fbpx

Fruits exotiques européens

Exotic Fruit Box : l’exotisme andalou

On joue au jeu de qui pousse où ? Si je vous dis avocat ? Vous me répondez Mexique. Mangues ? Inde. Litchis ? Madagascar. Chérimoles ? Jamais entendu parler. Et bien nous, on a trouvé une ferme andalouse qui fait pousser tout cela : la Tropicana.

Le paysage est aride et luxuriant à la fois. Dans la région de la Axarquía sur la Costa del Sol à Malaga, des collines à la terre rouge se parent de stries vertes aux odeurs enchanteresses. Nous sommes ici en pleine zone subtropicale, il y fait bon toute l’année et la Méditerranée est à deux pas. Une situation idéale pour cultiver des fruits exotiques… en Europe.

Nous, la famille Toré, propriétaires de « La Tropicana », avons commencé à développer nos plantations d’avocatiers et de manguiers dans les années 80. Depuis, nous sélectionnons uniquement des variétés de fruits exotiques sélectes, propices à leur culture dans cette enclave privilégiée du sud de l’Europe.

Aujourd’hui, plus de 12 000 arbres de variétés différentes font pousser des avocats et des mangues mais aussi, en quantité plus réduite, des annones plus connues sous le nom de cherimoya ou chérimoles, des grenades, des papayes, des néfliers, des goyaves, des litchis, des longanes, des physalis et des kumquats.

La mangue est consommée dans le monde entier mais elle n’est réellement délicieuse que cueillie à point, nous explique Nono Toré, propriétaire de la ferme  et professeur de commerce électronique à l’Université de Malaga. Idem pour l’avocat qui, ces derniers mois, a secoué le cocotier des consciences véganes. Vous vous souvenez ? Dans un article du Zeit relayé par l’Obs, on y apprenait que le roi du guacamole venait souvent des environs de Johannesburg, en Afrique du Sud et plus particulièrement de la ferme ZZ2.

Là-bas, les pépinières d’avocatiers ressemblent plus à des chambres stériles qu’à des forêts en devenir, l’arrosage y est indécent (il faut mille litres d’eau pour deux avocats et demi) et les avocats passent 26 jours dans des containers climatisés. Tout ça pour vous dire, qu’à la ferme Tropicana, on est à l’opposé de ces pratiques intensives.

Notre ferme est certifiée par GLOBAL G.A.P, ce qui garantit à nos clients que les fruits qu’ils reçoivent chez eux ne sont ni traités avec produits phytosanitaires, ni avec des engrais chimiques, c’est-à-dire qu’ils sont cultivés de façon 100 % naturelle, expliquent les fondateurs. Question conditions de cueillette et conservation, on respire mieux aussi. Aucun passage en chambre froide, les fruits sont cueillis à maturité le jour précédent d’expédition, une distinction dans ce secteur où les fruits attendent souvent plusieurs semaines avant d’arriver dans nos assiettes.

Les fruits doivent être consommés dans les 7 à 10 jours après avoir été cueillis de l’arbre, donc, pour une dégustation parfaite il faudra encore les laisser mûrir 3 à 4 jours à partir de leur réception, prévient Nono. Franchement ça va être difficile de résister mais on va tenter.

Révision exotique de A à P

Avocat : c’est un fruit et légume en même temps. Sa petite saveur de noisette et sa consistance tendre et crémeuse lui permettent de se pacser avec n’importe quel autre aliment. Veinard.

Carambole : vous savez c’est le petit fruit étoilé qui fait fureur sur les pâtisseries. On s’en sert pour décorer mais on l’apprécie aussi pour sa petite touche d’acidité.

Chérimole : no comment. Ce petit fruit un peu cabossé a un goût quelque par entre la fraise, la framboise et la poire.

Fruit de la passion : on l’appelle aussi grenadille. Sa peau est grosse et immangeable mais sa pulpe particulièrement subtile. Comme quoi…

Goyave : de l’extérieur on dirait un gros avocat. Et à l’intérieur, c’est tout un monde qui s’ouvre à nous, mélange de poire, de coing, de figue et de fraise.

Grenade : cette bombe fruitée concentre de petites graines roses craquant sous la dent, une pulpe juteuse, rafraîchissante et sucrée.

Kumquat : c’est un peu une mini orange déguisée en ballon de rugby. La couche externe est épicée et l’intérieur est sucré. Miam.

Litchi : petit fruit bonbon à la pulpe tendre et acide, il laisse dans la bouche un goût de rose très rafraîchissant.  Alors forcément il est difficile de s’arrêter.

Longane : celui qu’on appelle aussi l’œil de Dragon ressemble beaucoup au litchi avec un petit supplément de noisette.

Mangue : on dit que c’est la reine des fruits exotiques. Du coup, tout le monde connaît sa Majesté non ?

Nèfle : ce petit fruit arrondi au goût de pomme ou de poire est encore meilleur quand il a pris le gel. Coriace la bête !

Papaye : info pour ceux qui font attention à leur ligne, la papaye c’est seulement 39 calories pour 100 grammes, soit moins de calories qu’une pomme et deux fois plus de bêta-carotène. Qui dit mieux ?

Pas de commentaire

Close

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle

Oui ?

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle