fbpx

Spécial canicule

Bâtonnets glacés pour débutants givrés

Vous êtes chaud, chaud, plus chaud que le climat ? Faites baisser la température et retombez en enfance avec ces glaces faites maison 100 % débrouille.

©Olivier Cochard

La glace à l’eau, faut-il le rappeler, compte parmi les madeleines de Proust du royaume de notre enfance. Vous vous remémorez le souvenir ému de votre langue qui ne parvient pas à s’en détacher ? Et vos vêtements blancs immaculés sur lesquels elle laissait sa trace ?

Voilà pourquoi, quand arrive l’été, on se surprend à rêver d’elle, de sa couleur, de sa fraîcheur, de son acidité. En parler nous fait déjà saliver. Et bien, on va vous en apprendre une belle, inutile d’investir dans des moules en plastique ou en inox pour réaliser des bâtonnets glacés, quand tasses ou pots de yaourt font parfaitement l’affaire !

À partir de là, rien de plus simple : une poignée de fruits de saison (même en fin de vie), du jus de fruits, du yaourt ou n’importe quel lait végétal (noisette, amande, riz de Camargue, pourvu qu’il soit local lui aussi), du sirop maison (coquelicot, menthe poivrée, orgeat…), un peu de sucre ou de miel. Allez, cessons de tergiverser, passons aux réjouissances.

©Olivier Cochard

Esquimaux minute

> Pour tous les Speedy Gonzales

Vous pouvez préparer illico-presto un max de bâtonnets faciles à faire et tellement bons à partir de purées de fruits. Notez que les fruits mixés congelés conservent toute leur vitamine C ! Un bon moyen de ne pas gaspiller les petits oubliés qui restent en fin de semaine dans le garde-manger.

Pêches, pêches de vigne, brugnons issus de l’agriculture biologique, mieux encore, cueillis dans le verger du voisin… mixez simplement trois fruits, après les avoir pelés. Vous pouvez si vous le souhaitez ajouter un peu de sucre, de miel ou de sirop d’agave, mais on peut aussi s’en passer. Versez votre purée dans les godets. La quantité dépendra évidemment des contenants dénichés, à vous de jauger.

Insérez in fine vos bâtonnets en bois, avant de disposer le tout au congélateur pour trois bonnes heures. Dégustez ce délicieux frisson glacé. Attention, consommer un dessert aussi éphémère, c’est aussi accepter de jouer une petite course contre la montre…

Les plus

– Arrive à les confectionner qui veut. Tellement commode.

– Effet désaltérant assuré.

©Olivier Cochard

Popsicles extra acidulés

> Pour que les papilles s’affolent

On peut aussi réaliser des sorbets à partir d’un jus simple jus de fruits pressés (ou centrifugés), en l’occurrence un quatuor de pomelos corsaires (tant qu’à faire !). Notre petit twist à nous : décorer avec des morceaux de fruits entiers, ainsi que des feuilles d’aromates minutieusement ciselées… Verveine-citronnelle, estragon, menthe poivrée, thym… Un seul objectif, surprendre les palais. Les plus audacieux pourront se lancer dans la confection de sorbets aux légumes, aux poivrons, aux épinards ou encore à l’huile d’olive !

Les plus

– Ultra rafraîchissant.

– Pour obtenir la meilleure note esthétique, n’hésitez pas à rajouter des rondelles d’agrumes, des zestes ou encore des fleurs comestibles à vos préparations (bourrache, bégonia, jasmin, dahlia, pensée, lavande…) pour régaler les pupilles avant les papilles.

©Olivier Cochard

Sucettes glacées végétales

> Pour se faire drôlement du bien

Les ingrédients star de cette bouchée glacée revisitée façon « Petit écolier » ? Une base de yaourt au lait d’amande (2/3), un coulis de framboises fraîchement glanées dans le potager (1/3), une poignée de petite graines torréfiées, croquantes à souhait pour recouvrir la base et une once de miel.

Le goût de cet assemblage est tellement réconfortant qu’il faut l’essayer et l’adopter par 40 °C ! N’hésitez pas à préparer ces mini-crèmes glacées quelques heures avant le goûter avec vos minots. Ils prendront plaisir à composer leurs propres sucettes selon leurs goûts. La formule fonctionne d’ailleurs avec des yaourts au lait de soja, de la confiture, du miel, du chocolat fondu, de la purée d’oléagineux (plus riche, on vous l’accorde, mais il faut savoir se faire plaisir !).

Les plus

– Cette recette donne les proportions de base, vous pouvez la décliner à l’infini avec amour, souplesse et fantaisie.

©Olivier Cochard

C’est l’heure du goûter !

Ces glaces et sorbets maison se fabriquent hyper rapidement. Il leur faut moins de trois heures au congélateur pour prendre forme. Si vous n’avez pas de bâtonnets en bois, utilisez des cuillères, ça marche aussi. Enfin, pour les démouler facilement, offrez-leur une rapide trempette dans un bol d’eau tiède.

4 commentaires

Close

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bien appétissant et joli, tout ça, mais je me pose quand même la question suivante : tous les plastiques sont-ils égaux devant la congé-surgé-lation ? J’aime l’idée du pot de p’tit suisse, mais s’il n’est pas fait pour ça, que peut-il bien se passer, d’un point de vue réaction chimique passé un certain seuil de très froid ?

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle

Oui ?

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle