C'est trop la fête à la planète

Pour le 31, je troque la beuverie d’alcoolo pour un réveillon écolo

Une soirée écolo ? Ahum. Non merci. C’est sûr, dit comme ça, ça fait pas forcément rêver. Où sont passées nos nuits d’ivresse pleines d’excès ? Nos bouteilles de bière bon marché converties en mouroir à mégots ? La bonne teuf à l’ancienne n’est pas le lieu  idéal pour honorer nos convictions écolo. Mais c’est possible. Suffit de réviser un peu le look de sa soirée, de ses p’tits fours et de ce qu’on met dans nos verres, et on y verra que du feu (de bois) ! Pour cela, explorons tous les aspects de la beuverie ecofriendly garantie à 78 % sans vomi.

NDRL : Afin d’illustrer vos interrogations sur le concept de soirée écolo, j’ai embauché pour l’occasion un spécialiste de la question : Jean-Michel Bourré.

Kikoo, alors c’est quoi qu’on bouffe ?

Je vous reconnais bien là Jean-Mi ! Bon. Déjà. Commençons par répondre à la question c’est quoi qu’on bouffe pas ? Ça ira plus vite. Évidemment, on jarte les chips en sachet. Je sais, c’est dur, mais on compte en moyenne une émission de 75 g de carbone pour un paquet de 34 g. Donc si vous voulez des chips à tout prix, faites-les vous-mêmes ! Suffit de couper en fines tranches des pommes de terres, des betteraves crues ou des feuilles de chou kale, d’asperger le tout d’huile d’olive avant de les passer au four, le résultat n’en sera que meilleur.

Tant qu’on y est, on oublie les plats carnés. C’est pas un dîner mais une soirée alors aucune raison de se forcer à coller de la bidoche dans les gosiers assoiffés de vos convives. Faites des cakes à base de légumes (bios et issus de circuits courts, cela va sans dire), c’est idéal parce que ça se conserve. Demain en pleine gueule de bois, ils seront votre meilleur soutien. Le plus important, c’est d’opter pour des quantités raisonnables. Pour cela, achetez en vrac afin de choisir vos proportions.

Quand au matos, si vous avez besoin d’un gaufrier ou d’une machine à crêpes (soirée de pure folie), empruntez plutôt que d’acheter. Vous détestez votre voisin de palier ? Il existe plein de sites qui vous permettront d’entrer en contact avec des habitants du quartier (Mutum ou ShareVoisins pour ne citer qu’eux).

 

Oulala, et c’est quoi qu’on boit ? Les mouettes ont pied !

Cher Jean-Michel, faites votre deuil. Dites adieu aux bouteilles de bière 33 cl. Désormais, il faudra miser sur les grands formats et choisir mieux vos boissons. Quitte à boire moins, autant boire mieux. D’un côté, les bières artisanales seront de mise, de l’autre, les vins naturels pourront conquérir les plus fins palais. Plus extrêmes encore que les vins bios ou biodynamiques, ils ne contiennent aucune saloperie ajoutée, leurs vendanges sont manuelles et même qu’on fait un bisou sur chaque grain de raisin, c’est dire.

Quant au cocktail, plutôt que d’improviser un truc sale au fil de son ivresse, faites les choses bien : planteur maison avec fruits de saison, jus fait-maison et une gousse de vanille. On sera totalement torchés oui, mais on aura mangé 5 fruits et légumes, et ça c’est important sur le plan moral.

Et pour la déco, comment qu’on fait ?

Bah c’est simple, on fait pas. Ciao, paillettes et cotillons. Si c’est sur eux qu’on doit compter pour faire la teuf, ça sent mauvais, j’vous l’dis tout de suite mon bon Jean-Mi. Les paillettes, c’est joli, ça scintille, mais question bilan carbone c’est pas brillant. Faut bien piger que ce sont des mini bouts de plastique donc pas recyclables et qui finissent dans les océans engloutis par les poissons. Donc exit les paillettes. Et si vous voulez vraiment de la déco, faites-la vous-même ! Comme le montre Emmanuelle Vibert dans son ouvrage Faire la fête sans détruire la planète, on peut transformer ses factures en confettis et oublier dans la joie les dépenses du passé.

C’est dans kwa qu’on met le miam-miam et le glouglou fghkjvh ?

Les récipients ? Vaste question J-M… En attendant que la vaisselle 100 % plastok ne soit définitivement interdite en France en 2020, vous pouvez la jouer avant-gardiste en la proscrivant d’ores et déjà. Mais n’allez pas tricher en optant pour de la vaisselle recyclable. Le meilleur déchet, c’est celui qu’on ne produit pas ! Donc tant pis pour le liquide vaisselle, les verres et les assiettes lavables, y’a que ça de vrai. De toute façon, c’est moins déprimant de boire du champagne dans un verre à pied que dans un gobelet.

On oublie évidemment les pailles qui en plus d’être polluantes ne servent vraiment à rien (on en consomme déjà presque 9 millions par jour rien que dans les fast-food), et même les cure-dents. Si on veut aller plus loin, on peut tenter de fabriquer des récipients comestibles soi-même ou les commander auprès d’entreprises comme Do Eat (mais dans la mesure où il faut commander en ligne, est-ce que c’est vraiment plus écolo comme solution ? Bof). Bref, optez pour les plats qui se mangent avec les doigts et tout ira bien.

Aske g droit à mettre Sans contrefaçon de Mylène Farmer ?

Bon alors là Jean-Mich’, on va commencer à se calmer. Si vous voulez une soirée 100 % écolo, vous me passez un enregistrement du bruissement des arbres dégoté à Nature & Découvertes, et si vous trouvez que c’est pas pratique pour twerker, je vous laisse un joker pour passer Il faut que tu respires de Mickey 3D, mais juste une fois.

Bon maintzenant rad la cazsqqurete, comcomeznt c’esdt qu’on rreenrtre ?

Jean-Michel, je sens qu’on est en train de vous perdre. Déjà vous êtes chez vous, donc c’est à vos invités qu’il faut poser la question. S’ils sont aussi schlass que vous, on peut leur interdire de prendre leur voiture, ça tombe sous le sens, mais aussi leur vélo. Dans ce cas, le plus économique est encore de rentrer à pattes si ça n’implique pas de devoir longer une départementale et sinon en covoiturage si vous avez sous le coude un invité qui n’a rien bu (même pas de l’eau).

Si tout le monde est sens dessus dessous, on prend les choses en main avec un service de covoiturage genre Chauffeur Privé par exemple. Et si aucune de ces solutions ne vous convient, sortez vos matelas gonflables et laisser tout le monde décuver tranquillement au pied de votre lit.

Aïe. je vais mourir. Soirée écolo mon cul j’ai une gueule de bois pas du tout écolo, c’est quoi cette arnaque ? Je vous attaque en justice !

Eh oh, on se calme Jean-Mi ! Avalez donc un verre d’eau chaude citronnée pour remettre votre foie en place, enquillez sur une infusion de gingembre pour virer votre nausée, puis faites vous un frichti avec les restes de nourriture (qui, si vous avez bien suivi nos conseils devraient être limités) et gardez vos bouteilles de pif entamées pour la cuisine. Ou pour ce soir, si vous avez décidé de rempiler direct.

8 commentaires

Close

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Moi je dis Bravo! bravo aux artistes, on s’y croyait! je valide et revalide!! merci pour les astuces! j’ajouterais qu’en terme de confettis on peut toujours utiliser les aiguilles du sapin locale qui au 31 décembre, commenceront déjà à tomber sur le parquet!
    Bonnes fêtes à toute la ruche!

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle

Oui ?

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle