Rutabaga, y a rien d’autre ?

Rutabaga comme à la guerre…

Comme à la guerre, comme à la guerre… Pas tout à fait quand même, sinon plus personne ne va lire ces fiches et la Ruche qui dit oui ! va finir par gronder son auteur.

Ingrédients pour 4 à 6 soldats
8 rutabagas pas trop gros
2 carottes
2 panais
2 branches de céleri
2 poireaux propres sur eux
1 gros bouquet garni
La sauce (Ouf, ça s’arrange un peu cette recette)
2 c. à s. de vinaigre de vin
2 c. à s. d’échalote hachée
2 c. à s. de moutarde fine
3 c. à s. de câpres égouttés
Quelques cornichons (pas vous)
1 œuf dur
Pas mal de persil et d’estragon surtout
1 c. à s. de ciboulette
Huile d’olive, ad libitum
Sel et poivre

1- La popote

Épluchez et lavez les légumes comme ils doivent l’être, c’est-à-dire : bien. Coupez les rutabagas, si besoin. Placez-les dans une marmite avec le bouquet, recouvrez d’eau froide. Portez à ébullition, couvrez presque complètement et laissez cuire plus d’une heure à petits bouillons.

2- La sauce. Ah : enfin ! 

Dans un bol de belle taille, assemblez l’échalote et le vinaigre. Oubliez 2 ou 3 minutes pour qu’elle perde son agressivité, puis ajoutez la moutarde, les câpres, cornichons et œuf dur hachés fins. Ajoutez à cette bizarrerie 2 ou 3 c. à s. de bouillon de cuisson puis de l’huile d’olive. Combien, goûtez et vous saurez, comptez un petit verre. Finissez avec le persil, l’estragon et la ciboulette hachés, du sel et du poivre.

3- À table

Servez les rutabagas dans des assiettes creuses. Servez le bouillon dans des bols (pensez à y joindre quelques herbes hachées : c’est gratuit ou presque !) Proposez la sauce à part. Servez-la bien froide, sur les rutabagas bien chauds : mor-tel !

Customisation homologuée par la Ruche qui dit Oui !

Utilisez le la moutarde ancienne, violette…

___________________

Photos et stylisme © E. Fénot / D. Brunet – 180°C

Pas de commentaire

Close

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle

Oui ?

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle