fbpx

Tous à poêle au bureau (épisode 13)

Plat préparé par MeetSerious
Plat préparé par MeetSerious

J’aurais aimé écrire un super article mais j’ai pas le temps. Une réunion commence, les dossiers s’empilent, ma boite e-mail explose, bref, je suis en retard. A la bourre, à la traîne, à la ramasse. Du coup je trouve du temps où je peux. Comme 97% des gens, j’ai arrêté de prendre une vraie pause pour le déjeuner. On m’a demandé d’écrire un article sur le repas que La Ruche qui dit Oui et MeetSerious on fait ensemble. Alors je fais vite, en buvant mon café. Je suis tellement pressé que j’écrirai même pas la fin de mes

L'équipe de MeetSerious, invitée à la table de La Ruche qui dit Oui
L’équipe de MeetSerious, invitée à la table de La Ruche qui dit Oui

MeetSerious est une start-up qui organise, via son site-web, des rencontres entre célibataires dans des restaurants. La Ruche qui dit Oui, je sais pas, j’ai pas compris (trop de documentation à lire). Ces deux entreprises louent des bureaux dans la même rue alors elles ont décidé de se rencontrer pour un déjeuner : MeetSerious faisait l’entrée, et La Ruche qui dit Oui préparait le reste.

Ces deux entreprises là, elles prennent le temps. Elles ont pas tort. Selon The Independent, 25% des employés anglais ne prennent même plus de pause pour le repas et mangent devant leur ordinateur ; du coup, les claviers deviennent si sales qu’ils en sont dangereux pour la santé. Ne pas prendre de pause déjeuner comporte d’autre risques, comme la fatigue et le stress (et les congés maladies qui en résultent), les accidents du travail, le grignotage (régulier chez 39% des salariés), et même l’agressivité (reconnue par 76% des sondés).

Chez MeetSerious, quand ils cuisinent, c'est du serious.
Chez MeetSerious, quand ils cuisinent, c’est du serious.

Mais les choses n’ont pas toujours été ainsi. Si en moyenne, la pause repas ne dure plus que 22 minutes (une poêle au dessus du minimum légal), elle était trois fois plus longue dans les années 1980. The Guardian rappelle que même les traders de Hong-Kong étaient avant autorisés à prendre un déjeuner de 2h. En résumé, la pause déjeuner se réduit comme une peau de chagrin. Malgré tout, certaines professions résistent mieux que d’autres, comme les banquiers et les assureurs. Par contre, ceux qui travaillent dans le domaine de la restauration sont nombreux à ne plus manger du tout (ce qui donne beaucoup de plaisir aux collectionneurs de paradoxes).

Salade de fruits, jolie jolie...
Salade de fruits, jolie jolie…

Bref. Beaucoup de digressions, et si peu de temps : revenons à nos marmitons. Chez MeetSerious, ils ont l’habitude de se faire à manger tous les jours. Pourtant, ils n’ont pas de cuisine aménagée. Alors ils accommodent des aliments crus, ou achetés cuits puis consommés froids. Ce jour là, ils sont venus avec un assemblage au saumon, à l’avocat, aux amandes, aux tomates fraîches et aux tomates séchées. Les détails sont un peu compliqués, j’ai pas le temps d’en parler. Les plus curieux pourront consulter la présentation power-point complète de la recette (idéale pour les colloques d’entreprises portant sur ce thème).

Carpaccio d'ananas au basilic : préparation en 1min top chrono.
Carpaccio d’ananas au basilic : préparation en 1min top chrono.

Pour le reste, La Ruche qui dit Oui a continué sur le cru : fruits frais, carpaccio d’ananas au basilic et grosse marmite de salade composée. Pas de cuisson, c’est du temps de gagné. Ce qui permet de s’accorder un peu de temps à soi aussi. La médecine du travail recommande une pause déjeuner d’au moins 45min. Les patrons rejoignent de plus en plus cet avis, après avoir recalculé les coûts-cachés qu’engendrent les repas expéditifs.

Bon, je crois que j’ai fait le tour du sujet. Maintenant mon café est froid. Tant pis. De toutes façons il y a une réunion je dois y..

Pas de commentaire

Close

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle

Oui ?

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle