fbpx

Mode d’emploi pour commencer à fumer

Depuis que j’ai commencé à fumer, je ne m’arrête plus, de la viande au poisson, en passant par le fromage, je fume tout. Petit guide de la fumaison maison.

Pour fumer, c’est la base, il vous faut d’abord un fumoir.

Le mieux, c’est de le fabriquer soi-même, avec du bois de préférence car si vous optez pour le bidon de ferraille ayant contenu je ne sais quelle substance, vous risquez de vous retrouver avec des résidus de métaux lourds au fumage. Pas glop.

Vous trouverez des tutos et des plans facilement sur internet. Par exemple, Ninou joue la carte de la récupération.

 

Thierry, lui, opte pour un fumoir en carton

Nous, on a utilisé quelques planches, quelques vis, un peu d’huile de coude. Pour le bois, on a choisi du châtaigner (pour la petite histoire, ce bois était encore un arbre l’hiver dernier, coupé par monsieur, apporté à la scierie voisine pour être débité en planches puis, retour à la maison! Si ça c’est pas du local et du circuit court).

Dimensions :

  • 1 m de hauteur
  • 50 cm de profondeur
  • 70 cm de largeur

La cheminée est faite d’un tube PVC diamètre 65 mm qui traînait dans un coin. Des trous ont été réalisés au fond du fumoir pour permettre une entrée d’air et ne pas étouffer le foyer. Quelques crochets en haut, à l’intérieur pour suspendre les morceaux de viande et voilà.


IMG_20151113_150838

Maintenant, pour faire fonctionner votre fumoir, il va vous falloir des copeaux ou de la sciure de bois.

Préférez le hêtre ou le frêne même si toutes les essences sont utilisables. Toutes, enfin presque. Les résineux sont proscrits.

Faites vous copain avec un menuisier ou un charpentier ils vous offriront gracieusement des sacs de copeaux de bois (sinon, vous pouvez toujours troquer des copeaux contre une saucisse fumée !).

 

IMG_20151113_151001

 

Maintenant que nous avons l’outil, il nous faut l’ingrédient principal. Tout est possible : saucisses, lard, jambon, magret, fromages, poissons (mais dans ce cas, n’utilisez le fumoir à poisson que pour le poisson, au risque de retrouver votre magret avec un arrière goût de la mer).

Allumez votre bac à copeaux, attention, on veut une chaleur douce dégagée par la fumée, idéalement 28°C, maximum 40 °C et surtout pas de flammes.

Placez votre morceau de viande, de fromage ou de poisson à l’intérieur du fumoir et laissez agir tranquillement.

IMG_20151113_151139

Suivant vos goûts et le poids de votre pièce à fumer, laisser plus ou moins longtemps. Moi, par exemple pour les saucisses, je les laisse 2 jours. C’est avant tout une question de goût. Certaines pièces devront être mise au sel avant d’être fumées comme le lard ou le magret.

 

iStock_000039850228_Medium

Laissez ensuite votre pièce fumée à l’air libre durant au moins 24 heures afin qu’elle prenne une belle teinte brune uniforme et dégage une bonne odeur de fumée dans votre maison !

Dégustez ensuite sans modération à l’apéro ou en accompagnement d’une bonne soupe par exemple !

 

iStock_000048582932_Medium

 

Vous voulez en savoir plus ? Retrouvez trucs, astuces, recettes et tutos en suivant ce lien : http://www.fumoir.net/trucs-et-astuces.php

2 commentaires

Close

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle

Oui ?

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle