Citoyens, à vous de jouer

Appel en sol majeur

Le sol est à la base de notre alimentation et de notre santé et pourtant ne bénéficie d’aucune protection réglementaire. Depuis le début de l’année 2017, les citoyens s’unissent pour demander à l’Union européenne d’agir.

Sol non grata

Il faut bien se rendre à l’évidence, des quatre éléments, la terre est sans doute celui dont on se fout le plus. Il existe des lois sur l’eau et sur l’air, des plan de prévention des risques d’incendie de forêt mais côté sols, c’est le désert. Tout le monde s’en cogne. Les écolos ont beau brandir des chiffres du genre 27 m2 de terres agricoles cultivables disparaissent en France chaque seconde ou, pour émouvoir les supporters du PSG, l’équivalent d’un terrain de football se volatilise toutes les 5 minutes, rien n’y fait. Le sol, on le piétine, on l’imperméabilise, on le tasse, on l’abreuve de produits chimiques, on le couvre de déchets, on l’étouffe…

Selon les estimations de la FAO, un tiers des sols sont dégradés en raison de l’érosion, du tassement, de l’imperméabilisation, de la salinisation, de la diminution de la matière organique, de l’épuisement des nutriments, de l’acidification, de la pollution et d’autres phénomènes causés par des pratiques de gestion non durable des terres.

Résultat, le sol se meurt et c’est vraiment rageant car six pieds sous terre, se cache un trésor bien plus précieux que ceux de Toutânkhamon et Rackham le Rouge réunis. La pénicilline de nos antibiotiques ? On la doit à une substance antibactérienne secrétée par des champignons microscopiques présents dans la terre. Le coton de notre tee-shirt ? La chaise sur laquelle nous sommes assis ? Ils doivent leur existence à la terre. Mais ce n’est pas tout. Selon l’ONU, 99,7 % des calories de notre nourriture dépend directement du sol, pour les légumes et les fruits, ou indirectement, pour la viande.

Quand les citoyens s’unissent

Pourtant, bizarrement, il n’existe aucune loi-cadre sur les sols. On en parle par petites touches dans le code rural ou dans ceux de l’environnement ou de l’urbanisme. Un peu de sol par-ci, un peu par-là mais rien de lourd, de fort, de puissant, d’européen. Enfin, pas encore. Car depuis septembre 2016, une initiative citoyenne européenne (ICE) a vu le jour : People4Soil. Cette disposition, née du traité de Lisbonne en 2012, permet à un rassemblement d’au moins un million de citoyens de l’Union européenne répartis dans au moins 7 pays européens de présenter une proposition législative à la Commission.

People4Soil souhaite demander à l’Union d’élaborer des normes spécifiques permettant de protéger les sols qui sont aussi indispensables que l’eau et l’air

C’est ainsi que People4Soil soutenue par plus de 500 associations souhaite demander à l’Union d’élaborer des normes spécifiques permettant de protéger les sols qui sont aussi indispensables que l’eau et l’air. Concrètement ? L’initiative aimerait que l’Europe élabore un cadre juridiquement contraignant pour répondre spécifiquement aux principaux risques qui menacent les sols (érosion, imperméabilisation, appauvrissement en matières organiques, perte de biodiversité, contamination). Mais aussi qu’elle intègre les objectifs de développement durable des Nations Unies relatifs aux sols et comptabilise correctement et réduire les émissions de gaz à effet de serre produites par les secteurs agricole et sylvicole.

Un million exigé

Pour pouvoir arriver jusqu’aux oreilles de Jean-Claude Juncker, le dispositif exige 1 million de signatures avec copie de la carte d’identité du parapheur car une ICE c’est du sérieux, un vrai mécanisme de démocratie directe. À ce jour, le compteur a bien avancé et, dans l’Hexagone, où France Nature environnement coordonne l’initiative et mobilise les troupes, on en est déjà à plus de 30% des signatures recueillies.

Mais ce n’est pas gagné. Depuis l’histoire des Initiatives citoyennes européennes, seules trois ont abouti : Right to Water, pour un droit à l’eau et à l’assainissement, Un de nous, sur la protection juridique de l’embryon humain, et Stop vivisection, pour l’abolition de l’expérimentation animale. People4Soil sera-t-elle la quatrième ? Obtiendrons-nous un droit du sol pour nos terres ? Citoyens, c’est à vous de jouer !

___________

Pour signer l’ICE et préserver les sols, c’est par ici. Pour retrouver la BD complète de Marion Jouffroy, c’est par .

Pas de commentaire

Close

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle

Oui ?

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle