Nectar de vie

Au bouleau ! La sève qui requinque…

On la puise directement au cœur de l’arbre. La sève de bouleau est l’élixir magique de ceux qui veulent aborder le printemps avec entrain et sérénité ou faire passer une bonne gueule de bois. Nathalie Joffre la récolte à Gincla, dans l’Aude et en fait profiter les habitants du Sud.

Bouleau dans sa montagne, terrain de jeu de Nathalie.
Bouleau dans sa montagne, terrain de jeu de Nathalie.

C’est la fin de l’hiver à Gincla. Dans ce petit village de trente âmes, la rivière Boulzanes traverse la vallée sans un bruit. Plus haut, la neige s’attarde sur le sommet des Escarabatets. Dans ce décor à la Petite maison dans la prairie, Jean s’occupe des poules, des chiens, du feu et de couper du bois. Nathalie elle se charge des poneys et des ânes, avant d’aller récolter la sève.  D’ailleurs, il est l’heure de se mettre au bouleau.

Les plus nuls en botanique savent souvent reconnaître le bouleau et son écorce blanche caractéristique qui semble toujours vouloir se desquamer. Sachez que l’arbre fait partie de la famille des bétulacées comme son cousin l’aulne. Symbole de la vie qui repart, le bouleau est à l’origine du nom du mois de mars dans pas mal de langues de l’Est. Si certaines marques comme Weleda utilisent le jus de ses feuilles pour retrouver équilibre et vitalité, c’est surtout dans la sève que l’on trouve  un maximum d’oligo-éléments et de minéraux.

Deux fois par jour, Nathalie fait le tour de ses arbres.
Deux fois par jour, Nathalie fait le tour de ses arbres.

La sève se récolte de mi-février à mi-avril et nécessite des conditions climatiques et géographiques particulières : nuits glaciales, jours ensoleillés, moyenne altitude. À cette période, d’énormes quantités de sève montent dans les arbres pour permettre le développement des bourgeons et des feuilles. La récolte consiste alors à percer un trou de 6 mm dans l’arbre pour y insérer un petit tuyau. L’eau de bouleau s’écoule ainsi au goutte à goutte. Le débit varie tout au long de la journée et peut atteindre 1 à 5 litres par arbre adulte et par jour.

Le nectar se récolte patiemment, goutte à goutte.
Le nectar se récolte patiemment, goutte à goutte.

Depuis 8 ans déjà, Nathalie perfore ainsi les arbres de la montagne. Matin et soir, elle prélève le suc d’une dizaine de bouleaux blancs de type bétula pendula, en plaçant sous l’écoulement une bouteille d’un litre ou un seau de 5 litres, en fonction de la taille de l’arbre. Régulièrement, elle change d’arbres pour ne pas puiser tout leur nectar vital. À la fin de la saison, elle aura récolté entre 200 et 300 litres. Sa production est entièrement dédiée aux Ruches des environs car Nathalie a choisi de produire peu, mais d’écouler son nectar dans un périmètre régional. Par ailleurs, la productrice pourrait avoir le label bio mais n’y tient pas pour ne pas alourdir le prix de la boisson.

Sitôt récoltée, la sève fraiche est conditionnée au plus vite, conservée au froid et commercialisée. Après quelques jours la sève se trouble par apparition de maléate de calcium et de phosphate calcique et devient moins facile à conserver. Elle fermente grâce au sucre qu’elle contient et devient légèrement acidulée. Si on laisse poursuivre cette fermentation on obtient un vin de bouleau. La saison de la récolte de la sève de bouleau est courte. Mi-avril, Nathalie rebouchera les trous avec des chevilles de bois et des pansements d’argile pour ne pas laisser de trace et reviendra l’année suivante.

Un petit trou dans l'arbre et le nectar s'écoule tout doucement.
Un petit trou dans l’arbre et le nectar s’écoule tout doucement.

On dit de la sève qu’elle a de multiples propriétés. Les connaisseurs en font une cure de 3 semaines par an, au moment de sa récolte. Entre autres bienfaits, elle faciliterait l’élimination de l’acide urique et du cholestérol. Diurétique, elle favoriserait l’amincissement et posséderait  des qualités apaisantes sur les brûlures peu profondes et pour les infections rhumatismales, en raison de son action anti-inflammatoire et analgésique.

Mais pour Nathalie, la sève de bouleau, c’est bien plus que ça… « C’est le froid piquant de l’air de l’hiver qui s’attarde, la marche pour rejoindre les arbres les plus loin, la beauté de la forêt encore endormie, avec au bout des branches quelque chose qui se modifie, des nuances imperceptibles, les couleurs marron et beiges des feuilles au sol. A quelques endroits, le vert plus intense de l’herbe et la surprise de voir apparaitre quelques fleurs : violettes, pulmonaires, hépatique trilobée, véronique et même quelques pissenlits. Je sens comment mon souffle s’accélère dans l’effort, j’entends le ruisseau qui coule, et je vois enfin l’écorce blanche des bouleaux. C’est quelque chose de magique, une sérénité quand je me pose au pied de l’arbre, que je prélève la sève, que je la goûte, et que je sens qu’elle m’apporte quelque chose de bon. Cela me suffit, nul besoin de discours scientifiques pour savoir qu’elle me fait du bien. Et c’est cela que j’ai envie de partager. »

 

 

 

 

 

 

 

38 commentaires

Close

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. J’en ai consommé l’année dernière , en me bouchant le nez et j’ai jeté le reste tant cette sève de bouleau me dégoûtait avec son goût de « vomi » .
    Autant dire que c’est définitivement terminé .
    Comment peut-on avaler un truc pareil jour après jour pendant 1 mois ?
    C’est infect !!!

    1. Cela fait quatre ans que je me délecte de ce breuvage au mois de mars-avril, selon les arrivages (chez Biocoop) et jamais je n’ai eu de goût de vomi dans la bouche. Bizarre. C’est vraiment dommage pour vous car je ressens vraiment un coup de fouet au sortir de l’hiver avec ce « traitement ».

  2. Merci pour votre témoignage.
    Depuis 3 ans, nous récoltons la sève de bouleau sur l’un de nos arbres. Si au début de la saison, on en a beaucoup, la quantité de la récolte diminue avec les jours qui passent. Cette année, à la date du 30 mars, notre bouleau ne laissait plus couler que quelques gouttes. Heureusement, nous avions pris soin d’en surgeler.
    C’est un délice de boire le jus récolté pendant la nuit, avant notre petit déjeuner. C’est frais, c’est doux, ça donne envie de bien démarrer la journée.
    Nous en offririons volontiers à nos voisins … s’ils en voulaient, mais ils sont septiques et nous regardent comme des bêtes curieuses. Ah! Les mentalités…
    Moi qui suis très malade (les médecins s’étonnent que je sois toujours en vie avec les 4 maladies graves que je cumule), je prétends que c’est grâce à mon alimentation et ma façon de cuisiner (tout en me régalant). Mon oncologue commence à m’interroger …et à s’interroger!
    Bonne santé à vous, c’est un trésor.

  3. Merci, pour votre article très intéressant, cela donne vraiment envie d’y aller et passer une journée avec vous pour découvrir le réelle .Je note pour l’année prochaine cette cure.
    Mais quand est-il de ce produit que l’on trouve en grande surface, ou en magasin Bio. Peut-on l’acheter et faire une cure maintenant?
    Cordialement.
    Une Abeille

    1. Bonjour Myriam,

      Vous pouvez en effet trouver de la sève de bouleau dans certaines Ruches, ou en magasin bio.

      La période de récolte de la sève dépend un peu des régions (climat, territoire). Dans le Sud-Ouest par exemple, les arbres commencent à moins produire de sève, nous arrivons en fin de récolte.

      Bonne journée,
      Odile.

  4. Bonjour, vous pouvez trouver des bib ou des bouteilles de sève de bouleau non filtrée, au rayon frais chez biocoop, généralement en production locale… Bonne journée.

    1. Bonjour,

      La sève de bouleau est un produit bien spécifique, mais on peut en trouver un peu partout en France.
      Peut-être y en a-t-il dans une Ruche près de chez vous? Ou encore en magasin bio ?

      Les prix tournent généralement entre 10 et 15€ le litre.

      Bonne journée,
      Odile.

  5. Cela donne vraienvie d’aller à la découverte des bouleaux je suis convaincue des nienfatde la sève et je m’apprête à en faire une cure. Merci

  6. Je fais pareil… Une demie-heure de marche dynamique pour atteindre mon petit bois en bas de la pente,avec ses quelques bouleaux. j’aime bien dire en partant : « je vais aux bouleaux! ».
    En Bretagne, c’est commencé depuis la mi-février. J’en perce seulement deux , et c’est vrai que s’asseoir au pied de l’arbre, découvrir la récolte: y en aura-t’il beaucoup, la sève sera-t-elle limpide ou trouble?
    Dans le calme de la forêt, le toc-toc d’un pivert dans les cimes quelque part, parfois un chevreuil aperçu fugitivement, la queue d’un renard qui disparait dans les buissons, tout ça, c’est tellement..la vie.
    Et m’en reviens avec ma précieuse récolte (1 à 5 litres, c’est selon.). il faut monter la côte (la Bretagne quoi), les mollets chauffent, je ramasse quelques orties pour une omelette, des trucs comme ça. C’est toujours un bon moment.

    1. Bonjour Marie,

      Merci de nous partager également ce beau moment !

      Bonne journée,
      Odile.

  7. sève de bouleau et sucre de bouleau
    les qualités sont-elles identique
    Je consommais du sucre de bouleau mais je trouve que ce sucre est trop laxatif.
    Merci de me donner votre avis

    1. Bonjour Josiane,
      La sève de bouleau ne subit aucune transformation et se boit fraîche, dans les 3 semaines après le prélèvement.
      Elle peut en effet avoir un effet un peu laxatif, mais à dose quotidienne de 1 petit verre par jour, tout va bien.

      Bonne journée,
      Odile.

  8. bonjour,combien doit on en boire chaque jour

    bonjour,j’ai bien compris que la cure dure 3 semaines,mais combien de verre doit on boire chaque jour?merci pour vos articles toujours très intéressant.

    1. C’est entre 10 et 20 cl par jour, à jeun. C’est la fin de la récolte, c’est presque un peu tard pour commencer une cure. Le jus si insipide au début de la cure commence à devenir trouble avec un petit gout peu agréable.

  9. Bonjour,
    J’habite à Nantes (44) et je souhaiterais trouver au plus près de chez moi un producteur de sève de bouleau. Merci de me communiquer vos adresses svp!
    Bonne journée.
    Marine

    1. Bonjour Marine,

      Je vous invite à vous rapprocher des Ruches de Nantes pour savoir si elles proposent de la sève de bouleau.

      Bonne journée,
      Odile.

  10. Merci pour ce merveilleux article! Byarozavik eau de bouleau sera bientôt en France – en ligne et à certains de vos magasins de favorie. Merci d’avance pour votre soutien!

  11. Bonjour,

    J’ai la chance d’habiter à la campagne, dans le sud de la Mayenne et autour de ma maison, sur notre terrain, poussent quelques bouleaux que nous avons plantés… J’ai commencé à faire des cures de sève de bouleau avec Vegetal Water (49) et depuis 3 ans, je récolte la sève directement de mes propres bouleaux. Nous avons commencé la cure ce matin et c’est parti pour 3 semaines ! Nous avons des copains qui font la même chose que nous… Bonne cure à tous

  12. Bonjour, ici on commence la cure jeudi après la livraison… Nathalie livrant ma petite ruche de TREILLES.

  13. Sympa ton article et…..ou peut-on se procurer la sève de Nathalie ou une qualité équivalente à Montpon 24 Merci Nicole

  14. je viens de commencer ma cure avec mes enfants depuis la semaine dernière en passant par le fabricant Végétal Water dans ma région de Maine et Loire. Il me semble qu’ils font aussi par correspondance, à vérifier. C’est un vrai bonheur pour l’organisme. Vive la sève de bouleau, mais bien sûr il vaut mieux la prendre fraîche. Encore mieux.
    Bien à vous.

  15. Bonjour à tous,
    Je vais tenter de répondre à vos questions.
    La sève de bouleau de Nathalie n’est pas diffusée par correspondance. En effet le produit doit se conserver au frais et être consommé très rapidement (une à trois semaines selon le conditionnement).
    Nathalie fournit cependant les ruches du sud du pays, de Toulouse à Nîmes en passant par Narbonne et Montpellier (ruches rurales et urbaines).
    Si vous habitez plus loin que son périmètre de diffusuion, vous pouvez trouver de la sève de bouleau:
    – fraîche en vous rapprochant d’un producteur (à trouver dans votre coin)
    – en bouteille dans les magasins bio. Mais là souvent, ce n’est pas de la sève pure, car elle ne se conserverait pas.
    Concernant les allergiques au pollen de bouleau, il leur est en effet déconseillé de faire une cure de sève. C’est le cas de ma fille (12 ans) et je m’en étais inquiétée auprès de mon médecin, car elle est allergique au pollen de ces arbres. Il m’avait conseillé d’essayer en lui posant quelques gouttes sur la langue, pour tester la réaction. Je n’ai pas voulu tenter le diable…
    Merci à tous pour vos réactions positives à l’article,
    Odile.

  16. Bonjour Nathalie

    Je suis très allergique au bouleau et je voulais donc savoir si la sève n’est pas contre indiquée
    Cordialement

    1. bjr
      je suis aussi de moselle
      je connais une adresse ds les vosges
      « les jardins de berchigranges  »
      3L coutent 32 euros
      cdlt

  17. Bonjour, Même question que « tout le monde » : comment puis je me procurer la sève de bouleau de Nathalie, et à quel prix? J’adhère à la Ruche de Laval, en Mayenne.
    merci d’avance pour la réponse.

    1. Pour le moment, il faut habiter dans le Sud…Nathalie a une toute petite production et ne livre que près de chez elle.
      Bien à vous,

  18. BONJOUR NATHALIE,
    MERCI POUR CE VOYAGE DANS LES ARBRES, EN QUELQUES LIGNES. J’AIME BIEN LA BOISSON DE WELEDA ET SERAIT AUSSI CURIEUSE DE GOÛTER LA SEVE QUE TU PRODUIS. EN RUSSIE ET DANS LES MAGASINS RUSSES, ON VEND DU SIROP DE BOULEAU, C’EST HYPERCHIMIQUE MAIS DÉJÀ GOUTEUX, ALORS SI C’EST NATUREL.
    J’HABITE EN ALSACE… JE PASSERAI TE VOIR UN JOUR!

  19. J’ai envie d’acheter la sève de bouleau de Nathalie, mais il serait bien de connaître son adresse, son téléphone et les conditions de vente (au litre, par 5 litres, à quel prix ???). Sinon, on se tourne vers d’autres producteurs.
    Pour plus de précisions…
    Dans l’attente,
    Marie Clainchard

  20. bonjour
    j’habite montpellier et j’aimerais savoir comment et ou commander de la sève de bouleau de nathalie merci

  21. Je connais les propriétés benefiques pour la santé et je cherche le moyen de m’en procurer de bonne qualité (bio) et a un prix raisonnable.
    Faites vous la vente par correspondance?
    merci pour cet article
    Cordialement

  22. J’habite dans le centre de la France.
    Pouvez-vous m’indiquer ou je peux acheter ce produit  » la sève de bouleau ».
    Merci pour le renseignement.

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle

Oui ?

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle