fbpx

Les perles rouges : du vin de fruits dans le Périgord Vert

Ce pourrait être la petite maison dans la prairie mais c’est chez Martine et Johnny en Dordogne. C’est à Allemans, près de Ribérac, que le couple belge a choisi de s’installer il y a une dizaine d’années maintenant. Martine, commerciale de formation et Johnny, graphiste de métier, passionné par la vinification, ont décidé d’unir leurs savoirs pour créer il y a 4 ans Les Perles Rouges.

Oui Le Blog, https://magazine.laruchequiditoui.fr
Ca, c’est le bureau de Martine.

A l’origine du nom, les groseillers qui jalonnent leurs terres. Et puis petit à petit, les poiriers, les pommiers, les cerisiers, les cognassiers … sont venus se joindre à eux. « En 2010, mon époux et moi avons quitté la Belgique pour nous établir en France dans un petit village du Périgord, explique Martine. Notre idée était de changer complètement de vie. Notre but était de produire des fruits que nous transformerions en produits divers tels que : vins de fruits, sirops de fruits et de fleurs, confitures, liqueurs et vinaigres de fruits et de créer un gîte rural pour accueillir des personnes souhaitant découvrir le Périgord et notre activité. »

Oui Le Blog, https://magazine.laruchequiditoui.fr
Plantes aromatiques thym, menthe, verveine, citronelle, thym citron, ciboulette, romarin, mélisse…

Ce n’est pas un jardin que l’on trouve chez Martine et Johnny, c’est un petit paradis, un régal pour les yeux. Martine concocte des confitures, des gelées mais aussi des sirops, des classiques et des originaux comme celui au coquelicot ou encore celui à la violette. « Sans être bio ni baba cool, nous cultivons nos fruits sans pesticides car nous utilisons les prétendues « mauvaises herbes » pour élaborer de sympathiques produits. Ainsi nous proposons des sirops et des gelées de coquelicot, de fleurs de coucou (primevère officinale), de pissenlit, de fleurs de trèfle, de fleurs de sureau entre autres. Nous travaillons sans conservateurs, sans colorants ni arômes artificiels afin de revenir au vrai goût des fruits et des plantes. »

Oui Le Blog, https://magazine.laruchequiditoui.fr
Johnny et ses ânes.

Johnny, quant à lui, a choisi les vins et les vinaigres de fruits, oui mais pas à base de raisin, non, non car en Belgique, point de vigne ! Alors, dans le pressoir et les cuves de cet amoureux de la nature on trouve de la poire, de la cerise, du coing… qui prennent le temps de dévoiler tous leurs arômes sans sulfites. « L’élaboration des vins de fruits dans notre région était aussi un pari un peu osé car nous sommes proches de la région Bordelaise et de Bergerac. Toutefois, de nombreux viticulteurs ont compris l’aspect non concurrentiel de nos produits et nous soutiennent dans notre projet. »

Oui Le Blog, https://magazine.laruchequiditoui.fr
Pressoir à fruits… rouges.

Les « vins de fruits » sont élaborés comme les vins de raisin … mais avec d’autres fruits (groseille, rhubarbe, poire, coing, cerise, prune, etc.). Les vinaigres de fruits ne sont pas des vinaigres de vin aromatisés aux fruits mais des fruits ayant subi une double fermentation, alcoolique d’abord, acétique ensuite.

Les amoureux au Pari Fermier.
Les amoureux au Pari Fermier.

Après une demande de financement participatif réussi, leur nouveau projet est d’amener de la compagnie à Albert et Barnabé, les tauliers fournisseurs d’engrais naturel, deux ânes câlins. Comment ? Par la construction d’un gîte. Dans quelques mois, vous pourrez vous aussi admirer leurs champs multicolores, partager le bureau naturel de Martine et Johnny et les écouter vous conter mille anecdotes sur leur délicieux métier.

 

 

Un commentaire

Close

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle

Oui ?

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle