fbpx

Les recettes de nos ruches

Pot-au-feu de canard

Dans l’assiette de Natie, Responsable de la Ruche de Lanton, c’est 10 fois meilleur ! Elle nous donne les secrets de son pot-au-feu de canard, dont tous les Membres de sa Ruche raffolent.

Les ingrédients pour 5 ou 6 personnes
2 cuisses de canard
1 magret de canard
6 pommes de terre
4 carottes
2 oignons
2 poireaux
3 navets
2 clous de girofle
Sel et poivre

L’ingrédient de sa Ruche mis à l’honneur : le canard de la ferme du Cousteau dans le Gers.

On vous en dit plus ?

Si elle était un ingrédient ? Natie serait une chanterelle, un petit champignon sauvage, rustique, typique des forêts de pins d’ici en hiver, [s]a saison favorite !
Son petit bonheur en tant que Responsable de Ruche, c’est la fois où une Membre lui a apporté une délicieuse brioche faite maison avec les œufs de la Ruche. Sa plus grande joie, c’est de réussir à combiner vie professionnelle et personnelle, en ajustant ses contraintes d’emploi du temps à son handicap.

10 ans d’une communauté engagée et gourmande

Qui mieux qu’un Responsable de Ruche pour cuisiner les bons produits de sa région ? À l’occasion de notre anniversaire, 10 Responsables de Ruche livrent leurs recettes fétiches. Une série pour se régaler, localement !

4 commentaires

Close

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Oui, le pot-au-feu n’est pas fait traditionnellement avec les meilleurs morceaux, d’où la cuisson longue pour attendrir. Néanmoins, un pot-au-feu avec des morceaux de choix et de qualité font un bien meilleur plat ! J’essayerai donc, avec du canard du Gers, évidemment. Et au vu du temps de cuisson, cela doit être du canard frais et non confit ! Bon appétit

  2. Bonjour,
    Et merci pour cette idée de pot-au-feu de canard !
    Question d’âge sans doute (j’ai 70 ans), je suis choquée par les morceaux choisis pour ce « pot-au-feu » : magret (*) et cuisses, c’est-à-dire les meilleurs morceaux, pour lesquels je connais plein d’autres excellents (meilleurs ?) usages !
    De tout temps, le pot-au-feu a été utilisé pour manger les « bas morceaux », qui ne peuvent être rôtis ou grillés, et profiter des os pour faire des bouillons (et manger la moelle). On n’imaginerait pas de faire du pot-au-feu avec des morceaux à steak : cela gaspillerait le steak et ferait un moins bon bouillon, un moins bon pot-au-feu.
    Quand nous prenons la vie d’un animal pour nous nourrir, il me semble que la moindre des choses est de ne pas gaspiller, et de manger tous les morceaux possibles. C’est ce que nos anciens ont toujours fait, et ce n’est que récemment que les triperies ont disparu (il y en avait plein dans ma jeunesse).
    Je suis bien tentée par votre idée de pot-au-feu de canard, dont je vous remercie… mais j’y mettrai tous les morceaux, y compris la carcasse !
    Bien cordialement
    Brigitte Beuneu
    (*) au passage, si vous dites « magret » et non « filet », c’est normalement qu’il s’agit d’un canard « gras » (élevé pour le foie gras).

    1. Vous avez grandement raison, madame Brigitte Beuneu, les pot-au feu se faisaient avec les « bas morceaux » .. Un bout de queue de boeuf, les restes d’une poule dont les parties »noble » ont été servi en suprème le dimanche etc …J’ai 72 ans..et jamais je gaspillerais ni magret ni filet, pour le pot-au feu..
      Cela dit , la recette est très bien, mais …. nous prendrons d’autres viandes , Madame Natie

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle

Oui ?

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle