous allez pique-niquer avec des emballages que vous aurez le droit de laisser l’endroit sale.

    « Laisser l’endroit aussi propre que vous l’avez trouvé » n’est pas un jeu réservé à ceux qui viennent avec le zéro déchet en objectif, c’est juste la base !!

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle

Oui ?

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle