Des idées dis donc pour un Noël sans dinde

Marre de la sacro-sainte dinde aux marrons pour Noël ? Envie de libérer le volatile ? Vous avez fait tourner vos menus originaux pour les fêtes. Entrée, plat, dessert, on partage ici toutes vos bonnes idées.

François. Je n’aime pas la dinde. Trop fadasse. Alors mon astuce c’est de glisser sous la peau de la bête plein de choses : des lamelles de truffes, des citrons confits, du chorizo, au choix. Attention, la manip pour décoller la peau demande une certaine délicatesse pour ne pas la déchirer. Mon conseil cuisson ? Enfournez la dinde dans un four à 250°C et baissez rapidement à 180°C. Pour savoir si la dondon est cuite, piquez avec un truc qui pique une de ses cuisses. Si le jus est rose, ce n’est pas encore bon, si le liquide est transparent, sortez la volaille. Enveloppez-là dans trois feuilles d’aluminium pendant ¼ d’heure pour qu’elle restitue son jus à l’intérieur et soit plus moelleuse (l’opération vaut pour toutes les viandes, en fait). Dégustez.

Stéphanie. Un pot au feu de foie gras ! Pour changer de la terrine et du foie poêlé. C’est très simple à réaliser et le foie ne réduit pas à la cuisson. Il faut un lobe de foie gras. Concocter un bouillon, y ajouter 3 rondelles de poireaux, de carottes et de céleri. On porte à ébullition et on y plonge les tranches de foie gras 3 minutes. On sort du feu et on laisse cuire encore 2 minutes. On accompagne la tranche avec le reste des poireaux et des carottes, un peu de bouillon par dessus et le tour est joué. On a une belle entrée, rapide et économique.

Eric. Beaucoup plus fine en goût que la dinde … l’oie. Une bonne oie bien dodue rôtie au four. Attention à bien dégraisser le plat à plusieurs reprises pendant la cuisson. La peau devient croustillante. Manger le volatile avec des pommes mises à cuire dans le plat de l’oie en fin de cuisson.

Pour ne pas froisser les âmes sensibles, je ne vous dévoilerai pas comment on cuisine les abats (gésiers, cou, ailes, foie) le lendemain. Mais de tous les plats qu’il m’a été donné de manger dans ma vie, la « petite oie » cuite avec … (non je ne vous le dirai pas), quelques pieds de cochons et des carottes, c’est mon plat préféré. Vivement Noël dans quelques jours !

 

ResultatsRecetteSaumon

Amélie. Le saumon gravlax, comme celui d’Ikéa ! A faire avec du Saumon français bien sûr… Il est mariné donc pas 100% cru, on peut le servir avec une sauce miel moutarde aneth. Tous les détails sont .

Juliette. Un long séjour à Londres m’a fait apprécier le Noël à l’anglaise. J’adore notamment la Butternut de Noël – rôtie aux épices  (inspirée par Jamie Oliver). Il vous faut : 1 courge butternut, huile d’olive, poivre et sel,  1 pincée de cannelle 1 pincée de gingembre, 1 pincée de piment d’Espelette, 2 badianes.

Faites préchauffer votre four à 170°C. Coupez votre courge en deux, creusez le centre pour en retirez l’intérieur, et placez les deux moitiés sur une plaque de cuisson. Badigeonnez d’huile d’olive  et saupoudrez d’épices. Placez une badiane dans chaque creux et enfournez pour une petite heure. Piquez la courge pour vérifier la cuisson, il faut que la chair soit tendre et dorée. So good.

Laureline. Mon menu pour Noël ? Un canard laqué ou parfumé avec une purée de pommes de terre maison bien sûr .

StéphaniePour moi ce sera un carpaccio de Saint-Jacques aux agrumes, du saumon gravlax maison, une salade de fenouil et du caviar de lentilles….

Loreley. Autruche aux morilles et marrons !

Penny. Pour les flemmards, les petits budgets, les anticonformistes, ou juste les curieux : j’ai découvert ça récemment, le croque-cake au jambon. Délicieux avec une grande salade verte.

Nadine. Moi, je prévois une cuisse de dinde à la provençale (olives noires, tomates, herbes de provence, oignons, ail, échalote…) accompagnée de cocos…. C’est délicieux surtout avec les cuisses fermières !

Laurence. Ambiance Sud-Ouest pour moi. Salade périgourdine, confit de canard et pommes sarladaises…

 

ResultatsRecetteButternut

Cécile. Vous manquez de recettes pour un Noël vegan ? Il y en a plein juste .

Daniela. Un filet mignon de porc en croûte ça vous dit ? Il vous faut pour 4 personnes en mode menu de fêtes :  1 filet mignon de porc, 1 tranche de pâté de foie de volaille, 8 tranches de de jambon de parme, 10 tomates séchées, 1 bouquet de basilic, 1 pâte feuilletée, 1 jaune d’œuf, un peu de crème fraîche entière, sel et poivre.

Faire revenir la viande de tous les côtés, saler et poivrer puis laisser refroidir. Pendant ce temps, laisser bien égoutter les tomates séchées puis les hacher grossièrement. Quand le filet est froid, le tartiner généreusement avec le pâté de volaille. Emincer le basilic. Mélanger aux tomates séchées. Ensuite le rouler dans le mélange basilic-tomate. Etaler les tranches de jambon de parme afin d’obtenir une surface assez grande. Envelopper le filet dans le jambon puis dans la pâte feuilletée. Si vous avez un reste de pâte faites une petite décoration. Badigeonner la pâte avec un mélange jaune d’œuf/crème. Piquer le filet avec un thermomètre allant au four puis enfourner à 200°C pendant 30/40 minutes (température dans le filet 72°C). Servir avec des légumes…

Nadège. Des idées, j’en ai plein mon blog. On commence par une cassolette de la mer et fondue de poireaux ? Ou des huîtres de Normandie au camembert ? Poursuivons par un rôti de porc façon Orloff. Concluons par une bûche de Noël Mayennaise et quelques oranges confites pour aller avec le café ?

Matthieu. Définitivement des navets glacés au cidre et magret de canard.

Eric. Le foie gras végétarien, ça vous parle ? Pour 10 parts, il vous faut : 500 g de tofu soyeux, 1 demi-litre de vin liquoreux, 16 g d’agar agar (environ 4 sachets), 1 cuillère à soupe de miso, 4 cuillères à soupe de simili-bouillon de poule (équivalent vegan vendu pour le remplacer), 4 échalotes, 40 g de levure maltée en paillettes, 100g de châtaignes cuites, du sel, du poivre, du curcuma pour la couleur, 20 g de margarine végétale pour la cuisson (sans huile de palme) / d’huile de coco / de purée d’oléagineux selon vos préférences. Enfin, on peut également ajouter des bouts de truffes ou d’olives noires pour donner plus de goût.

Mixez le tofu, la levure et le miso. Ajoutez les châtaignes et mixez à nouveau. Hachez les échalotes. Faites les revenir à feu doux dans la margarine végétale. Dissoudre l’agar agar dans le vin, ajoutez le curcuma et portez à ébullition. Ajoutez tous les ingrédients au vin. Mettez le tout dans un moule à cake huilez. Laissez refroidir au réfrigérateur pendant plusieurs heures.

Alain. Un carré d’agneau persillé à la moutarde, il n’y a pas meilleur. Pour 6 personnes, prenez : 2 carrés d’agneau de 500 grammes chacun,  5 cl d’huile d’olive, 50 g de moutarde forte, 1/2 botte de persil, 4 gousses d’ail, 50 g de chapelure, sel, poivre

Pour réaliser cette recette de carré d’agneau persillé à la moutarde, commencer par préparer tous les ingrédients. Après avoir habillé les carrés d’agneau, les placer sur une plaque allant au four. Saler, poivrer et huiler légèrement. Enfourner à four chaud à 200°C (four ventilé) et saisir les carrés pendant 10 minutes environ.

Pendant ce temps, détendre légèrement la moutarde avec un peu d’eau.

Sortir les carrés du four et à l’aide d’un pinceau pâtissier les badigeonner de moutarde sur toute la partie externe. Placer le persil plat avec les gousses d’ail dans le bol du mixeur et mixer finement. Débarrasser dans un cul de poule. Ajouter la chapelure et bien mélanger avec les doigts. Etaler la persillade obtenue sur une plaque.

Coucher le carré d’agneau sur le côté moutardé, directement sur la persillade. Presser légèrement pour bien faire adhérer la persillade. Placer les carrés sur une plaque allant au four et enfourner à nouveau pour 15 à 20 minutes de plus pour terminer la cuisson et faire colorer la panure.

Le temps de cuisson sera plus ou moins long selon le point de cuisson désiré (saignant ou à point). En respectant ces temps de cuisson, vous obtiendrez un carré d’agneau rosé.Débarrasser les carrés sur une planche à découper.

Trancher les deux premières côtelettes pour vérifier le point de cuisson et dresser sur une assiette chaude. On peut joindre à cette viande un petit jus réalisé avec les sucs de cuisson dégraissés et déglacés au fond brun d’agneau, et quelques pommes de terre sautées.

Sylvie. Des pâtes au munster, c’est vachement bon non ?

Et vous, c’est quoi votre menu pour Noël ?

 

10 commentaires

Close

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Moi j’en ai mare de manger de tout sauf de la volaille à noël depuis pas mal de temps alors cette année je vais être original … une poularde demi-deuil 😉

  2. bof ! c’est trop de tout ! je n’arrête pas de penser à tous ceux qui n’auront pas de quoi contenter leur faim et devront…..contempler leur fin !
    humour ras les pâquerettes, ça évite de pleurer !

  3. Des confits de manchons de canard. Les mettre en charpie; Assaisonner.
    Une bonne purée de pommes de terre, avec beurre et du lait;
    Les jeunes ne laisseront rien de ce hachis parmentier..

  4. « Libérer » la dinde.. pour enchaîner l’oie, l’agneau, et surtout le canard (foie gras) alors que l’on connait le mode de production de ce dernier.. Je pensais trouver un article sur comment offrir la vie aux animaux de Noël, et je trouve une orgie de sang et de souffrance!

    1. On a quand même le lien vers un super site vegan donné par Cécile ! et je suis d’accord avec vous, à Noël, on fête la nativité (enfin au départ, le symbole se perdant) et grand nombre d’êtres sensibles vont trouver la mort (sans parler des tortures qui la précèdent) pour nos petits plaisirs égoïstes…

    2. Je prépare un repas spécial pour notre nouvelle toute petite chatte :
      – le matin de Noël, crème au lieu de lait
      – et pour le repas du soir de moelleuses croquettes

    3. Attention, ne jamais, oh grand jamais, donner de lait ou autres produits laitiers aux chats !! c’est déjà pas très bon pour les humains adultes, mais encore pire pour les chats (carnivores) à qui on donne du lait d’herbivores.

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle

Oui ?

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle