Olives des Pyrénées

Au Domaine Chloda, 300 oliviers ont étés plantés en 7 ans, sur les terrains de Gilles Ouillet, viticulteur près de St Hippolyte (Pyrénées Orientales). ©Cyrille Mailhe

Les olives dites “de bouche” sont cultivées sur une petite partie de l’exploitation : des variétés Picholines et des Lucques, désamérisées seulement à l’eau et au sel.
La majorité des oliviers de l’exploitation sont des variétés Verdale, Olivière et Poumal. Elles vont servir à fabriquer l’huile d’olive. ©Cyrille Mailhe

Le rendement de ces variétés d’olives n’est pas aussi élevé que celui des Arbequines (variété plus répandue), mais leur goût est incomparable ! L’huile ainsi produite est très raffinée. ©Cyrille Mailhe

Sous l’oeil inquiet de Gilles, je me colle maladroitement à la récolte manuelle. Elle se fait au râteau ou au peigne électrique à batterie. ©Cyrille Mailhe

Gilles maîtrise parfaitement l’engin. Il ne souhaite pas utiliser de machine “vendangeuse” et prend soin de ses oliviers. ©Cyrille Mailhe

Un filet est placé sous les arbres pour recueillir les olives fraîchement tombées. La chienne Honey veille à ce qu’aucune ne s’échappe ! ©Cyrille Mailhe

Un fois dans les mailles du filet, on replie et on ramasse le trésor. ©Cyrille Mailhe

Il faut compter environ 1h pour peigner un olivier, entre la pose du filet, la récolte et la mise en caisse. ©Cyrille Mailhe

Gilles récupère environ 15kg d’olives par arbre, soit l’équivalent d’une caisse. ©Cyrille Mailhe

En moyenne la récolte est d’un litre d’huile par arbre, soit 300 litres pour l’exploitation. Ce chiffre augmentera avec l’âge des oliviers. ©Cyrille Mailhe

L’huile est pressée chez un particulier, par lot d’olives. On conserve ainsi les variétés. ©Cyrille Mailhe

L’huile est ensuite décantée dans des fûts pendant 2 mois, puis filtrée à la mise en bouteille. ©Cyrille Mailhe

Avec sa femme Florence, Gilles transforme une partie de ses olives en olivade. ©Cyrille Mailhe

Une savonnière profite de cette huile artisanale pour fabriquer des savons, vendus également au Domaine Chloda. ©Cyrille Mailhe

Et voilà le résultat, après décantation, il ne reste plus qu’à déguster ! ©Cyrille Mailhe

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle

Oui ?

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle