Innovations rurales

La Fourchette du Ventoux : le café-cantine du village

À Beaumont-du-Ventoux quand la cantine ferme, les portes s’ouvrent. Tous les midis, le bistrot du coin accueille à la même table les élèves et les habitants.

Il est des villages qui ne manquent pas d’imagination pour faire revivre les petits commerces de proximité. Beaumont-du-Ventoux fait incontestablement partie de ceux-là. Grâce à une municipalité dévouée, les élus de la commune ont eu l’idée en 2001 de créer un restaurant. Jusqu’ici, rien d’extraordinaire, si ce n’est que ce Bistrot de pays qui a ouvert ses portes il y a trois ans fait également office de cantine pour les treize enfants de l’école.

Le maire à l’origine du projet, Bernard Charrasse, explique qu’avant l’ouverture du restaurant, des taxis scolaires étaient affrétés chaque jour vers la cantine de Malaucène à 4 km. Les aller-retours et la cadence effrénée imposaient des repas pris au lance-pierre dans une ambiance bruyante.

©Anne-Lore Mesnage

C’est avec beaucoup d’énergie que l’équipe municipale s’est soudée autour de ce défi, et en tête, Danielle Davoigneau, la secrétaire de mairie, qui exprime avec enthousiasme : Ce restaurant, c’est mon troisième enfant ! Car pour mener à bien une telle aventure, treize ans ont été nécessaires, autant de nuits passées à douter, et de jours à remplir de nombreux dossiers de demandes de subventions. Maxime Aubery, l’adjoint au maire, déclare non sans humour : On n’était pas sceptique, mais on a toujours un doute.

Plus de 65 % du projet a été financé par les subventions.

Il a fallu choisir et parier gros sur l’équipe à qui serait confiée la gérance. C’est Grégory Montziols avec ses parents Michel et Nicole en cuisine, tous trois venus du Gers, qui accueillent avec grande fierté les jeunes à La Fourchette du Ventoux. La municipalité leur a imposé des règles simples : leurs congés doivent être pris pendant les vacances scolaires et aucun apéritif ne peut être servi au comptoir pendant la présence des enfants.

©Anne-Lore Mesnage

13 à table ou la recette du bonheur

C’est prêt pour les petits !, lance Nicole à son fils qui s’empresse aussitôt de les servir. Elle aurait pu dire « mes petits » tant le lien tissé avec les enfants est aussi convivial que familial. Dans cette cantine, pas de restes dans les assiettes pour ces enfants qui ne sont pas peu fiers de manger au restaurant tous les midis. Ils ont entre 6 et 11 ans et sont déjà de fins gourmets… Au menu du jour : crème de courgettes, filet de limande meunière et purée de potimarron. Les enfants approuvent haut la main quotidiennement et repartent sur les bancs de l’école repus, sous le regard bienveillant de Pauline, l’accompagnatrice, qui partage le repas à leurs côtés en motivant les plus frileux aux découvertes culinaires.

©Anne-Lore Mesnage

À table, les discussions vont bon train. Les enfants se concertent attentivement en attendant le dessert pour choisir le jeu qui sera organisé au retour à l’école… Et quelle récompense quand les chouquettes garnies sont servies. Les mines réjouies attaquent sans plus attendre les pâtes à choux qui leur font de l’œil. Quel choc vont avoir ces petits chanceux quand ils quitteront les bancs de Beaumont-du-Ventoux pour se rendre dans une véritable cantine scolaire…

Nicole, Michel et Grégory apprécient le travail dans des conditions dignes des plus grands restaurants. Certains candidats postulaient pour notre four très professionnel, déclare le maire qui a dû tout apprendre de la restauration sur le terrain. Le matériel disponible en cuisine permet à la famille Montziols d’imaginer les meilleures recettes pour accueillir des adultes curieux de partager un repas avec les enfants, ou pour prendre du bon temps.

©Anne-Lore Mesnage

Dorénavant, on ne vient plus à Beaumont-du-Ventoux par hasard, d’autant qu’ouvrir un restaurant ici, dans ce cul-de-sac de 300 habitants, n’était pas un pari gagné d’avance. Le projet est un succès, la mixité est au rendez-vous, et le gérant du restaurant a su donner une seconde jeunesse au village en organisant des soirées à thème pour les habitants de la commune. Rendez-vous est fixé pour cet été, quand le lieu aura pris des airs de guinguette.

4 commentaires

Close

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Très bonne initiative ! En espérant qu’elle en inspire d’autres et permette ainsi le maintien de la « vie de village » dans les petites communes rurales.

  2. Bonjour
    Juste une précision Beaumont du Ventoux est au pied du mont Ventoux et se situe en Vaucluse donc dans la région Provence Alpes Côte d’Azur et non Auvergne Rhône Alpes !

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle

Oui ?

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle