Clique, scrolle et mange

Quinze applis pour mieux manger

Se faire concocter de bons petits plats par son voisin, récupérer des invendus alimentaires pour cuisiner à moindre prix, se mettre aux fourneaux sans être un top chef, ou calculer l’impact de son menu sur sa santé et l’environnement… Les applications mobiles et plateformes web fleurissent. Découvrez notre florilège 3.0. 

– Applis stop gaspi –

 

Gaspifinder, pour connaître les vraies dates limites de consommation

Vous le savez bien, bon nombre de produits sont encore consommables après les dates indiquées sur l’emballage. Ce moteur de recherche sous forme participative donne la véritable date limite de consommation de chaque produit, grâce aux précisions apportées par les internautes. C’est simple, entrez le code-barres à douze chiffres et vérifiez le nombre de jours supplémentaires au-delà duquel le produit peut toujours être consommé, s’il est fermé ou s’il est ouvert. Bientôt téléchargeable sur iPhone.

CheckFood, produits presque périmés j’écoute ?

Parce que l’on n’a pas toujours le nez dans le fond de son frigo, CheckFood joue les mouchards et nous prévient quand il est grand temps de s’attaquer au pot de rillettes. En rentrant des courses, il vous suffit de scanner vos produits sur l’appli. Une notification vous alerte sur votre smartphone, deux jours avant la date de péremption. Deux alternatives : les manger ou les donner aux associations les plus proches qui récupèrent les dons alimentaires, grâce à une système de géolocalisation. Des millions de repas pourraient ainsi être redistribués. Disponible uniquement sur l’App Store pour le moment.

CforGood, mon commerçant ce héros

Sorte de « carte de la consommation positive », l’appli informe sur les commerces locaux répondant à des critères d’éco-responsabilité, qui proposent des réductions. Plusieurs catégories : restaurants et bars, marchés et épiceries, mais aussi shopping éthique et bien-être. Trois types de bons plans : valables une fois, valables tout le temps et flash, avec une quantité et durée limitée pour réduire le gaspillage alimentaire, ou faire découvrir son activité. On devient membre à travers une participation libre et jusqu’à 85 % du montant est reversé à une association de votre choix. Actuellement disponible à Bordeaux, en Val de Garonne et en cours de développement à Toulouse, Lyon et Paris, sur App Store et Google Play.

Too Good To Go, bons plans pour bons plats

Cette appli permet de récupérer les invendus des commerces de quartier à petit prix, en fin de journée : supermarchés, traiteurs, boulangeries, coopératives bio et même restaurants d’hôtels mettent en ligne des paniers-surprise composés des invendus du jour. Les commerçants, s’ils le souhaitent, peuvent reverser les sommes récupérées à Action contre la Faim. Les volontaires peuvent même être accompagnés pour que le contenu de leurs menus soit « bon pour le climat », par l’association du même nom. Le service est aujourd’hui présent dans 55 villes. Chaque jour, ce sont plus de 4 000 repas sauvés. À retrouver sur Apple et Androïd.

OptiMiam, de tout pas cher du tout

Ce service identifie les promotions en temps réel sur les excédents alimentaires des commerçants près de chez vous, principalement des restaurateurs, traiteurs et sandwicheries (pas toujours les plus écoresponsables, avouons-le). Les utilisateurs peuvent récupérer des OptiBox allant jusqu’à – 70%, en la réservant dès la fin de matinée et en la récupérant en fin de service. L’appli est développée dans une dizaine de villes pour l’instant et fédère une communauté de 200 000 utilisateurs, à la fois sur Apple et Androïd.

– Viens chez moi, je mange chez mon voisin –

EatWith, le monde comme vous ne l’avez jamais bu

EatWith, anciennement VizEat, est à la fois une appli et une plateforme collaborative d’expériences culinaires immersives entre particuliers, aux quatre coins du monde : table d’hôte dans un jardin anglais, tour de marché à Tokyo, repas festif à Mexico, cours de cuisine 100 % vegan à Paris… Que ce soit pour sortir de l’ordinaire près de chez soi ou en vacances, voilà une façon atypique de découvrir sa ville, un territoire ou une culture étrangère, tout en créant du lien social. Le site met en relation avec 25 000 hôtes, présents dans 130 pays. Voyagez gourmand, en passant par l’App Store ou Google Play.

VoulezVousDiner et plus si affinités

À Paris, Lyon, Marseille, Nice, Barcelone, Canberra, Marrakech, New York, Montréal et San Francisco, les cuisiniers amateurs ouvrent leurs portes pour concocter des plats maison. La plateforme fonctionne par thématique, proposant davantage de paramètres que le seul type de cuisine : repas d’affaires, arts et culture, gluten free, bons plans, lieux exceptionnels… Une manière originale de favoriser les rencontres, à travers l’art de la cuisine et la convivialité. Les prix sont libres et vont de moins de 10 € le plat, à plus de 100 € le menu digne d’un restaurant gastronomique. Trouvez votre table idéale, uniquement sur le web pour le moment.

Mummyz, quand y’en a pour cinq y’en a pour six

Comment écouler ses restes quand on a cuisiné en grande quantité un plat familial, mais qu’on ne souhaite pas en manger toute la semaine ? En proposant sa popote du jour ou de la veille à d’autres utilisateurs géolocalisés à proximité, dans la limite de six parts. De 1 € à 6 € maximum, à vous de fixer la valeur de votre plat. Vous pouvez décider si vous devenez livreur d’un instant, ou si l’heureux-se élu-e vient chercher sa portion à domicile. Dégustez via Apple ou Androïd, mais aussi via la plateforme web, dans 900 villes en France.

 

– Recettes collaboratives –

 

La fabrique à menus, l’antisèche des repas

Créée par le Programme national nutrition santé (mangerbouger.fr), elle accompagne M. et Mme-tout-le-monde dans l’élaboration de menus variés et équilibrés, tout au long de la semaine. Le coût moyen revient à 6 € par jour et par personne. L’appli complémentaire Mes courses par la Fabrique à menus vous aide à faire la liste des courses assorties. Mangez sainement en scrollant, via Androïd ou Apple.

Frigo Magic et la recette fût

L’appli promet des recettes simples de tous les jours avec les produits du moment, disponibles dans votre cuisine. Il vous suffit d’ajuster la liste d’ingrédients de vos placards et de votre frigidaire, alors la recette s’adapte. Cuisinez sans vous prendre la tête, en téléchargeant l’appli sur l’App Store ou Google Play.

Youmiam, le Deezer de la recette

Sur le site, en guise de description, on lit : Youmiam a été créé avec l’idée de (re)mettre les jeunes à la cuisine, de leur montrer qu’on peut impressionner et se faire plaisir, même sans talent ou compétence particulière, même quand le frigo est presque vide, même sans y passer toute la journée. L’appli s’adapte au profil de chacun (débutant, végétarien, sans gluten, phobique du chou-fleur…) pour présenter des recettes intelligentes sur-mesure. Ce réseau social de la cuisine donne aussi accès à des recettes de chef, des magazines, blogs et sites culinaires. Faites miam, via Google Play ou l’App Store. La version web est accessible uniquement en anglais.

Cookpad, réseau social culinaire

L’appli sert à partager et trouver des recettes entre amateurs, soit publiquement, soit au sein d’un groupe privé. Chacun peut publier des photos ou discuter cuisine, via la fonction chat. Les abonnés ont la possibilité de suivre leurs comptes préférés, de choisir les plus tendances ou les plus proches localement. Pratique, la fonction sauvegarde dans son carnet de recettes. Pour les curieux de world cuisine, les cuistots sont répartis un peu partout dans le monde : Royaume-Uni, Espagne, Indonésie, Vietnam, Moyen-Orient… Réseautez gourmand, que vous soyez sur Androïd ou sur Apple.

 

– Bien dans mon assiette, mieux dans mes baskets –

 

Etiquettable, l’alimentation durable à petits plats

Première appli collaborative de cuisine durable, elle propose des recettes bas carbone, de saison et avec peu de protéines animales, mais aussi des petits articles et des rubriques pratiques comme les mesures et conversions utiles, des repères de conservation, des astuces pour réutiliser ses épluchures, mettre en bocaux ou stocker ses aliments. C’est également un éco-calculateur de menu pour découvrir l’impact de vos plats sur votre santé et l’environnement. Les contributeurs sont des restaurateurs, des blogueurs ancrés dans des transformations personnelles ou des formateurs qui ont tous en commun l’expérience de l’alimentation durable, posent les grandes lignes de description affichées sur le site. Le service de géolocalisation vous donnera les meilleures adresses de restaurants et snacks locavores, vegan, climato-friendly ou bio. Mangez écoresponsable en téléchargeant l’appli sur Google Play ou l’App Store.

Yuka, yaka manger plus sain

Scannez différents produits alimentaires achetés au supermarché et obtenez des informations concernant leurs impacts sur notre santé. Si l’impact est négatif, l’appli recommande des alternatives de produits similaires, censés être plus sains. Les fondateurs revendiquent n’avoir aucun partenariat avec l’industrie agroalimentaire. Sont également proposés : un programme de nutrition en dix semaines, avec des recettes simples « 100 % healthy » et un service de dialogue avec un nutritionniste, pour adopter les bons réflexes.  Scannez votre alimentation via Apple ou Androïd.

Shopwise, repérez les meilleurs élèves

L’appli étudie la composition de plus de 25 000 produits alimentaires et prend en compte plus de 500 critères : les ingrédients, valeurs nutritionnelles, additifs, allergènes, la présence d’OGM, les labels, origines, modes de culture et fabricants sont passés au crible. En scannant le code-barres, on obtient une note attribuée par un comité d’experts en nutrition. Pour les allergiques ou ceux qui suivent un régime particulier, un service pratique permet d’identifier les produits compatibles. Le petit « plus » collaboratif : des avis peuvent être consultés et déposés par tous les utilisateurs. L’appli est disponible uniquement sur Androïd pour le moment.

4 commentaires

Close

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Vous ne mentionnez pas une appli « ouigreens » qui permet de mettre en relation des vendeurs qui souhaitent se débarrasser de produits frais (et qui fait de gros rabais) et les acheteurs. D’une façon amusante, nous devons sauver des produits!

  2. une nouvelle appli « ouigreens » est très bien; On sauve des légumes qui sont en limite de la poubelle chez les commerçants et des marchés!

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle

Oui ?

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle