fbpx

Pomme de terre primeur, prima donna

Pommes de terre primeur en cocotte, jus au thym

Ah, les bonnes vielles recettes bien classiques sans chichi ni tralala, c’est ça le bonheur ! Alors que le gâte-sauce pervertit le noble légume en sorbets et aumônières, vous, les gourmets éduqués, en jouirez dans le plus simple appareil…

Ingrédients pour 4 à 6 joyeux compagnons
150 g de lard fumé nec plus ultra (en option)
Quelques oignons flambant neufs
1 tête d’ail nouveau
2 c. à s. de miel
4 ou 5 beaux brins de thym frais
1 gros kg de pommes de terre primeur
1 verre (pas une chope) de bouillon (mais pas d’hôpital, svp)
Persil
Huile végétale
Sel et poivre

1- Pas très compliqué à faire

Si vous êtes un carnivore, découpez le lard fumé en gros carrés ou rectangles de 3-4 cm. Séparez la tête d’ail en gousses individualisées et merveilleuses. Faites chauffer la cocotte à feu gourmand avec un trait assez large d’huile végétale. Faites revenir les lardons quelques temps puis ajoutez les gousses d’ail, les oignons ciselés. Laissez dorer un peu.

2- Et là non plus, au fond

Ajoutez le miel et les pommes de terre, mélangez bien et poursuivez la cuisson à feu civilisé, avec couvercle, pendant 25/30 minutes, un temps à modifier selon les pommes de terre. Ajoutez le bouillon et le thym. Couvrez et laissez cuire encore 10 minutes, pas bien plus.

3- Eh bien voilà, c’est terminé !

Salez et poivrez raisonnablement, ajoutez le persil haché, mélangez avec tact, grâce et élégance. Goutez le jus : s’il n’est pas à la fois subtil et brutal, concentré et doux, s’il ne vous évoque pas un paysage du Luberon en début d’été quand le soleil n’est pas encore cruel, la recette est ratée. Flagellez-vous et recommencez.

Customisations homologuées par La Ruche qui dit Oui !

Il est permis d’ajouter à cette recette un bon coulis de tomate maison et quelques pincées d’origan en complément du bouillon. Mais point trop n’en faut ! NB : les pommes de terre ne sont jamais épluchées. Rincez-les, éventuellement.

 

_________

Photos et stylisme © E. Fénot / D. Brunet – 180°C

Pas de commentaire

Close

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle

Oui ?

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle