fbpx

Le panier vert du petit chaperon rouge

Il était une fois le Petit Chaperon rouge qui devait aller chez sa Mère-grand. En chemin, il rencontra le loup qui lui laissa la vie sauve mais lui tira son panier. Heureusement le petit chaperon rouge est un être plein de ressources. Il en réalisa un autre de ses petites mains avec les éléments piochés dans la nature.

Au XXIe siècle, le petit chaperon n'a plus de rouge que son pantalon.
Au XXIe siècle, le petit chaperon n’a plus de rouge que son pantalon.

Pour commencer son affaire, le  Petit Chaperon rouge regarda autour de lui et vit une prairie humide. Vous savez, ces prairies délaissées par grand nombre d’agriculteurs, trop pauvres pour le pâturage des bêtes mais pourtant une mine d’or de biodiversité. Notre Petit Chaperon rouge y cueillit du jonc. Il choisit les plus longues tiges et les plus belles.

Puis, le long du talus qui borde cette pâture, il trouva un noisetier. Cet arbre produisant plein de rejet, il en choisit plusieurs d’un peu moins d’un centimètre de diamètre, des branches bien droites, et si possible, sans bourgeons.

Le Petit Chaperon s’assit alors à l’ombre d’un chêne et se mit à l’ouvrage. Il commença par tordre les branches de noisetier en les maintenant entre ses 2 pouces afin de former un cercle. Il en fit deux qu’il attacha avec une branche de ronce dont il avait préalablement enlevé les épines et qu’il avait également assouplie.

Ca c'est l'écusson.
Ca c’est l’écusson.

Les 2 cercles mis l’un dans l’autre formèrent alors la structure du panier. Les attacher ensemble fut très simple pour notre personnage de conte. C’est ce que l’on appelle l’écusson, en passant un lien en diagonale devant et droit derrière.

Il fallut ensuite consolider ce panier. A l’aide de son petit couteau fétiche offert par Jean-Henri Pagnon, le Petit Chaperon tailla les arceaux qui serviront de base au panier. Puis, il piocha dans son tas de jonc et commença à tisser son panier, un coup au-dessus, un coup au-dessous et ainsi de suite.

Elle va être fière mère grand !
Elle va être fière mère grand !

Et voilà comment le Petit Chaperon rouge, en 2 coups de cuillère à pot, réalisa un petit panier totalement bio, naturel et local. Et se rendit en sifflotant chez sa Mère-grand.

***

couv

Vous n’avez pas tout compris ? Voici les explications pas à pas juste ici.

Un commentaire

Close

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle

Oui ?

Recevoir le magazine

1 newsletter par semaine.
No pubs, Pas de partage de donnée personnelle