fbpx

La Cop t’es cap ? Vos témoignages pour protéger la planète

Vous, citoyens, quels sont vos gestes pour préserver le climat ? On vous a posé cette simple question, vous nous avez envoyé une multitude de bonnes réponses. Morceaux choisis de vos résolutions – révolutions.

 

Jean-Baptiste – Du 1er au 11 décembre, je ne mettrai pas  les pieds dans une grande surface ni dans une zone commerciale. Et je ne ferai pas plus de 10 kilomètres pour aller faire mes achats.

. . .

Agathe – J’ai adopté Ecosia, le moteur de recherche écologique et j’ai été séduite par le principe dès mes premiers clics. Dans un design sobre mais joyeux, tu effectues tes recherches et ô magie ,  celles-ci font grimper un petit compteur en haut de ta page. Ce compteur indique le nombre de plantations d’arbres que tu as financés avec l’aide des autres utilisateurs, les Ecosiens. Même le nom paraît sorti tout droit d’un monde extraordinaire  !

. . .

Aurore – On oublie les sacs plastiques, ou alors on les donne aux Filles du Facteur qui les recyclent en super objets en crochet. C’est plus joli que de les voir flotter sur les arbres dénudés en hiver.

. . .

Marion – J’ai mis un programmateur sur ma box internet pour qu’elle ne fonctionne qu’aux heures où je suis chez moi et éveillée.

. . .

Mathilde – J’utilise des noix de lavage de l’Himalaya pour la lessive. Pas de suremballage, et des sacrées économies parce qu’un kilo de noix ça dure plusieurs centaines de lavages. Je me sers d’un gros savon de Marseille (à l’huile d’olive, pas à l’huile de palme..) pour me laver les mains, au lieu des savons liquides. Economique aussi, en plus. Et puis j’opte pour une crème corps (certifiée Ecocert) avec du bicarbonate de soude comme déodorant. C’est hyper efficace, économique et j’évite les gaz qui polluent l’atmosphère et ma salle de bain.

. . .

Anne – Avec un groupe d’amis, on s’organise des bons petits repas. Un certain soin est apporté à la sélection de produits, locaux et sans trop de pesti, fongi, herbi… et autres substances barbares finissant en « ide ». Lors du dernier dîner, l’utilisation du sopalin, même recyclé, en avait interpellé certains… Alors nous avons chiné dans une brocante de très belles serviettes en coton et brodé le visage et prénom de chaque ami. Ainsi chaque mois, on fait tourner les hôtes et les serviettes !

. . .

Sylvie – Changer de verbe : avoir par être.

. . .

Angeli – Produire de l’énergie renouvelable grâce au biogaz, à partir de ses déchets et les eaux usées, grâce à un digesteur de taille adaptée. Par exemple un digesteur domestique pour la maison ou le quartier, pour un élevage, un restaurant…

. . .

Anne-Claire – Récupérer et recycler des vieilles toiles de tente et des vieilles chemises pour en faire des jolies trousses, des sacs.

. . .

Anne-Lorraine – Je suis végétalienne, je consomme local grâce à ma Ruche. Depuis 3 ans j’ai adopté ce régime, je me sens bien mieux et j’ai (re)découvert des saveurs et je prends un plaisir immense à cuisiner toutes sortes de légumes dans toutes les variations possibles. C’es bon pour moi, pour la planète et évidemment pour les animaux.

 

AntiGaspiEau2

 

Anne-Cé – Chez nous on se remet à recycler l’eau : on se douche bonde fermée et la baignoire sert de réserve pour remplir un seau qui sert de chasse d’eau… Idem dans la cuisine ou une bassine sert à se laver les mains ou rincer les légumes. Objectif récupérer les 24 m3 qui sont cette année en plus sur notre facture par rapport à l’an dernier où l’on faisait attention.

. . .

Daniel – Je relie tous mes équipements électriques à 2 ou 3 grosses multiprises dans la maison. Du coup quand je vais me coucher le soir j’éteins les multiprises, et là en deux secondes, aucun équipement électrique reste en veille pendant la nuit ou la journée car je suis au travail (les équipements en veille consomment plus qu’on ne le pense).

. . .

François – Commercial, j’use de nombreuses chemises. Aussi, à chaque fois que je vais donner mes chemises à la personne du pressing, je lui redonne les cintres de la semaine précédentes. Cela évite un surplus dans l’armoire, et apporte une réduction mensuelle.

. . .

Appolline – Partir en vacances en train, annuler un déplacement professionnel en avion (le remplacer par une réunion visio), compenser ses émissions CO2 en donnant à une association de compensation, devenir végétarien ou simplement diminuer drastiquement sa consommation de viande, discuter des problématiques écologiques avec ses collègues indifférents pour essayer de faire prendre conscience.

. . .

Eric – Je ne pars jamais en randonnée sans un sac plastique pour ramasser les détritus laissés dans la nature par des touristes indélicats.

. . .

Alan – J’apprends à qui veut bien m’écouter comment faire du compost en appartement, au jardin, en pied d’immeuble, à l’école, au collège, au lycée, en entreprise… et bien sûr, je joue à Compost Challenge !

. . .

Gwénaël – Veuillez excuser par avance une certaine radicalité et une certaine subversivité dans mes quelques astuces pour protéger le climat et la vie sur Terre :

  • Lire La Décroissance, Reporterre, le blog de la Ruche Qui Dit Oui !
  • Boycotter les magasins de la grande distribution et la télévision.
  • Mettre ma voiture à la casse (1er trimestre 2016).
  • Habiter plus petit et tout près du travail (1er trimestre 2016 aussi).
  • Posséder moins et mieux. Mais moins.
  • Travailler moins rend libre, pour vivre plus, lire plus, aimer plus.
  • Se débarrasser de toutes ces choses inutiles que sont le gel douche, les mousse, gel, ou crème à raser, le café, l’alcool.
  • Préférer l’eau du robinet, le savon, les cosmétiques respectueux de la nature et des hommes, les jus de fruits et les sirops naturels, les balades enivrantes en forêt.
  • Bref, préférer la vie à la consommation…

Un commentaire

Close

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Bonjour à tous!
    Voici quelques-unes de mes initiatives pour la planète: utiliser des cotons démaquillants lavables, du savon de Marseille (du vrai) pour les mains et le corps (fini les gels douches toxiques et polluants!), et un shampoing solide bio, remplacer l’essuie-tout, le papier d’alu, le papier film, papier cuisson, par des objets durables: éponge, torchon, boîtes en verre, couvercles, feuille cuisson lavable

Recevoir le magazine

1 newsletter par quinzaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle

Oui ?

Recevoir le magazine

1 newsletter par quinzaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle