fbpx

Les bons conseils de Sweetyoxalis

Belles plantes recherchent appartement passionnément

Justine Jeannin, jeune pousse instagrameuse aux cheveux rouges, vit au milieu des plantes vertes. Dans son appartement, elle a trois fois plus de pots que de mètres carrés. Nous l’avons rencontrée et cueilli ses conseils pour l’imiter.

Les plantes envahissent nos appartements, des fenêtres aux plafonds. Il n’est plus rare de voir un pothos couler le long d’une bibliothèque ou un senecio rowleyanus suspendu au-dessus d’une table de salon. Elles inondent aussi les réseaux sociaux, où les #plantlover, #plantaddiction et autres #urbanjungle entraînent des millions de photos et de commentaires.

L’une des mentores et grandes inspiratrices françaises en matière de plantes sur la toile s’appelle Justine Jeannin. Quelques chiffres : elle cohabite avec plus de 200 plantes différentes, dont le seul arrosage lui demande une demi-journée entière. Plus de 42 000 abonnés et abonnées suivent ses photos et ses conseils avisés via son compte Instagram sweetyoxalis.

Green addiction

Enfant, Justine Jeannin passait déjà une bonne partie de son temps libre en pleine nature ou dans le potager de sa grand-mère, en Bourgogne. Sa passion pour le végétal occupait une bonne partie de sa vie comme du domicile familial. 

Multiplier les plantes chez soi est une façon de côtoyer d'autres espèces vivantes.

Elle a ensuite laissé les plantes imprégner son métier : celui de coiffeuse. On est en permanence exposé à des produits chimiques qui sont déversés dans l’eau et qui ont un impact sur la santé. J’ai très vite voulu développer de nouvelles façons de faire dans ce domaine, avec des produits naturels, et j’ai découvert qu’il y avait des tas de possibilités. À la clé, son salon de coiffure naturel, What the flower, qui est également une boutique végétale. Ici, on peut venir se faire couper les cheveux par quelqu’un qui nous donne des conseils sur la façon d’entretenir un begonia maculata, résume-t-elle.

L’idée a plu à la communauté connectée à « sweetyoxalis », puis au-delà. Au point que What the flower compte aujourd’hui huit salariés. Le phénomène a aussi débouché sur un livre, Green Addiction, aux éditions Ulmer, dans lequel son auteure explique avec des conseils simples et efficaces comment transformer son appartement en petite jungle tropicale.

Pour Justine Jeannin, l’engouement actuel pour les plantes d’appartement montre un vrai besoin de se reconnecter au vivant : Multiplier les plantes chez soi est une façon de côtoyer d’autres espèces vivantes, c’est indispensable pour beaucoup de gens après une journée de travail dans des villes bruyantes et polluées. C’est en prime une solution plus abordable financièrement qu’une maison avec jardin.

Les rares études sur le sujet évoquent une tendance née chez les 18-34 ans, plutôt urbains. L’auteure américaine Tovah Martin relevait dans une interview au Washington Post en 2017 d’autres vagues de passion pour les plantes domestiques par le passé, notamment en Europe après la Révolution industrielle. Sa conclusion rejoignait celle de Justine Jeannin : cultiver des plantes chez soi est une réponse dans les périodes de manque de nature. Encore faut-il savoir les garder en vie et les faire prospérer. On a donc demandé à Justine Jeannin cinq conseils pour démarrer une jungle intérieure.

Les secrets du jardin intérieur de Justine

1. Apprenez à connaître votre biotope appartement 

On ne doit pas choisir une plante parce qu’on la trouve belle ou intéressante. On doit d’abord se demander si elle peut pousser ou non chez soi. Cela veut dire qu’il faut savoir si elle a besoin de lumière ou non, si elle doit être souvent arrosée, si ses feuilles demandent des vaporisations régulières… Tout ça demande un peu de recherches, qui permettent ensuite de faire le bon choix. Si vous êtes souvent en déplacement ou si votre appartement est très sombre, vous devrez choisir les plantes adaptées à votre situation.

2. Commencez avec les bonnes plantes

Pilea peperomioides : le pilea, quand on en a un, on en a cent. Si vous placez un pilea devant votre fenêtre, il va pousser très vite. Vous pourrez ainsi le partager, ce qu’on a généralement envie de faire à la moindre bouture.

Monstera Deliciosa : Elle se plaît sous toutes les expositions lumineuses et elle a une super croissance. Il y a trente ans, les parents d’un de mes amis ont eu une monstera en cadeau pour leur crémaillère. Elle est immense aujourd’hui ! Son arrosage n’est pas compliqué et son système racinaire supporte un assez petit pot.

Pothos : C’est une plante qui grandit très bien, qui se bouture très bien et qui est assez facile d’entretien. Elle peut grimper sur un tuteur, le long d’un mur si on la guide ou elle peut retomber de son pot.

Sanseveria : C’est une plante qui est quasi immortelle, pour moi c’est LA plante à conseiller pour ceux qui oublie souvent d’arroser.

3. Évitez l’erreur numéro un des débutants : le sur-arrosage

Quand on démarre, on pense beaucoup à sa plante et on n’a surtout pas envie qu’elle meure. Donc on lui donne de l’eau un peu tout le temps, un peu tous les jours. Mais c’est exactement ce qu’il ne faut pas faire ! Une plante qui est trop arrosée peut subir un pourrissement des racines et mourir. Alors qu’une plante trop peu arrosée aura des feuilles un peu flétries ou un port un peu penché mais le plus souvent cela sera réparé dès le premier arrosage, et elle repartira rapidement. Pour être sûr du besoin en eau de votre plante, vous pouvez tremper votre doigt dans le terreau à deux centimètres de profondeur. Si vous sentez que la terre est sèche, le plus souvent, c’est que vous pouvez arroser.

4. Écoutez vos plantes

Plus on observe sa plante, plus on apprend à savoir si elle se plaît bien ou non. Par exemple, une plante se porte mieux juste après arrosage. D’autres signes sont plus complexes. Elle peut aussi jaunir pour plusieurs raisons, il y a beaucoup de possibilités. Cela demande du temps de comprendre pourquoi. La base, c’est quand même de se dire que la plupart des plantes d’appartements sont des plantes tropicales, qui ont besoin de chaleur et d’un sol assez spécifique. La terre de jardin ne suffit pas la plupart du temps, il faut utiliser du terreau spécialisé. On trouve maintenant des produits de plus en plus naturels et responsables, avec de la fibre de coco ou de l’engrais issu de bouses de vaches par exemple.

5. Partagez avec amour

C’est assez magique de voir combien une seule plante peut se démultiplier. Chacune a sa propre façon d’être bouturée mais dans beaucoup de cas, la plonger dans l’eau fonctionne bien. Il faut changer l’eau souvent pour qu’elle ne croupisse pas ou y placer du charbon végétal. Si en plus on le fait dans de jolies fioles, cela donne une belle déco.

Pas de commentaire

Close

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle

Oui ?

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle