We food, 1er supermarché anti-gaspi d’Europe

8 commentaires

Close

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Intéressant mais peu compréhensible pour les non anglophones^^ Existe t il des surfaces anti gaspi en France et plus exactement, dans le sud-ouest?
    Merci pour votre réponse!

  2. Intéressant mais peu compréhensible pour les non anglophones^^ Existe t il des surfaces anti gaspi en France et plus exactement, dans le sud-ouest?
    Merci pour votre réponse!

  3. La présentation de votre article suppose que tout le monde comprend l’anglais? Pourquoi ne pas avoir traduit? C’est article ne vaut rien sans avoir les explications du fondateur.

  4. bonjour !
    Voici une occasion pour moi de vous dire combien il m’est agréable de recevoir votre magazine. Sujets variés, parfois exotiques pour moi qui habite en ville, bref plein de fraîcheur. Qui remplissent mes rêves de déménagement…
    En ce qui concerne ce reportage, je reste sur ma « faim ». L’accent de ce commerçant ne m’a pas permis de tout comprendre. Les produits sont-ils bien à 30 à 50 % moins cher ? ce que je trouve encore cher pour des produits défraîchis, voués à être jetés. J’aurais aimé voir l’étal de plus près. Savoir qui achetait réellement. Et pour faire quoi ? car les légumes, et les fruits, même très frais, dans un réfrigérateur perdent énormément de vitalité chaque jour. Que reste-il des courgettes ayant patienté une semaine ainsi (sans compter le temps chez le commerçant, le temps du voyage…) ? des fibres. Rien d’autre. Plutôt cher donc.
    La viande a-t-elle aussi une date périmée ?
    Enfin plein de questions. En France aussi, ces magasins existent, sans produits maraîchers toutefois. J’y ai acheté certaines viandes qui à l’ouverture sentaient très mauvais. Mauvaises pioches peut-être. Sinon, ils y vendent beaucoup de plats préparés. Dont on connaît les problèmes qu’ils peuvent créés. Mais j’y trouve parfois mon bonheur : harengs, saumon bio souvent, truite, canard séché…
    Peut-être le format du reportage ne permettait pas non plus de répondre à toutes ces questions.

    Mais merci de publier ce magazine. Bon printemps !

    P. Joue.

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle

Oui ?

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle