fbpx

Fritures et écailles

Carrelet meunière aux pâtes de sarrasin

Qui a dit que le carrelet, reconnaissable à son dos kaki aux pois orange, était la sole du pauvre ? Que nenni ! Pané puis frit dans un beurre mousseux, rehaussé de persil frit, le voici anobli !

 

Carrelet pour 2
1 carrelet d’environ 500 g
2 c. à s. de farine
Poivre, sel
1 c. à s. de beurre
Le jus de ½ citron
L’accompagnement
150 g de pâtes de sarrasin (ici des risoni, petites pâtes en forme de riz, à l’encre de seiche)
Un peu d’huile d’olive
La petite friture
20 cl d’huile de cuisson (colza, tournesol, pépin de raisin)
Quelques branches de persil
2 gousses d’ail
Et plus si affinités ?
Du piment
Du ghee (beurre clarifié) à la place du beurre de cuisson

Le poisson

Rincez le carrelet et épongez-le légèrement. Trempez-le aussitôt dans la farine mélangée au sel et au poivre en le tenant par la queue. Mettez une poêle sur feu vif. Faites fondre le beurre et posez le carrelet sur le côté blanc. Cuisez environ trois minutes de chaque côté en arrosant du beurre. Déglacez la poêle en ajoutant le jus de citron et servez.

Les petites pâtes

Faites cuire les petites pâtes dans l’eau salée et servez-les mélangées à une cuillerée d’huile d’olive.

La petite friture

Plongez les branches de persil et l’ail coupé en grosses tranches (avec la peau) dans l’huile chaude. Chaude comment ? Le morceau plongé dans l’huile doit remonter en crépitant. Faites juste dorer. Et hop, égouttez et servez !

Aucun commentaire

Close

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle

Oui ?

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle