fbpx

À la fraîche 

Canicule : nos 10 recommandations poétiques et écologiques

Qui dit canicule dit clim à tout-vent, collectionnite aigüe de petites bouteilles en plastique et brumisateurs aérosols à gogo ! Wohhh, minute papillon, lutter contre les pics de chaleur avec ce qui aggrave le réchauffement climatique, c’est pas un peu cynique ça ? Mais alors comment contrer les vagues de chaleur, tout en étant écolo ? En faisant preuve de fantaisie. Voici notre petit manuel de survie qui dit Oui !

1. Du vert partout

La végétation, on le sait, est une climatisation naturelle car elle libère de la vapeur d’eau 24 h/24 ! En effet, les belles vertes, non contentes d’absorber la chaleur (et le bruit accessoirement !), dégagent de l’humidité. Elles sont donc essentielles pour baisser la température de quelques degrés ! On prend donc rendez-vous avec la copro illico-presto pour laisser grimper vigne vierge, lierre et pourquoi pas houblon sur la façade de l’immeuble. Et puis, allez, tant qu’on y est, on en profiterait pas pour remplacer le bitume par un carré d’incroyables comestibles et de fleurs ? Gardons en tête qu’un arbre équivaut à cinq climatiseurs.

2. Lit à balda(quin)quin

Quand la température monte, mieux vaut rester calfeutré à l’intérieur ! On ouvre donc les fenêtres en grand le matin, à la fraîche, on ferme ensuite les volets pour toute la journée. Petite astuce : avant de tomber dans les bras de Morphée, on suspend ses draps humides à la manière d’un ciel de lit. C’est économique, poétique et ça permet de rafraîchir considérablement l’atmosphère.

©Olivier Cochard

3. Débrancheeee !

Il fait trop chaud pour travailler ! (prononcez en roulant le « r » siouplaît!). Qu’à cela ne tienne, on préfère le bon vieux journal en papier et le livre de chevet aux écrans en tout genre et surtout au programme TV. Ordinateur, décodeur, chargeur… tous sont, en effet, de grandes sources de chaleur. Et puis, avouez, à l’heure des longues soirées, tourner les pages d’un bon thriller prend une toute autre saveur…

4. Vent de bohème

Exit le climatiseur, on préfère de loin l’éventail à glisser dans son sac à main, dans la boîte à gants : tellement glamour et si peu encombrant ! Adieu triceps mous et épaules raplapla, agiter le petit objet de bois et de papier vous offrira, en sus du petit courant d’air fantasmé, de jolis bras dessinés ! Notez que cet accessoire trois en un permet également de chasser fâcheuses mouches et autres moustiques importuns…

©Olivier Cochard

5. Caravansérail urbain

On donne rendez-vous aux copains dans un parc voisin pour planter la tente, à la marocaine, et déguster un délicieux thé à la menthe chaud-bouillant ! Boisson traditionnelle des pays du Magreb, le thé est obtenu grâce à l’infusion de feuilles de thé vert (de type gunpowder) et de menthe verte, accompagné de sucre et servi très chaud. C’est LA boisson de l’hospitalité et du refroidissement. En effet, boire frais en été demande à l’organisme de « réchauffer » le liquide, ce qui l’oblige à fournir de l’énergie, autrement dit à produire encore plus de chaleur. À l’inverse boire chaud, permet de transpirer, afin que le corps retrouve ses 37 °C… Choukrane !

6. Menthe glaciale

La menthe a la faculté de rafraîchir notre haleine, mais pas que ! Mâcher une feuille de menthe fraîche ou déposer une goutte d’huile essentielle de menthe poivrée au creux de son bras ou à l’arrière du genou, provoque une sensation de fraîcheur quasi instantanée ! Aussi, déclarons-nous la saison des moji-thés (version sans alcool du mojito, réalisé avec du thé vert) joyeusement ouverte. À déguster sur un air de musique cubaine !

©Olivier Cochard

7. Chien à sa mémère

Vous les avez sans doute déjà vus faire, mais savez-vous au moins pourquoi nos compagnons à quatre pattes tirent la langue quand ils ont chaud ? Parce que cette action de respiration haletante permet de se rafraîchir instantanément ! Les yogis émérites le savent bien, car les effets sont les mêmes quand on pratique la pose du « lion rugissant », bouche ouverte et langue étendue loin devant ! Alors évidemment, on se cache des collègues de bureau pour effectuer son Simhasana, qui consiste à s’agenouiller, à ouvrir grand les yeux pour regarder vers le ciel, à tirer la langue en formant un « u » avec celle-ci et enfin à émettre le rugissement du lion ; un Aaaaahhhhh ouvert et sonore.

©Olivier Cochard

8. Petons pillés

Sur le principe du seau à glace, on met ses pieds au frais, en les glissant dans une bassine avec des glaçons et quelques galets. Il n’y a plus qu’à fermer les yeux et à s’imaginer en bord de rivière…

9. À toutes les sauces

Quand il fait chaud, c’est gaspacho ! Betterave, poivrons-oignons, tomate-pastèque, concombre-menthe, melon-fenouil… Autrefois recette de paysan pauvre, le gaspacho n’a pas dit son dernier mot ! Cette soupe servie froide est tellement désaltérante, qu’on en redemande : au déjeuner, au goûter et au dîner ! Mmmh, la canicule peut avoir du bon…

©Olivier Cochard

10. À l’africaine

On l’appelle gnamankoudji, gnamacoudji, gnamakoudji (nom d’origine dioula qui signifie « eau pimentée ») ou ginger beer ! La fameuse boisson, dont on se régale au Sénégal, réalisée à partir de la racine de gingembre, de sucre, de citron et de levure de boulanger a tout pour nous rafraîchir. Comme le bissap, cette boisson facile à réaliser maison est connue pour ses bienfaits santé et aphrodisiaques (À confirmer, hein ?). Allez, la recette, c’est cadeau !

Pour un peu plus de deux litres de boisson
500 grammes de gingembre
2 litres d'eau du robinet
Le jus d'un demi-citron
300 grammes de sucre
1 gousse de vanille ou un sachet de sucre vanillé
Quelques feuilles de menthe fraîche
1/2 cuillère à café de levure de boulanger

Épluchez et lavez les racines de gingembre. Mixez les morceaux avec l’eau afin d’obtenir une pâte. Ajoutez le reste d’eau et le jus de citron. Mélangez et laissez macérer une heure. Filtrez le jus à l’aide d’un chinois, avant d’ajouter le sucre, le sucre vanillé et les feuilles de menthe. Encarafez. Mélangez bien avant de servir, car le gingembre va avoir tendance à se déposer au fond de la boisson. Dégustez !

____________

N’oubliez pas les micro résolutions font les maxi changements ! Partagez vos idées fraîcheur avec nous et toute la communauté en commentaire !

5 commentaires

Close

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Autre boisson bien désaltérante : 10 cm concombre tranché fin, 10 feuilles menthe marocaine, jus d’un gros citron, 1,5 l d’eau. Laisser macérer à température ambiante 1 ou 2 heures, filtrer, dans une bouteille en verre et au frigo… mmm !

  2. C’est une boisson extrêmement sucrée!!! 150 g de sucre soit 30 sucres par litre! Ce ne serait pas à diluer, plutôt ?
    Et 500 g de gingembr ? Vraiment ? Il n’y aurait pas une erreur?

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle

Oui ?

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle