Mathieu Duméry et Lénie Cherino : « On limite les emballages en gardant le sens de l’humour »

3 commentaires

Close

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. J’adore la chaîne Professeur Feuillage ! Pour ce qui est de « ça se fait de plus en plus », peut-être à Paris, mais j’ai beau habiter en ville (pas une minuscule, Le Havre) je suis quand même « la dame qui ne veut pas de papier » avec mon sac à pain à la boulangerie !… Je n’imagine pas si je m’amenais avec des bocaux, et jusqu’ici je n’ai connu qu’un seul magasin qui permettait de faire la tare avec des contenants personnels. Je trouve ça dommage, et du coup je préfère réutiliser les sacs en papier (plus légers) jusqu’à ce qu’ils soient fichus.

    1. Dans tous les Biocoop de Poitiers, la balance en libre service permet de faire la tare de son propre contenant. Pour les œufs au détail, on est aussi invité à venir avec sa boîte, sinon c’est 0.30€ la boîte neuve. C’est assez dissuasif et on finit par y penser.
      Et sur les marchés, il faut proposer ses boîtes ou bocaux. En poissonnerie, ça passe facilement.

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle

Oui ?

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle