fbpx

Recettes pas rouges

Le haricot vert, assez vert, somme toute

Le haricot vert est assez vert, mais peut être long, court, mais aussi violet et même jaune s’il change de nom. Un vrai caméléon.

DÉFAUTS DE FABRIQUEAVANTAGES AVANTAGEUX
Très fragileVite cuit
Perd vite ses vitaminesTrès versatile
Perd vite sa textureQuand même difficile à rater
Perd vite sa couleurSi agréable en salade, sauté, …
Bref, devient vite médiocre…Toujours très élégant

Choix/Retour de courses

Le haricot vert ne s’achète qu’en saison. Choisissez ceux qui sont très frais, bien fermes, comme toujours, avec des écailles bien brillantes et les ouïes très rouges. Le haricot vert est ferme et casse net si on le plie. S’il ploie, mauvaise pioche.

La santé, c’est le silence des organes

Fibres, vitamines, pectines et tant d’autres merveilleuses choses sont au menu du haricot vert que le gourmet attentif à son corps de rêve jubile. Et profite de la pleine saison pour mettre ce superbe légume à son menu, jours après jours.

Un peu de culture sur la culture

Le délicieux haricot vert est encore une autre victime de la gourmandise humaine puisqu’il est récolté immature, avant même d’avoir épuisé tous les plaisirs de l’existence… Mais avant que nous ne l’utilisions dans nos salades raffinées, Phaseolus vulgaris était une des nourritures de base des différents peuples du Nouveau Monde précolombien. Après son arrivée, Christophe Colomb lui-même s’étonne des champs savamment cultivés de faxonnes qu’il découvre sur l’ile de Cuba. Le « ayacotl » (d’où découlera le terme « haricot »), comme le nommaient les aztèques en langue nahuatl avant que Cortez ne survienne, est l’objet d’une culture maîtrisée et faisant se côtoyer déjà plusieurs variétés.

On peut sans doute considérer que la précieuse graine faisait partie des plantes indigènes et spontanées de la flore d’Amérique tropicale. L’espèce est très volubile et on dénombre plus de 400 variétés. Mais le haricot vert que nous consommons de nos jours est issu d’un nombre d’hybrides plus restreint, sélectionnés pour donner des gousses « sans parchemin », c’est-à-dire comestibles.

Les conseils synoptiques et avisés

CuissonsAffinitésCoup de pouce
Eau bouillanteL’huile d’olive, le basilic, les pignons de pin, le parmesan, le vinaigre de riz, les poissons fumésAprès cuisson, on plonge les haricots cuits dans de l’eau froide puis on les égoutte
VapeurLes huiles de noix, de noisette, de courge, de soja, le vinaigre de vin, le beurre, l’ail (à peine), le persilOn tient toujours les haricots verts « al dente », à peine sous-cuits
Sauté au wokLes oignons, les poireaux, les échalotes, le piment, la viande d’agneau, la lotte, la sauce aigre douce, le gingembre, l’huile de sésameOn fait sauter les haricots verts assez rapidement à feu vif, toujours avec un peu d’huile

Les préceptes définitifs et incontournables

« Jamais du Kenya en plein hiver des haricots verts n’achètera ». Malgré toute la sympathie que nous avons pour les Kenyans. En effet, seule la saison guide le gourmet écoresponsable dans ses choix. Ou alors, il faut aller visiter ce pays superbe pour les déguster…

__________

Ajouter crédit photos + stylisme

Pas de commentaire

Close

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle

Oui ?

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle