fbpx

Pommes pommes pommes

Oui Le Blog, https://magazine.laruchequiditoui.fr
Oui Le Blog, https://magazine.laruchequiditoui.fr

C’est l’un des neuf meilleurs aliments du monde selon la clinique américaine Mayo (réputée pour ses recherches dans le domaine de la prévention et de l’éducation santé du grand public). Non contente de nous soigner, la pomme se tartine aussi sur le visage, se touille à la cuillère géante ou s’invite sur les claviers. Petit tour d’horizon du fruit défendu.

Oui Le Blog, https://magazine.laruchequiditoui.fr

Une pomme par jour éloigne le docteur pour toujours, et savez-vous pourquoi ? Parce que si la pomme est connue pour être un aliment anticholestérol de très haute performance, elle est aussi bourrée de vitamines, de fibres et de minéraux. Selon Mayo, elle se trouve même devant l’amande, le brocoli, la myrtille ou les épinards. Bref, une pomme par jour, c’est une dose de santé qu’on avale, le croquant et le goût en plus. Alors pourquoi s’en priver ?

Passées ces précisions, complétées par la fiche cueillie chez Marmiton, penchons-nous sur la pomme en cuisine. Un pomologue amateur nous disait récemment « qu’on peut partout ajouter une pomme, ça donne un petit goût et plein de bienfaits en plus dans la recette… ». Ainsi le croqueur de pommes ajoute quatre quartiers sans trognon dans une purée de légumes, dans une soupe… ou une pomme râpée dans la salade verte. Simple, facile, goûteux.

Oui Le Blog, https://magazine.laruchequiditoui.fr

Pour ne pas être pommé… En Bretagne, et plus récemment en Alsace, des passionnés de pommes remettent au goût du jour une recette ancestrale : le pommé. Pour faire du pommé, il faut des pommes, du jus de pommes et… de l’huile de coude. Mélanger le tout pendant près de vingt heures, avec une cuillère en bois géante, que l’on se passe comme dans un relais-témoin. « C’est une manière de valoriser les pommes, autrement qu’avec le traditionnel jus, les tartes ou les compotes », précise Jean-Georges Fischer, arboriculteur de Plobsheim qui a eu l’idée de relancer le pommé lors de la récente exposition annuelle de la société d’arboriculture dont il fait partie. « C’est aussi un formidable moyen de créer du lien, autour du chaudron. »

Appelé aussi le beurre du pauvre, le pommé était très utilisé pendant la dernière guerre dans les fermes : on vendait le beurre, précieux, on cuisait des pommes, toujours nombreuses. La cuisson du pommé donne lieu à une véritable fête. On se rassemble dans une ferme pour « faire la veillée » et on chante, on danse, on lit des contes pour faire passer le temps et encourager les ramouageurs. Oui oui les ramouageurs, du verbe ramouager soit remuer à l’aide d’un ribot (long manche en bois pourvu d’une raclette ovale) afin que le pommé ne colle pas au fond du chaudron. Après sa longue, très longue cuisson, le pommé est mis en pot et conservé plusieurs mois. Avantage : ce concentré de pommes se tient bien, est sans sucre et se savoure le matin sur une tranche de pain.

Oui Le Blog, https://magazine.laruchequiditoui.fr

Pour ne pas être ridé comme une vieille pomme. Bon, le titre attire l’œil, c’est évident. Mais dans les nombreuses – et faciles – recettes proposées par Anne Dufour dans son excellent ouvrage consacré à la pomme, une pommade anti-âge met en avant les oligosaccharides présentes au cœur de la pectine de pomme. Les oligobidules « facilitent le dialogue entre les cellules de la peau et relancent la communication ». « Ohé, cellule du bas des joues, tu m’entends ? Faudrait remonter tout ça ! » La communication rétablie permet de réveiller la cohésion des cellules et d’assurer un certain maintien à la peau. Ah, ça y’est vous voilà emballé. On vous donne la recette ? Pour un masque de cette pommade, il faut une pomme bio, un demi-citron bio et 5 ml d’huile de noyaux d’abricots. Les quartiers de pomme (avec peau) sont à mixer finement. On y ajoute le jus de citron, puis l’huile. On étale sur la peau (mais pas autour des yeux) et on laisse poser quinze minutes.  Rincer, à l’eau chaude, et à l’eau de rose si on en a. Heureux ?

Parce que la pomme ne tombe jamais très loin de l’arbre. Nous, on aime les expressions… être haut comme trois pommes ou tomber dans les pommes par exemple… Sachez qu’il en existe une foultitude qui mettent la pomme à l’honneur. D’ailleurs, pour en savoir plus, il y a ce site très complet de l’association nationale des pommes et des poires. Il suffit de faire Pomme C et Pomme V pour garder ces informations dans un coin de votre ordinateur, sans pépin.

 

Aucun commentaire

Close

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Recevoir le magazine

1 newsletter par quinzaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle

Oui ?

Recevoir le magazine

1 newsletter par quinzaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle