Les yeux dans les œufs

Décodœuf ou comment lire la vie d’une poule sur son œuf

Si l’on n’a toujours pas élucidé l’affaire de la poule et de l’œuf, on peut aujourd’hui retracer l’histoire des volailles en lisant sur leurs oeufs (et non l’inverse).

Pour une fois, le zéro récompense les bons élèves, sains, sportifs, bien nourris et élevés au grand air. Rappelons que la poule est omnivore, qu’elle mange autant les restes de repas que les orties, les grains de blé ou les vers de terre, qu’elle aime se dégourdir les gambettes dans les prés et qu’en l’absence d’un projecteur braqué sur la tempe, ne pond qu’un œuf par jour (ou même un tous les deux jours). Qu’on se le dise, 0 et 1 sont les seuls chiffres fréquentables même si la règlementation européenne vient tout juste de changer et accorde quelques centimètres carrés supplémentaires aux spécimens de batterie. Pour que les poules puissent vivre dignement de leur travail, La Ruche qui dit oui ! et Wedodata vous offrent cette première anti-sèche agricole.

 

16 commentaires

Close

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Vous ne parlez pas du label « bleu blanc cœur » qu’en est-il ? Je sais que certaines marques proposent des œufs bio bleu blanc coeur… Lorsqu’il n’y a pas cette possibilité que vaut-il mieux privilégier, pour la poule mais aussi pour nous consommateur final, le label bio ou le label « bleu blanc cœur » ?

  2. Bonjour, merci pour cet article malheureusement, il devient indispensable de traiter contre le pou rouge, avec le fipronil, même en bio, sinon…. on perd les volatiles !!

    Désolé de casser les rêves, et traiter vos chiens et chats revient à ingérer 40 fois la dose contenue dans un oeuf, sans parler de la dissémination sur les meubles et autres.
    Donc take care !

    1. Très interressant votre intervention, je croyais que le BIO dont on nous vante chaque jour les bienfaits était 0 phyto. Alors que vous nous dites le contraire et je vous crois sans soucis puisque le premier lot d’oeufs découvert avec du fipronil était un lot d’oeufs BIO.
      Cela veut il dire que le BIO est juste un leurre ?
      Que tout le BIO qui nous entoure a quand même le droit d’utiliser des produits phyto (sans doute avec un autre nom que ceux utilisés dans l’agriculture raisonnée) ?
      Que se cache vraiment derrière le BIO ?

      Merci.
      Lisa

    1. il semblerait que certains représentants de produits sanitaires animaux aient trafiqué des huiles essentielles destinées au bio contre le pou rouge avec du fipronil (interdit en France tout court) pour les rendre plus efficaces et moins coûteuses.

  3. Merci pour l’infographie, un petit « oubli » sur cette dernière, le sort des poussins mâles n’est pas mentionné pour les différents types d’élevages – ça fait pourtant partie à part entière de la production d’oeufs.

  4. Belle infographie.
    Par contre, les codes ne sont pas une garantie suffisante pour se prémunir contre le fipronil. Preuve en est: les oeufs étiquetés 0 (bio) contaminés au fipronil retrouvés en France. Raccourcir les chaînes alimentaires est sans doute une solution plus pertinente!

    1. Hélène est un prénom féminin, qui plus est c’est aussi le prénom de la personne qui a rédigé cet article, pour faire plus simple, Hélène est une femme.

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle

Oui ?

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle