fbpx

Cèleri branche. Aphrodisiaque… Ah, bon ?

Insolite de céleri en salade crue-cuite

Comme nous vous le disions, le céleri peut mieux faire que bouillir des heures dans une marmite. Cette recette, pourtant en trois parties, n’explore qu’une maigre partie des possibilités de ce charmeur !

Ingrédients pour 4 explorateurs du céleri
Céleri vapeur
2 belles branches de cèleri sans fils (voir recette précédente)
Céleris confits
3 branches de céleri sans fils
Huile d’olive
2 c. à soupe de miel
Céleri cru
2 tiges de céleri, sans fils aussi, ou presque…
1 petite échalote
1 petit bout de chou rouge, si possible
Quelques brins de coriandre
Vinaigre de votre choix
1 c. à soupe de graines de votre choix
La vinaigrette au miel
2 c. à soupe de miel
6 c. à soupe de vinaigre
6 c. à soupe d’huile d’olive
Sel et poivre

1- Vapeur et confit

Coupez le céleri en tronçons de 3/4 cm et faites-les cuire dix minutes à la vapeur ou à l’eau bouillante salée. Dans une poêle pas trop grande, faites cuire le céleri coupé en tronçons de 3/4 cm avec un peu d’huile, à feu doux. Salez, poivrez, ajoutez un tout petit peu d’eau et couvrez. Laissez cuire cinq minutes. Ajoutez le miel et faites cuire sans couvercle à feu moyen. Quand les céleris font mine de caraméliser, sortez du feu, couvrez.

2- Crus

Coupez le céleri en bâtonnets aussi fins que vous pourrez… Bon courage ! Dans un saladier, mélangez-les aimablement avec l’échalote hachée, le chou pareillement détaillé, la coriandre, un peu de vinaigre.

3- Présentation : à vous de voir

Voici une proposition mais, surtout, ne la suivez pas et inventez la vôtre. Déposez les céleris confits dans les assiettes. Déposez autour ceux sacrifiés à la vapeur et déposez la salade crue par-dessus ceux cuits au miel. Agrémentez de vinaigrette (il suffit de mettre les ingrédients dans un récipient hermétique puis de bien secouer) et de quelques brins de coriandre.

Customisations homologuées par la Ruche qui dit Oui !

À votre bon cœur… Remplacez le miel par un sucre rapadura, le vinaigre par un jus d’agrume. Ajoutez un ou deux œufs pochés par assiette et obtenez un plat original, économique et sympathique…

___________

Photos et stylisme © E. Fénot / D. Brunet – 180°C

Pas de commentaire

Close

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle

Oui ?

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle