Cuisine accompagnée

Si bien manger s’apprend, la leçon est loin d’être universelle. Lila, fée en chef de la Cantine vagabonde, propose un accompagnement personnalisé. Le temps d’ateliers à la maison, elle nous prend par la main pour réapprendre à faire nos premiers plats.

Textes : Marie Cochard
Photos : Olivier Cochard

Matin, midi et soir, c’est la même histoire… Qu’est-ce qu’on maaaaaange ? Pour peu qu’on vous pose la question, vous craquez. En effet, tout le monde n’a pas eu la chance d’avoir un cordon bleu dans sa famille pour apprendre à cuisiner. Si tel est votre cas (et il semblerait que nous soyons nombreux à être concernés), comment fait-on ?

Réponse A : on apprend sur le tas, avec des réussites, mais aussi et surtout beaucoup de ratés. Réponse B : on se résout à manger et servir toute sa vie des surgelés. Réponse C : on s’arrange pour être invité chaque jour que Dieu fait. Et bien figurez-vous qu’il existe une réponse D ! Elle s’appelle Lila, elle est Parisienne et elle propose de nous accompagner sur le chemin (parfois escarpé !) du bien-manger… Sa nouvelle approche a titillé notre curiosité, alors on n’a pas résisté, on a testé !

Lila, elle a un don. Elle lave quelques légumes de copains producteurs et les transforme en un curry à se damner. Elle attrape quelques flocons, une ou deux pommes, une pincée de cannelle, une cuillerée d’huile de colza et en fait le petit-déjeuner parfait ! Lila qui a tenu pendant près de six ans son propre restaurant, La Cantine Vagabonde (Paris XVIIIᵉ), se rend chez les particuliers qui ont remisé leur tablier, pour les aider à remettre du sens dans leur assiette.

Dis-moi ce qu’il y a dans ton placard de cuisine, je te dirai qui tu es… Loin des tocs des grands chefs et des émissions de télé, Lila commence par faire un tour dans notre cuisine pour se faire une idée de ce que nous mijotons dans l’intimité. Chaque porte de placard ouvre une discussion sur notre rapport à la nourriture, notre histoire, nos envies. Avec douceur, l’inspection bienveillante glisse vers l’introspection.

Allez, on sort. Mary Poppins de la cuisine nous emmène faire un tour dans le quartier pour nous faire découvrir les adresses qui nous irait bien. L’idée ? Ne pas avoir à courir aux quatre coins de la ville pour faire nos achats, ne pas se ruiner et ajouter de nouvelles possibilités dans nos placards. Car Lila croit en une cuisine décomplexée, qui prône le plaisir, la gourmandise et la simplicité.

Il est temps de mettre la main à la pâte à ses côtés et de se lancer dans un plat végétal, bio et de saison. Quelle joie de s’apercevoir que cuisiner n’est pas si compliqué ! On a souvent besoin de peu, quelques légumes bio de petits producteurs locaux bien choisis, une bonne huile d’olive, quelques épices bien parfumées, savoir jauger les quantités et le tour est joué ! Évidemment, dès la première bouchée, on réalise combien le fait-maison, concocté à partir d’aliments bruts, de qualité et produits avec amour, suffit à se régaler.

Et quel bonheur que d’être initiée, amoureusement, doucement, joyeusement et de voyager à travers les senteurs et les saveurs d’une passionnée. D’observer, de sentir, de découvrir, de goûter… Lors de nos ateliers à domicile, j’ai pu découvrir le croquant de l’amande sauvage d’Iran, la fraîcheur insoupçonnée de la livèche, la saveur détonnante des pétales et feuilles d’œillet. Ce qui m’a le plus surpris ? L’éventail de possibilités offertes en respectant la saisonnalité ! Ce que j’ai le plus apprécié ? Papoter en faisant la popote, sans avoir la sensation d’être jugée. Ce que j’ai appris ? À me faire confiance, ainsi qu’un tas d’astuces pour gagner en efficacité et ne pas gaspiller (toujours préparer un peu plus de légumes ou de pâte à crumble pour dépanner, quand le planning est un peu serré).

Il se dit beaucoup de choses en famille lors de la préparation du crumble ou du petit curry du soir ! explique Lila. Préparer ensemble le dîner, concocter en famille le repas des fêtes de fin d’année, ou entre amis de quoi bruncher, sont autant d’occasions de sublimer le travail de ceux qui se courbent le dos pour nous alimenter, d’affiner les palais du plus jeune et de l’aîné, de partager un vrai temps de qualité avec ceux que vous aimez. Le sel de la vie, en vérité.

Depuis le passage de Lila dans ma cuisine, je suis encore plus amoureuse de la terre et de ses trésors, persuadée que loin d’être une corvée, cuisiner, c’est l’occasion trois fois par jour, d’aimer et de le dire au détour de quelques justes, beaux et bons mets.

Pour tout savoir sur l’accompagnement alimentaire et les ateliers thématiques, inscrivez-vous par-là : www.lacantinevagabonde.fr

Non classé

Pas de commentaire

Close

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle

Oui ?

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle