fbpx

Premiers pas

Des légumes sur mon balcon

C’est déjà le mois de juin, vous habitez en appartement et n’avez à votre disposition qu’un petit balcon en guise d’extérieur. Vous n’avez jamais rien planté mais pourtant l’envie de faire pousser vos propres légumes vous titille… On vous rassure, c’est simple !

Au bout d’un mois, vos premières laitues seront prêtes à être cueillies.

La place est peut-être maigre sur le balcon, mais la récolte d’un mini potager n’en sera pas moins charnue pour autant ! Installer un petit lopin de terre en l’air, c’est prendre le temps de voir ses légumes pousser, les soigner au quotidien pour les déguster. S’il s’agit d’une toute nouvelle activité pour vous, le plus simple est de commencer par les légumes d’été, comme les courgettes, les tomates ou les poivrons. Et ça tombe bien, on peut continuer à en planter tout au long des mois de juin et de juillet !

Je les plante avec le pied ?

Pour commencer, pas besoin de tout l’attirail du jardinier. Ni même d’un quelconque outil si vous n’avez pas peur de mettre les mains dans le terreau. Si vous préférez, procurez-vous un transplantoir (petite pelle) pour ne pas (trop) vous salir les mains. Il faudra en revanche prévoir de quoi contenir vos nouvelles merveilles. L’idéal est de choisir de grands bacs, ou à défaut, de grands pots, d’au moins 25 cm de diamètre et 20 cm de profondeur, pour y loger vos cultures de balcon.

Vous l’aurez compris, il ne faut pas lésiner sur la taille de vos contenants pour favoriser le succès et avoir enfin suffisamment de place pour faire pousser de gros légumes et pas seulement des tomates cerises ou herbes aromatiques ! Les plus manuels d’entre vous pourront même tenter de fabriquer leur propre bac, en recyclant par exemple de vieilles palettes en bois. Quelle que soit l’option choisie, attention à veiller à ce que votre contenant dispose d’orifices d’évacuation de l’eau.

L’idéal est d’utiliser de grands bacs pour cultiver vos légumes.

Pour remplir vos bacs et pots : du terreau, beaucoup de terreau ! Deux à trois sacs de terreau peuvent être nécessaires pour remplir un grand bac. Pour vous assurer que l’eau ne stagne pas au niveau des racines, vous pouvez aussi placer une couche de graviers ou de billes en argile au fond du récipient avant d’ajouter le terreau.

J’veux du soleil !

Du soleil… et de l’eau ! Voilà le combo gagnant et indispensable pour mener à bien votre expérience potagère. Un balcon bien orienté (plein sud de préférence) sera essentiel, surtout s’agissant de la culture des fruits et légumes d’été qui ont un besoin vital de ces précieux rayons.

Puis, l’arrosage devra être abondant et régulier. Il faut arroser tous les jours, explique Philippe Asseray, auteur de l’ouvrage Un potager chez moi, sans jardin. Et si possible en fin d’après-midi ou le soir, pour que l’eau ait le temps de s’infiltrer et que les plantes puissent en profiter. Eh oui, pour bien pousser, vos plants ont besoin de temps et de soin. Pas question de les laisser à l’abandon.

Tomates, bien sûr, mais aussi courgettes, peuvent vous régaler jusqu'en septembre-octobre.

« Silence, ça pousse »

Une fois que le décor est posé, il est temps de mettre vos plants en terre. Philippe Asseray conseille aux novices de ne pas faire de semis, mais plutôt d’acheter directement de petits plants. Vous pouvez ainsi trouver facilement des plants de tomates, de courgettes, de poivrons et même de laitues. Il suffira de placer les mottes contenant le plant dans le terreau, après les avoir fait tremper quelques minutes dans de l’eau. Mais ne plantez rien à l’extérieur avant la mi-mai ! Pour éviter que des températures trop fraîches dues à d’éventuelles gelées tardives ne sonnent le glas de la fin de votre nouvelle vie de jardinier avant même qu’elle ne démarre !

Cette précaution gardée, et dans de bonnes conditions d’arrosage et d’exposition, au bout d’un mois seulement, vous pourrez récolter vos premières laitues. Au bout de quelques semaines, vos premières courgettes, qu’il faudra cueillir lorsqu’elles atteindront 4 à 5 cm de diamètre.

En deux à trois mois, vos premières tomates seront prêtes, elles aussi, à être récoltées. Vos plants pourront vous offrir ces légumes d’été jusqu’en octobre environ. À recommencer l’année d’après, à la mi-mai, avec de tout nouveaux plants !

Des légumes toute l’année ?

Le reste de l’année, qu’est-ce qu’on fait ? On peut continuer à cultiver des légumes toute l’année. Les épinards, les poireaux ou les choux, entre autres, sont récoltés en hiver. Mais il faudra garder à l’esprit que leur culture est beaucoup plus longue, cinq mois environ. Et moins prolifique que celle des tomates ou des courgettes, qui peuvent vous régaler chaque semaine jusqu’en septembre ou en octobre.

Peut-être serez-vous tenté, l’année d’après, de diversifier encore votre potager, et produire par exemple vos premières pêches de balcon ! Mais avant de faire la sieste à l’ombre d’un arbre majestueux et se délecter de ses fruits, il faudra attendre un peu (deux ans environ), bien le protéger du vent et lui fournir du fertilisant à l’automne pour l’aider à passer l’hiver. Pas d’impatience, tout verger a débuté avec un seul arbre, même perché !

Pour approfondir

Références

Philippe Asseray, journaliste et auteur spécialisé en jardinage, présente méthodes et astuces pour récolter sur son balcon vingt fruits et légumes qui peuvent être cultivés en pots.

Pas de commentaire

Close

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle

Oui ?

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle