Adopter une poule pour réduire ses déchets : trop cool !

Il est des signes qui ne trompent pas. Quand des poules de ville se mettent à avoir une page Facebook, c’est qu’un phénomène est en marche. Adopter une gallinacée pour réduire ses déchets, voilà la nouvelle tendance des citadins. Envie de vous lancer dans l’aventure des oeufs maison ? Suivez le guide.

 

Bichonnée, une poule achetée entre 15 et 40 euros peut donner près de 150 oeufs par an.
Bichonnée, une poule achetée entre 15 et 40 euros peut donner près de 150 oeufs par an.

Les magasins Truffaut ne savent plus où donner du bec. Leurs ventes de poules augmentent chaque année, + 57% entre 2011 et 2012 et + 87% pour les poulaillers. La poulette est à la fête encouragée par les collectivités qui les offrent à leurs administrés. De Pincé petite bourgade de la Sarthe, à la communauté d’agglomération de Besançon en passant par plusieurs syndicats d’ordures ménagères de la région parisienne, les élus invitent les habitants à adopter une poule pour réduire leurs déchets.

Dans le Val-de-Marne, le projet du Sivom Vallée de l’Yerres et des Sénarts s’inscrit dans le plan local de réduction des déchets. Les 30 participants-témoins s’engagent à peser chaque jour les déchets qu’ils donnent aux poules pour estimer la potentielle baisse de la taxe des ordures ménagères. L’expérience est tellement sérieuse que l’Ademe est même partenaire. « Chaque poule engloutit en moyenne 128 grammes de déchets par jour, explique Nicolas Masounave du Syndicat. Nos poules mangent de tout mais par éthique, on évite de leur donner du poulet. »

 

En France, la poule est considérée comme un animal domestique au même titre que les hamsters. Pour ne pas qu'elle déprime, il est conseillé d'en prendre au moins deux.
En France, la poule est considérée comme un animal domestique au même titre que les hamsters. Pour ne pas qu’elle déprime, il est conseillé d’en prendre au moins deux.

Poulette = ramasse-miettes ? Contrairement à la comptine, la bête ne picore pas que du pain dur pas plus qu’elle ne peut se contenter d’un régime blé/maïs. Non, la poule est omnivore et adore les vers de terre et les limaces, ce qui en fait une alliée précieuse au jardin (d’autant que ses fientes forment un magnifique engrais). Michel Audureau et Patricia Méaille auteurs du guide « J’élèverais bien des poules » (aux éditions Terre Vivante) conseillent d’offrir à la belle 70% d’aliments énergétiques (céréales + graisses) et 30% de protéines. A piocher dans vos poubelles : gras de viande, épluchures et fanes de légumes, restes de pommes de terre, coquilles d’huîtres écrasées, peau de poissons…

Au final, elle pourrait absorber entre 50 et 70 kilos de vos déchets chaque année. Pour lustrer le plumage de votre poulette et avoir de beaux œufs, ajoutez également de la levure de bière. « Selon certaines recherches, expliquent les auteurs, elle stimulerait la résistance aux maladies la production d’oeufs et la croissance des poussins. »

On les loge où les cocottes ? Dans les élevages biologiques, la réglementation prévoit 6 poules par m2. Chez vous, offrez-leur quelques mètres carrés supplémentaires, elles sauront en profiter (20 m2 par poule, c’est le bonheur). Prévoyez un parcours à l’air libre avec des passages dans l’herbe verte, des petites zones de sol meuble à gratter et des « nids de poule ». Ces trous dans la chaussée qui nous éclatent les chevilles et flinguent nos talons sont indispensables dans le poulailler car la poulette aime se vautrer dans la poussière pour se débarrasser des parasites. Un mélange de sable fin, de cendre de bois et de fleur de soufre saura la ravir. N’oubliez pas de grillager l’ensemble en vous assurant de ne jamais laisser de trous plus gros qu’une pièce de deux euros. Une fouine ou une belette pourrait s’y glisser.

 

Le poulailler nouveau est arrivé !
Le poulailler nouveau est arrivé !

Trop hype la gallinacée ? Adopter une poule devient tellement tendance que des designers inventent des poulaillers urbains, sortes de mini-caravanes à la Philippe Starck. L’Eglu Classic Chicken House de la société Omlet trône même au sein des collections permanentes du Victoria and Albert Museum de Londres. On trouve de chouettes idées naturelles du côté des belges et de kotkotinthecity. Et si l’on est bricoleur, on peut choisir un poulailler en kit de chez Eco-poules et le monter comme une armoire Ikea.

Poules aux œufs d’or ? Quelle espèce de poule choisir pour avoir un maximum d’oeufs ? Evitez les races industrielles comme la Livourne italienne devenue aux States la Legorn. Rendez hommage à votre terroir en choisissant des espèces régionales : la Bresse, la Limousine, la Géline de Touraine, la Cou nu du Forez, la Gâtinaise, la poule d’Alsace, la Coucou de Rennes… N’oubliez pas néanmoins que quelque soit la cocotte élue, vous n’aurez pas plus de 150 oeufs par an car quand on ne leur braque pas un projecteur sur la tempe, toutes les poules arrêtent de pondre quelques semaines fin d’automne, début d’hiver.

Vous êtes convaincu ? Reste à acheter la bête. Vous dénicherez un maximum d’adresses sur le site de Jean-Claude Périquet, Président de la Fédération française des volailles. On y trouve la liste des éleveurs par race. Une bible ! Evidemment, les poules s’achètent aussi plus classiquement dans les animaleries, sur les marchés et même sur leboncoin.fr. Vous n’avez pas un cadeau à faire à un copain ?

 

Et si vous avez encore des questions, posez-les directement sur le forum « Poules au poulailler » de Terre Vivante, Michel Audureau, le spécialiste basse-cour des 4 Saisons du jardin bio, est incollable.
Et si vous avez encore des questions, posez-les directement sur le forum « Poules au poulailler » de Terre Vivante, Michel Audureau, le spécialiste basse-cour des 4 Saisons du jardin bio, est incollable.

 

 

 

 

 

 

37 commentaires

Close

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Je serai bien tentée d avoir 2 poules à la maison, mais l apparition des parasites me décourage et ne m incite pas !

  2. Oui c’est la tendance mais attention à ne pas occulter certains aspects au risque de faire des déçus. D’après ma courte expérience (3 poules actuellement), quelques points (inconvénients ?) à prendre en compte avant tout lancement :
    1/ les poules font du bruit (eh, oui, c’est du vivant !) pas comme un coq mais elle caquettent et chantent pas mal quand elles ont pondu, quand elles « gloussent », quand elles ont faim, quand elles ont peur…
    2/ elles gloussent/couvent (c’est hormonal !) et ça peut durer plusieurs semaines donc pas d’œuf pendant cette période alors qu’elle continue à devoir se nourrir …
    3/ les fientes sont à ramasser tous les 2 jours dans leur couche, la sciure est à changer. Vider et désinfecter (1 fois par an) le poulailler pour éviter parasites et maladies.
    4/ les miennes ne mangent pas énormément de déchets (peut-être sont-elles spéciales mais je suis sûre que c’est illusoire de faire croire qu’elles mangent tous nos biodéchets).
    5/ cela a un coût (sans compter le poulailler et la clôture !!) : il faut leur acheter des céréales, de la sciure, soins véto.
    6/ les poules ont besoin de soins tous les jours donc au delà de 2 jours d’absence, il est nécessaire de trouver qqun qui viendra collecter les oeufs, sortir les fientes, les nourrir…
    7/ la nourriture et les déchets (viandes, croûte de fromage) attirent les souris et rats (mieux vaut avoir un chat !!).
    8/ enfin, l’odeur est à prendre en compte car au bout de quelques semaines à peine, elles ont vite fait de vous peler le sol. Donc, attention aux vents dominants par rapport à une terrasse et surtout aux voisins !
    Je n’exagère absolument en rien, il faut juste en être conscient.

  3. Pour répondre à benjamin, je dirais que cela dépend de la taille de votre mangeoire et de votre abreuvoir.
    Sinon 2 jours semble être un maximum car il faut bien quelqu’un pour récupérer les oeufs.
    -Les poules sont très peut bruyantes contrairement au coq qui lui peut posé des problèmes au voisinage.

  4. […] Il est des signes qui ne trompent pas. Quand des poules de ville se mettent à avoir une page Facebook, c'est qu'un phénomène est en marche. Adopter une gallinacée pour réduire ses déchets, voilà la nouvelle tendance des citadins. Envie de vous lancer dans l'aventure des oeufs m  […]

  5. Merci pour cet article intéressant.

    2 questions :
    – Combien de temps peut-on laisser les poules toutes seules ?
    – Les poules sont-elles très bruyantes et à toute heure, ou est-ce un animal relativement discret ?

  6. cela me ferait bien plaisir d’autant plus que je possède un grand terrain. Mais quand on part en vacances, peuvent-elles rester longtemps sans l’intervention d’un humain pour les nourrir ?

  7. ADOPTEZ, ADOPTEZ S’IL VOUS PLAIT une poule de batterie, offrez lui une seconde vie, elle vous coûtera au Max 2 petits euros, vous ferez une bonne action, et n’aurez pas participé au système vicieux des poules pondeuses! POUR UN POYSSIN FEMELLE POULE PONDEUSE NÉE UN POUSSIN MÂLE EST NÉ AUSSI MAIS A ÉTÉ BROYÉ VIVANT À LA NAISSANCE! Comme 15000 autres chaque jour!

    1. N’oubliez pas que dans les couveuses à poules « à part quelques coqs sélectionnés pour être reproducteurs, les mâles sont éliminés par broyage ou gazage » ==> Adoptez une poule, n’achetez pas!

  8. Il y a des avantages et comme tout animal dont on prend la responsabilité, il y a des inconvénients ! Les vacances… Les maladies et le prix du véto… La mode c est bien mais ça donne en général des achats pulsion mal assumés ensuite… Dans l article il manque la réponse à ma question principale puis-je partir deux semaines en laissant mes poules seules ?

  9. le problème c est que je parts souvent 3 a 4 jours !!!! dur de trouver quelqu’un pour s’occuper des animaux , je parts avec un chien et un couchons dinde dans sa cage !!!! mais serait bien tentée par 2 petites poules naines et voir si les voisins ne râleraient pas ?…. car je suis entourée d’immeubles mais dans une toute petite maison avec petit jardin

  10. Bien sûr que j’ai envie d’avoir des poules dans mon petit jardin ! Bien sûr que des oeufs frais tous les matins ça fait rêver ! Mais les poules, elles vont vieillir… elles vont mourir…. alors j’en ferai quoi ?

  11. Bonjour,
    Nous avons 3 poules depuis 1 an. Effectivement, très bien pour toutes les raisons déjà évoquées. Par contre, quelqu’un peut-il me renseigner sur où et comment se procurer des produits tels que : Téniverm3 et vitamines pour renforcer l’immunité ? D’avance merci.

  12. en pavillon HLM,pas sur que ça soit autorisé…surtout dans ma commune,..Dommage,moi,je rêves d’avoir 2 poules..

  13. Quand je lis : les poules c’est tendance, ça m’inquiète un peu quand même :). Voilà un argument presque marketing qui sous-entend « à la mode », et donc un jour… passé de mode. C’est un peu ce qui se passe ici et là, après le fameux engouement de 2013. A force de dire que les poules réduisent les déchets et de leur donner nos poubelles, elles finissent par tomber malade et ne plus pondre… découragés les gens s’en débarrassent. On commence déjà comme aux Etats- unis à assister à des abandons de poule ! … on refera le point dans 1 ans ou deux :)… En parlant du b..n- c…n il suffit de regarder le nombre de petites annonces de ceux qui revendent leur poulailler :).

  14. Ça fait 3ans que j’ai des poules Pékin dans mon jardin, c’est super! J’adore aller ramasser les œufs, m’en occuper et pour les enfants, c’est un bel apprentissage de la nature et de la vie (chaque année on laisse les poules couver pour avoir des petits)

  15. « Dans les élevages biologiques, la réglementation prévoit 6 poules par m2 » cette info est juste ? Ne serait-ce pas 1 poule par 6 m2 ? Ou alors parlez-vous d’élevages industriels ? Enfin, je trouve ça très peut pour un élevage bio… mais qui ne veut pas dire plein air, c’est vrai.

    Les œufs contiennent de bonnes protéines, pour ceux qui réduisent leur consommation de viande, c’est un bon apport complémentaire. Et quoi de plus agréable que de manger un œuf tout frais, venant de notre belle cocotte, au petit déjeuner ?!

  16. Bonjour super vos articles j ai une question : j ai 3 poules et depuis 1 mois elles se mettent a couver et ne pondent plus combien de temps vont elles rester comme ça et dois je enlever les œufs ( je n ai pas envie d avoir des petits je n ai pas assez de place et les œufs ne sont pas fécondes ´pas de coq ´ ) merci de votre réponse

    1. Bonjour,

      Si vos poules pondent c’est par pur réflexe. Les oeufs n’étant pas fécondés du fait de l’absence de coq, vous ne risquez pas de voir naître des poussins……

  17. Nous avons des poules depuis 10 ans? C’est merveilleux, elles mangent tous les restes et vous gâtent avec leurs œufs. C’est aussi très agréable de les regarder jouer. Le jour de Pâques en Alsace, nous offrons aux enfants, des œufs dures que nous avons fait cuire dans de l’eau avec des pelure d’oignons.

  18. Bonjour,
    Comme le disait l’article précédent, dans l’alimentation des poules, les protéines peuvent être trouvées dans les déchets, les céréales bio, blés, mais, aliments bio vous pouvez le trouver chez nous ou dans nos ruches clientes au centre Alsace. Consommer bio, consommer local.
    Bernard

  19. Bonjour,
    Super votre article, il en faut des comme ça car ils sont très intéressant. J’ai adopté une petite poule et c’est super pratique. Elle mange tous les déchets ou presque, du coup les poubelles se remplissent moins vite mais en plus elle transforme les déchets en oeufs. C’est vraiment un animal à avoir chez soi.
    Bonne continuation.
    Amandine

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle

Oui ?

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle