fbpx

La déshydratation ça conserve !

Comment conserver fruits et légumes sans passer par la phase conserve ou congélateur ? En les assoiffant. Juliette assèche tout ce qu’elle trouve sur son passage et nous livre son mode d’emploi.

C’est toujours le mauvais fait divers de l’été : un homme retrouvé mort déshydraté dans sa voiture. Heureusement, on se réjouit davantage de la nouvelle quand il s’agit de fruits ou légumes. Oui parce que cette méthode de conservation vieille comme le monde possède deux grands atouts.

D’abord, elle permet de conserver longtemps les fruits et légumes tout en préservant leur vitamines et leur saveurs, mais c’est aussi une technique plutôt écolo et plus naturelle. En effet le coût électrique d’un déshydrateur reste beaucoup moins important qu’un congélateur et les qualités nutritionnelles des fruits et légumes déshydratés sont presque équivalentes aux fruits et légumes crus. Si vous êtes un vrai écolo, vous pouvez d’ailleurs calculer le coût électrique de chaque déshydrateur ici.

Les 5 modèles de déshydrateurs les plus utilisés : ABC (GM) , Excalibur Modèle 9 plateaux , Severin Stökli Dorrex...
Les 5 modèles de déshydrateurs les plus utilisés : ABC (GM) , Excalibur Modèle 9 plateaux , Severin
Stökli Dorrex…

Et comment on déshydrate une courgette s’il vous plait ? Solution numéro 1, s’offrir un déshydrateur, entre 30 et 550 euros l’engin. Lequel ? le site deshydrateur.com a réalisé un sondage qui permet de choisir plus facilement. Globalement toutes les bécanes fonctionnent sur le même principe : elles utilisent un flux d’air chauffé pour déshydrater les aliments disposés sur des plateaux. Hyper fortiches, elles sont capables de déshydrater tout ce qui contient de l’eau et ça tombe bien car tous nos aliments en contiennent plus ou moins.

Solution numéro 2 un peu plus roots, se passer d’équipement spécifique et utiliser son four à basse température, sécher ses aliments dehors au soleil, au grenier ou au-dessus du poêle.

Avec ces techniques de réhydratation vous ne retrouverez jamais exactement le même aspect et le même gout qu’un fruit frais. Qu'importe, ils restent délicieux.
Avec ces techniques de réhydratation vous ne retrouverez jamais exactement le même aspect et le même gout qu’un fruit frais. Qu’importe, ils restent délicieux.

Dans tous les cas, si le séchage a été bien fait, les fruits séchés se conservent au moins un an. Le mieux est de les placer dans un endroit sec et à l’abri de la lumière en les mettant dans des bocaux en verre ou dans des boîtes en métal (boîtes à biscuit par exemple) qui ferment hermétiquement. De bons contenants en plastiques font aussi l’affaire.

Vos tomates, vos abricots et vos champignons sont désormais bien secs ? Vous pouvez les ressortir et les réhydrater sachant que ce n’est pas du tout obligatoire : la plupart des fruits et légumes séchés se mangent séchés. Pour la réhydratation des fruits et légumes vous pouvez utiliser deux méthodes différentes. La première : la trempette. Plonger le fruit ou le légume séché dans de l’eau froide quelques heures (toute la nuit par exemple). On privilègera cette technique pour faire par exemple une tarte de pommes ou aux poires séchées. La seconde : la cuisson. Pour faire une soupe avec des carottes et champignons séchées, il suffit de les mettre directement dans la casserole de soupe avec tous les autres ingrédients. Pendant la cuisson les carottes et champignons vont se regonfler.

A lire : 1/ Encyclopédie mondiale des fruits et des fruits secs de Susanna Lyle  2/ Guide de la déshydratation alimentaire de Ann-Charlotte Taudière 3/ Déshydratation ou séchage des aliments Edition Tompress
A lire : 1/ Encyclopédie mondiale des fruits et des fruits secs de Susanna Lyle 
2/ Guide de la déshydratation alimentaire de Ann-Charlotte Taudière
3/ Déshydratation ou séchage des aliments Edition Tompress

On s’y met ? Voici pour finir quelques astuces.

Poires. Ne les pelez pas. Les couper en quatre ou huit et les poser face de la coupe contre la grille. Les poires à peau épaisse peuvent être pelées complètement

Abricots. Coupez, dénoyautez et posez-les ouverts, la peau vers le bas. Pensez à écarter les deux moitiés pour éviter qu’elles ne se referment lors du processus de séchage du fruit.

Raisin. Incisez chaque raison avec un petit couteau pointu ou les couper en deux. L’humidité  s’échappe ainsi plus rapidement. Si vous le souhaitez, enlevez les pépins.

Choux et brocolis. Tous deux peuvent devenir croustillants sur le séchoir. Il est recommandé de séparer les petits choux du trognon et de les sécher séparément. Les feuilles de chou peuvent être transformées en chips.

Tomates. Coupez les tranches de tomates dans le sens de la largeur. Enlever uniquement les bords inférieurs et supérieurs de vos tomates, en laissant le reste de la peau.

Champignons. Ne les lavez pas et enlevez uniquement le pied. Vous pouvez laissez le champignon entier, ou coupé en deux pour un séchage plus rapide.

2 commentaires

Close

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour,

    J’ai testé le séchage de champignons que je cultive dans ma cave.

    J’ai profité d’une cuisson au four pour y insérer une grille couverte de champignons.

    Cela fonctionne plutôt bien mais je recherche pour l’instant de l’info sur un séchoir solaire à fabriquer soi même.

    Bonne continuation,

    Olivier

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle

Oui ?

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle