fbpx

Inspirations de saison

6 idées pour apprivoiser le fenouil sauvage

En cette saison, il est de tous les bords de chemin. Sauvage, le fenouil sait aussi s’adonner à des plaisirs domestiques. Dans nos cuisines, il se transforme en vin, en tisane, en décoration florale ou en huile parfumée. Vous testez ?

© Domitille Langot

En vadrouille pour le fenouil

Puisque le fenouil sauvage est par définition sauvage, il vous faut aller le cueillir dans la nature. Ne vous précipitez pas sur le premier venu près de la route. Aventurez-vous sur les chemins pour prendre ceux qui auront échappé aux gaz d’échappement.

À cette époque de l’année, le fenouil a laissé tomber sa verdure printanière pour se focaliser sur sa floraison et monter ensuite en graines, car il faut bien assurer sa descendance. Gracieux avec ses fleurs jaunes en ombelle sur sa tige atteignant entre un et deux mètres de haut, aucun risque de se tromper de plante : son odeur chaude et puissante, à mi-chemin entre l’anis et le curry vous guidera.

Le bon sens populaire dit que c’est à la Saint-Michel qu’il faut le cueillir pour ses graines. Je confirme, la cueillette se fait en deux reprises de volée : pour réaliser un joli bouquet et sécher les fleurs, c’est maintenant. Revenez ensuite le 29 septembre pour collecter ce qui va donner une touche divine à vos poissons, infusions et autres bouillons.

© Domitille Langot

Retour de cueillette

Pour une utilisation alimentaire, le moment est venu de se séparer des intrus : poussières, fil d’araignées ou autres petits insectes.

Plongez rapidement les tiges et les ombelles dans de l’eau froide. Ébrouez-les avant des les sécher délicatement sur un torchon.

> Les tiges

Préparation : coupez les tiges au ciseau, laissez-les sécher à l’air libre. Conservez-les en bocal.

Application : glissez trois ou quatre tiges dans un court-bouillon ou un fumet de poisson, dans vos moules marinières, pâtes aux palourdes ou dans le ventre d’un bar (le fameux bar au fenouil !), pour les perspectives les plus classiques. Étonnez votre monde en infusion dans du lait pour préparer des crèmes aux œufs ou une glace à la poire.

© Domitille Langot

> Les graines

Préparation : disposez les ombelles la tête en bas sur un papier journal ou un torchon dans une cagette. Laissez sécher. Secouez-les pour faire tomber les graines. Conservez en bocal.

Application : quelques graines par-ci par-là selon votre affinité à l’anis pour parfumer infusions, court-bouillon, tagines, fruits de mer ou soupes.

Pour une bonne haleine : croquez deux graines pour ressentir immédiatement le double effet Kiss-Cool. Même pas peur !

> Les fleurs

Préparation : disposez les fleurs la tête en bas sur un papier journal ou un torchon dans une cagette. Faites-les sécher, si possible au soleil, jusqu’à ce que les fleurs tombent d’elles-mêmes. On peut aider la nature, les secouer voire les arracher, si votre morale ne le réprouve pas.

Application : comme une épice, à saupoudrer en touche finale d’une soupe, d’un plat ou dans une salade. Ah ! Sur une tomate mozzarella…

© Domitille Langot

Huile tellement essentielle

Il n’y a pas mieux pour délivrer son incomparable parfum que de noyer la fleur de fenouil dans le meilleur agent de sapidité qui soit : l’huile d’olive.

Glissez deux ombelles dans une bouteille de 75 cl. Laissez mariner 72 heures à l’abri de la lumière. Vous avez maintenant du soleil en flacon pour illuminer d’un trait un poisson blanc, des pommes de terre vapeur, une salade de concombre à la féta ou un risotto. Un essentiel en cuisine dont vous ne pourrez plus vous passer.

© Domitille Langot

Vinothérapie au fenouil

Quand le vin se fait médecin, adoubé par la grande naturopathe avant l’heure Hildegarde de Bingen, on ne va pas se priver !

Versez un bon vin rouge de qualité, bio évidemment, dans un bocal. Ajouter 2 ombelles de fenouil, 2 bâtons de cannelle, une bonne râpée de noix de muscade, 2 brins de thym, 3 rondelles de citron et 3 cuillerées à soupe de miel. Laissez mariner une semaine en remuant tous les jours.

Et pour la posologie ? Un petit verre avant les repas ! Souverain pour stimuler l’appétit, booster la vitalité et améliorer nos maux de ventre : ballonnements, douleurs, lenteurs digestives.

© Domitille Langot

Boissons anti-sèche

La liste des bienfaits du fenouil sauvage donne le vertige et fait de lui notre ami pour la vie. Deux idées toute simples pour s’hydrater au quotidien.

– En eau végétale quand il fait chaud : faites infuser 1 cuillerée à soupe de graines de fenouil dans 20 cl d’eau bouillante jusqu’à complet refroidissement. Filtrez et versez dans une bouteille. Ajouter 5 rondelles de concombre, 1 cm de gingembre et 80 cl d’eau. Préparez le soir et laisser au frais toute la nuit. Buvez tout au long de la journée.

– En tisane chaude pour stimuler le feu digestif : une grande tasse d’eau bouillante avec une cuillerée à café de fleurs de fenouil, ½ jus d’orange ou de citron. La cuillerée de miel est en option…

© Domitille Langot

C’est le bouquet

Si joli dans un vase… Oui, mais la puissance de son parfum peut être gênante s’il passe à table. En extérieur, il est au top pour servir de répulsif aux moustiques, à l’instar des plantes odorantes comme la citronnelle. Alors la petite astuce pour parader à l’intérieur, mettez-le sous cloche !

© Domitille Langot

Chapeau bas le fenouil

Profitez des dernières belles journées d’été pour vous promener ou pique-niquer, oui mais pas sans chapeau. Glissez quelques brins de fleurs de fenouil sous le galon. Laissez-les gentiment sécher jusqu’à la saison prochaine.

© Domitille Langot

Et pour couronner le tout…

Un petit tuto pour contempler la beauté de ses fleurs et l’œuvre du temps qui passe.

Prenez un cercle à broder. Glissez les ombelles de fenouil entre les deux anneaux. Ajoutez éventuellement d’autres fleurs toutes aussi enclines à sécher : hortensia, chardon ou immortelles.

Resserrez la vis. Suspendez !

Autres supports possibles : un rond de paille ou un cercle de branches de noisetier.

© Domitille Langot

Pas de commentaire

Close

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle

Oui ?

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle